Accueil > Actualités
Actualités
1ère commission dégustation PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 17 Mai 2017 10:34

La commission dégustation, le retour...

 

C'est en cette journée ensoleillée du lundi 24 avril que c'était donné rendez-vous , à l'heure du goûter, la commission dégustation à la cave « In Vino Frédo » à Balma.

Cette première édition, depuis longtemps, à réunie une dizaine de membres de l’association autour du thème « le cépage chenin ».

  chenin1
  chenin5

Durant deux heures, ce sont 13 bouteilles, réunies par les participants, qui ont été dégustées :

  • Montlouis sur Loire ½ sec 2002 Domaine Flamand Deletang

  • Saumur 2015 Château de Fausse-sèche « arcane »

  • Vouvray 2012 Marc BrĂ©dif

  • Saumur 2013 Château du Hureau « Argile »

  • Vin de France 2015 Les Roches sèches « les Varennes »

  • Vin de France 2015 Domaine de la Fuye « Moderato »

  • Entraygues le Fel 2014 Domaine Mousset « Peyrouty »

  • Vouvray 2015 Domaine Pinon « Tuffo »

  • Savennières 2014 Château d'EpirĂ©

  • Savennières 2013 Patrick Baudouin

  • Montlouis sur Loire domaine de la Taille aux Loups « Triple ZĂ©ro »

  • Coteaux du Layon 2014 Les Terriades « Prestiges »

  • Quarts de Chaume Grand Cru 2014 domaine de la Bergerie

 

De belles découvertes, sous le signe de la convivialité qui ont également permises la rencontre de nouveaux membres pour notre association.

« Adieu paniers, vendanges sont faites. » Cette journée studieuse riche d’échanges, c'est vue clôturée par un casse-croûte dont « Frédo » à le secret.

Un grand merci a tous les participants avec une mention spéciale décernée à Alexandre pour l'organisation de cette première et à notre hôte pour son accueil.

Rendez-vous est donc pris, le lundi 12 juin, pour une nouvelle rencontre avec le Gamay !

  Chenin2

 
Les finalistes du Master of Port 2017 dévoilés PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Netassopro   
Mardi, 16 Mai 2017 20:11

Les finalistes du Master of Port 2017 dévoilés

 

mardi 16 mai 2017 16:41

alt

75 - Paris Les présélection de la 17ème édition du Grand Prix « Master of Port » se sont déroulées lundi 15 mai, à Paris, dans les locaux de l'Organisation Internationale de la Vigne et du Vin. Ils étaient 32 postulants, âgés entre 19 à 42 ans. Pour les départager et sélectionner les finalistes, le Comité technique de l'Union de la Sommellerie Française était aux côtés des équipes du Syndicat des Grandes Marques de Porto et de l'Institut des vins de Douro et de Porto. Prochain rendez-vous les 15 et 16 octobre pour la finale qui aura également lieu à Paris.

Les finalistes :

• Gaëtan Bouvier - La Villa Florentine ( 69 - Lyon)

• Régis Gabillard - Les caves de Joseph (35 – Rennes)

• Jean Baptiste Klein - Le Chambard (68 - Kaysersberg)

• Melissa Lezin - Logis Hotel Le Pont Bernet (33 - Le Pïan Médoc)

• Micaël Morais - Tomy And Co (75 - Paris 7e)

• Yohan Nguyen - Villa René Lalique (67 - Wingen-sur-Moder)

• Tristan Ringenbach - La Cave Triovino (69 – Lyon)

• Yann Satin - Hôtel Barrière Le Westminster (62 – Le Touquet Paris Plage)

• Julia Scavo - Le Milord C (06 – Beaulieu-sur-Mer)

• Lionel Schneider - Ritz Paris (75 - Paris 2e)

• Frédéric Woelfflé - Hôtel Métropole Monte-Carlo (98 - Monaco)

Le Comité technique de l'Union de la Sommellerie Française


Philippe Faure Brac, Meilleur Sommelier du Monde et Président du comité, Fabrice Sommier, Master of Port et Directeur des concours, Denis Verneau, Master of Port, Benjamin Roffet, Meilleur Sommelier de France, Antoine Woerlé, Meilleur Ouvrier de France, Jean-Pascal Paubert, sommelier, Didier Bureau, sommelier, et Julien Dos Santos, sommelier.

 
LE VAL DE LOIRE, TERRES DE CHENIN PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DESBUREAUX Robert   
Mardi, 16 Mai 2017 19:36

LE VAL DE LOIRE, TERRES DE CHENIN
Anjou - Saumur - Touraine

Pour la première fois, un ouvrage est consacré au Chenin, cépage mythique de la
Moyenne Vallée de la Loire où Douceur Angevine et Tendresse Tourangelle cohabitent
Ce cépage emblématique est décrit sous ses diverses facettes par des personnalités
sollicitées pour leur compétence reconnue tant sur le plan national qu'international.....lire la suite 

 
Un vin français sacré Meilleur Cabernet du Monde : La cuvée Damnation du Château Roques Mauriac ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Netassopro   
Samedi, 13 Mai 2017 15:46

Ci dessous article relatif au Concours ou notre Association était représentée par Thierry BIAN

Bon week end Ă  tous

Robert

 

 

alt

 

Un vin français sacré Meilleur Cabernet du Monde :

La cuvée Damnation du Château Roques Mauriac !

Le lundi 24 Avril, 27 sommeliers membres de l’UDSF se sont réunis au Bistrot du Sommelier pour déguster 250 vins issus des cépages Cabernets.

alt

Sous la présidence d’honneur de Philippe Faure-Brac (Meilleur Sommelier du Monde 1992), la dégustation a permis à 33 vins d’être médaillés en Or, et 47 en Argent. Une deuxième dégustation, effectuée par un jury expert a élu le Meilleur Cabernet du Monde.

 

Retrouvez l'ensemble du palmarès

alt

Damnation du Château Roques Mauriac meilleur Cabernet du Monde !

Après avoir parcouru le Portugal et l’Australie, le trophée s’est installé en France, et plus précisément à Bordeaux.

La cuvée Damnation du Château Roques Mauriac a réussi à convaincre le jury, dont faisait partie Philippe Faure-Brac, Meilleur Sommelier du Monde 1992, et président d’honneur du Concours :

« La couleur est dense, riche et profonde. Le nez est assez intense, beaucoup de fruit, un boisé un petit peu marquant, mais on sent la jeunesse, et surtout le potentiel de ce vin. Le joli millésime 2015 lui donne beaucoup de suavité qu’on retrouve en bouche. On a de la gourmandise, de la densité, et de la longueur. Les tanins, même s’ils sont présents, sont très fins et enrobés. C’est un joli vin qu’on peut avoir plaisir à goûter dans sa gourmande jeunesse, mais qui pourra donner du plaisir sur plusieurs années, et c’est remarquable ! Vive le bon vin et vive le Cabernet ! »

 

Plus d'informations sur les trophées

Concours International des Cabernets
Retrouvez nous sur Facebook !
www.concourscabernets.com

altalt

 
Un vin français sacré Meilleur Cabernet du Monde : La cuvée Damnation du Château Roques Mauriac ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Netassopro   
Samedi, 13 Mai 2017 15:46

Ci dessous article relatif au Concours ou notre Association était représentée par Thierry BIAN

Bon week end Ă  tous

Robert

 

 

alt

 

Un vin français sacré Meilleur Cabernet du Monde :

La cuvée Damnation du Château Roques Mauriac !

Le lundi 24 Avril, 27 sommeliers membres de l’UDSF se sont réunis au Bistrot du Sommelier pour déguster 250 vins issus des cépages Cabernets.

alt

Sous la présidence d’honneur de Philippe Faure-Brac (Meilleur Sommelier du Monde 1992), la dégustation a permis à 33 vins d’être médaillés en Or, et 47 en Argent. Une deuxième dégustation, effectuée par un jury expert a élu le Meilleur Cabernet du Monde.

 

Retrouvez l'ensemble du palmarès

alt

Damnation du Château Roques Mauriac meilleur Cabernet du Monde !

Après avoir parcouru le Portugal et l’Australie, le trophée s’est installé en France, et plus précisément à Bordeaux.

La cuvée Damnation du Château Roques Mauriac a réussi à convaincre le jury, dont faisait partie Philippe Faure-Brac, Meilleur Sommelier du Monde 1992, et président d’honneur du Concours :

« La couleur est dense, riche et profonde. Le nez est assez intense, beaucoup de fruit, un boisé un petit peu marquant, mais on sent la jeunesse, et surtout le potentiel de ce vin. Le joli millésime 2015 lui donne beaucoup de suavité qu’on retrouve en bouche. On a de la gourmandise, de la densité, et de la longueur. Les tanins, même s’ils sont présents, sont très fins et enrobés. C’est un joli vin qu’on peut avoir plaisir à goûter dans sa gourmande jeunesse, mais qui pourra donner du plaisir sur plusieurs années, et c’est remarquable ! Vive le bon vin et vive le Cabernet ! »

 

Plus d'informations sur les trophées

Concours International des Cabernets
Retrouvez nous sur Facebook !
www.concourscabernets.com

altalt

 
Nouvelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 13 Mai 2017 11:14

Meilleur sommelier d'Europe : le titre pour le Letton Raimonds Tomsons

vendredi 12 mai 2017 14:18
Journal L'Hôtellerie Vienne (AUTRICHE) Finaliste, le Français David Biraud (Restaurant Sur Mesure par Thierry Marx) a terminé à la troisième place, ex-æquo avec la Franco-Roumaine Julia Scavo.
alt
Raimonds Tomsons a réalisé une finale presque parfaite et remporté le 14e concours du Meilleur sommelier d'Europe.
Après trois jours de compétition, le concours du meilleur sommelier d'Europe, porté par l'Association de la sommellerie internationale, s'est achevé sur le succès d'un professionnel Letton de 36 ans, Raimonds Tomsons. Apparu en demi-finale du mondial 2016, lui qui est chef sommelier du restaurant Vincents, à Riga, a franchi une étape décisive. Et comme le Polonais Piotr Petras a décroché la médaille d'argent, on ne peut que constater le très rapide développement de la sommellerie de compétition dans les pays d'Europe de l'Est.

Une évolution qui laisse la France toujours dans l'attente d'un succès international depuis 2000, lorsque Olivier Poussier avait décroché le titre mondial et Franck Thomas celui continental.

La déception de David Biraud, le représentant tricolore, était donc forte alors qu'il disputait sa troisième finale européenne consécutive. "Ce sont des mois de sacrifices et d'efforts qui ne sont pas récompensés..."

Pourtant, tant en quart de finale qu'en demi-finale, il s'était montré très convaincant, confirmant ainsi qu'il était l'un des favoris. Mais la finale disputée dans la nuit de jeudi à vendredi, dans le cadre du dîner de gala du concours, lui a été fatale, alors même qu'il a donné l'image d'un professionnel accompli sachant apporter ce qu'il faut d'humain au service de la clientèle.

Une attitude trop mécanique

Et si David Biraud avait du mal à analyser à chaud les raisons de son échec, c'est Éric Zwiebel, l'Alsacien qui défend les couleurs du Royaume-Uni, son pays d'adoption, qui apportait des éléments de réponse. "Ce n'est pas la façon d'être ou de faire de David qui est en cause, mais bien l'approche que peuvent avoir d'autres candidats de la finale. Un côté mécanique, robotisé, dans lequel on ne peut pas se retrouver et l'image de la profession qu'ils donnent est très éloignée de la réalité de ce que nous faisons dans nos restaurants..." »

Le Français et la Roumaine Julia Scavo, formatrice sur la Côte d'Azur, terminent ensemble au troisième rang. Et avec beaucoup d'autres candidats, ils pourraient bien se retrouver sur la ligne de départ du prochain mondial, dans deux ans, à Anvers (Belgique).

D'ici là, aussi, l'Association de la sommellerie internationale aura un nouveau président. Et il sera peut-être français, puisque Serge Dubs, chef-sommelier de l'Auberge de l'Ill à Illhauesern, sera candidat face à l'Argentin Andres Rosberg lors de l'élection prévue dans un mois à Vinexpo-Bordeaux.
Jean Bernard.

_______________________________________

Qui sera le futur champion ?

Enrico Bernado parrain du Concours du Meilleur Elève sommelier

Mercredi 10 mai 2017 par Marion Sepeau Ivaldi
 
Sur Vitisphère
Enrico Bernardo, meilleur sommelier du monde 2004, parraine le concours des jeunes sommeliers français.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Enrico Bernardo, meilleur sommelier du monde 2004, parraine le concours des jeunes sommeliers français.
 
Le meilleur sommelier du monde 2004 veillera sur les jeunes pousses de la sommellerie française dans le cadre du Concours du Meilleur élève sommelier, co-organisé par Michel Chapoutier et Métro.

Ils sont 38 en lice cette année, 38 jeunes gens, élèves sommeliers dans les lycées hôteliers ou CFA. Les 18 et 19 mai à Tain L'Hermitage, ils s'affronteront sous l'œil exigent et sans doute bienveillant d'Enrico Bernado, parrain du Concours du meilleur élève sommelier en vins et spiritueux, créé par Michel Chapoutier en 1993. Nul doute que la présence d'Enrico Bernado marquera l'édition 2017, l'homme étant connu pour son attachement à transmettre le métier et la passion aux plus jeunes. Il assistera, avec Julien Allano, chef du Clair de la Plume (Grignan) à la série d'épreuves diversifiées : la dégustation, un accord mets et vins, une épreuve de décantation... et même une épreuve écrite.

__________________________________

 

Un Letton sacré meilleur sommelier d'Europe

Publié le 12/05/17 par Le Figaro Vin
 

Un Letton de 36 ans, Raimonds Tomsons, a été sacré jeudi soir meilleur sommelier d'Europe au terme d'une compétition, où une trentaine de candidats ont rivalisé de connaissances sur les accords mets/vins, les grands crus et la gestion d'une cave.

Le vainqueur, qui officie depuis plusieurs années dans un grand restaurant de Riga, "Vincents", l'a emporté à l'issue d'une finale à quatre où les épreuves se sont enchaînées sans répit pendant plusieurs heures.

Après avoir dû répartir en temps limité un magnum de champagne dans 18 verres en quantité égale du premier coup, les finalistes ont dû expliquer leur choix d'un saké d'apéritif puis s'imaginer dans la peau d'un sommelier choisissant des grands crus pour fêter les six années d'une présidence. Lors de l'épreuve de la dégustation à l'aveugle, les candidats ont dû reconnaître un vin italien avant d'identifier en trois minutes toutes les caractéristiques d'un calva. Les finalistes ont terminé à une heure avancée de la soirée devant des photos de domaines et de vignerons à nommer avec précision.

A ces jeux de palais et de nerfs, le candidat letton s'est montré "rapide et charmeur", a estimé Gérard Basset, président de la Commission du concours, interrogé par l'AFPTV. "On a envie d'être servi par lui! J'avais l'impression que c'était un patineur, on voyait du patin à glace. C'était sans effort, c'était d'une beauté!", a-t-il ajouté saluant "les connaissances, la très belle personnalité, le charme" du vainqueur.

Pour Raimonds Tomsons, un bon sommelier "met ses connaissances théoriques et son charisme au service du client, fait en sorte qu'il se sente humble, élégant et à l'aise, tout en respectant les vins et les vignerons", a-t-il expliqué à l'AFPTV.

Il l'a emporté sur 37 candidats éliminés au fil de la semaine de compétition organisée par l'association de la Sommellerie internationale. Il était resté en lice pour la finale de jeudi avec deux candidats polonais et français ainsi qu'une candidate roumaine.

Le dernier titre de meilleur sommelier européen avait été décerné à un Suédois en 2013. Le concours de meilleur sommelier du monde se déroulera en 2019 à Anvers, en Belgique.

Avec AFP

En savoir plus :  http://avis-vin.lefigaro.fr/economie-du-vin/o132623-un-letton-sacre-meilleur-sommelier-d-europe#ixzz4gwQUnmH6

________________________________________

Espagne

11 bodegas obtiennent la labellisation « Wineries for Climate Protection »

Vendredi 12 mai 2017 par Marion Sepeau Ivaldi
Lancée fin 2015 par la Fédération espagnole du vin, cette labellisation vise à reconnaître un ensemble de bonnes pratiques en matière environnementale.
_____________________________

Pour Jeb Dunnuck, la région est « un diamant brut »

Jeudi 11 mai 2017 par Marion Sepeau Ivaldi
Sur Vitisphère
Jeb Dunnuck a dégusté plus de 600 vins du Languedoc, la moitié a obtenu une note supérieure à 90.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jeb Dunnuck a dégusté plus de 600 vins du Languedoc, la moitié a obtenu une note supérieure à 90. - crédit photo : DR
Le dégustateur du Wine Advocate a dégusté plus de 600 cuvées languedociennes. Son verdict positif est tombé le 28 avril sur le site de Robert Parker. Le CIVL est aux anges.

Dans un communiqué, le Comité interprofessionnel des vins du Languedoc se réjouit : « la bible du vin, reconnue internationalement, offre cette année une visibilité extraordinaire à notre vignoble en publiant des notes plus flatteuses que jamais aux producteurs et metteurs en marché languedociens ». Le dégustateur, Jeb Dunnuck, venu en janvier pendant trois jours, déguster les AOC du Languedoc, a donné une note supérieure à 90 à environ la moitié des cuvées dégustées (soit environ 200 vignerons) dans un article paru le 28 avril. Le journaliste voit dans le Languedoc un « diamant brut » et salue le millésime 2015, « clairement le plus grand millésime depuis 2010 ». Le CIVL ne cache pas sa joie mais garde les pieds sur terre : « Le dégustateur a quand même averti qu'il ne faut pas se reposer sur ses lauriers et que les efforts de montée en gamme amorcés par les vignerons doivent être maintenus pour que le Languedoc confirme son rang parmi les grands vignobles du monde ». 

________________________________________________

Ă€ la rencontre des artisans de la viticulture greque

Le 29 mai prochain, des vignerons grecs travaillant en bio ou en biodynamie, cultivant des cépages autochtones et apôtres du pressurage doux, se réunissent pour la première fois pour un "Banquet" ouvert au public, au Pavillon du Lac au cœur du parc des Buttes Chaumont à Paris.

Mis en ligne le : 11/05/2017 à 18:04   
 http://www.larvf.com/vin-grece-paris-banquet-buttes-chaumont-biodynyamie-pressurage-doux-pavillon-lac,4524524.asp
Ă€ la rencontre des artisans de la viticulture greque
 

"Les vignes de l'ile de Santorin, toutes franches de pied sont conduites pour pousser à ras de terre, afin de résister au vent" explique Georgios Ioannidis.

C'est à un salon qui fleure bon les vacances que les Parisiens sont conviés le 29 mai au Pavillon du lac, au cœur des Buttes Chaumont dans le 19e arrondissement. Près d'une quinzaine de petits producteurs et de vignerons grecs débarqueront pour la première fois dans la capitale française, pour faire découvrir des pépites gastronomiques, sélectionnées par l'importateur "Profil Grec", et viticoles, issues de leurs productions de la région de Kalamata (Sud du Péloponnèse), et d'autres teroirs grecques.
Pour 5 euros seulement l'entrée, les amateurs de plaisirs dionysiaques pourront ainsi déguster des spécialités comme le thon mariné, la fêta fraîche, mais aussi des cuvées venues de contrées dont le simple nom fait rêver les férus d'histoire, ou simplement de vacances au soleil : Santorin, Péloponnèse, Cyclades, Crète...
C'est l'importateur grec Georgios Ioannidis, qui s'est occupé de la sélection des vins de l'évènement. "Nous ne distribuons que des vins qui répondent à un cahier des charges très précis, raconte le fondateur de la société Oenos. Ce sont des vins en bio ou en biodynamie, issus de cépages autochtones (ils sont près de 300 référencés en Grèce comme l'assyrtico, l'aidani ou le robola), ayant été lentement extraits et n'ayant reçu que peu d'intervention au chai."
En revanche, ne parlez pas à Georgios des vins natures. Lui préfère parler de méthodes "doucement naturelles". Quant au souffre, ce grec qui vit dans le 18e arrondissement de Paris, soutient que le vin en a besoin, à des doses maîtrisées, et que, lorsqu'il est d'origine volcanique, c'est un produit naturel.DES VIGNES FRANCHES DE PIEDLa Grèce viticole présente plusieurs particularités. D'abord une grande partie de son vignoble est en francs de pied, c'est-à-dire que contrairement à ce que l'on trouve en France, les pieds de vignes ne sont pas greffés sur des porte-greffes américains. Pourquoi le phylloxéra n'a-t-il pas attaqué les vignes grecques ? "En fait, on ne sait toujours pas avec certitude pourquoi le phylloxéra attaque, ou n'attaque pas des vignes, s'étonne Georgios Ioannidis. Il y a des facteurs connus cependant, Santorin, dont le terroir est composé de roches volcaniques, semble par exemple protégé, au contraire des terroirs qui contiennent de l'argile en quantité.
L'insularité semble aussi être une bonne protection. "La Grèce est un pays sismique et volcanique, très montagneux et rocheux (pierres volcaniques, calcaire, schiste...). C'est un pays du Sud en termes de latitudes, mais en termes viticoles il a des caractéristiques communes avec certains pays d'Europe Centrale. C'est pourquoi on trouve des acidités très importantes dans les vins grecs, même en Crète qui est pourtant l'extrême Sud du pays, et même de l'Europe. "On trouve dans le vin grec des acidités comparables aux vins autrichiens !", nous apprend Georgios.DES VIGNES EN GOBELETDe même, les vignerons traditionnels n'utilisent pas le système du palissage, ils dirigent leurs vignes en gobelet. Les vignes, souvent en francs de pied donc, y sont très espacées par rapports aux standards habituels. Cela signifie que le plus souvent la récolte se fait à la main. Il y a bien entendu des vins non artisanaux en Grèce, le vin bio n'y est pas majoritaire (il représente comme en France environ de 10% du vignoble), mais vous ne trouverez pas la queue d'un de ces vins standardisés le 29 mai. Les vignerons présents seront tous des artisans, qui produisent de 25 000 à 150 000 bouteilles par an.
"La Grèce est un pays très morcelé au niveau des vignes, et à part les vignobles récents créés dans les années 1980, il y a très peu de domaines d'un seul tenant avec de grandes parcelles, explique Georgios. Souvent les vignerons ont quelques hectares en propre, et ils cultivent en fermage des petites vignes, qui se trouvent dans le jardin de personnes âgées qui ne peuvent plus s'en occuper.
Le "Banquet" du 29 mai ne vous donnera donc pas une vue d'ensemble du vin grec en tant que tel, mais vous permettra de découvrir et de rencontrer certains des meilleurs artisans vignerons du pays.
DEUX CUVÉES À DÉGUSTER LE 29 MAI AU BANQUET :> Retsina 2015, élevé en amphore du Domaine Tetramythos 2015, blanc : 
Les vins résinés grecs ont longtemps été décriés, il en existe pourtant qui raviront les papilles de l'amateur le plus blasé. Issu du cépage autochtone roditis, ce blanc est sans doute ce qui se rapproche le plus de ce que buvaient les grecs de l'Antiquité. "À l'époque, on rajoutait de la résine dans les amphores pour qu'elle aide les bouchons à rester hermétiques et le vin à résister à l'oxydation, raconte Georgios. Mais il est difficile de dire avec certitude ce que buvaient nos ancêtres, car quatre siècles d'occupation ottomane ont détruit la plupart des traces écrites sur la viticulture grecque." Aujourd'hui, de la résine de pin d'Alep est rajoutée dans les mouts lors de la fermentation, ce qui donne un vin blanc minéral, mais doté de notes d'herbes des montagnes, et donc, de résine.> AOP Santorini, Assyrtiko, Domaine Hatzidakis 2015, blanc :
Autre découverte : un vin de l'île de Santorin, dont le vignoble a la particularité d'être entièrement franc de pied, et le terroir, de reposer sur des roches volcaniques. Autre trait de caractère de ces vignes : les pieds sont conduits pour pousser à ras de terre, afin de résister au vent, et certains sont enroulés sur eux-mêmes afin que le tronc protège les raisins, selon la technique du gobelet en couronne. "Les vignes ont les pieds dans la lave, et les raisins absorbent la salinité des brumes qui montent de la mer, explique Georgios. Certains pieds de vignes ont plusieurs centaines d'années, mais bien sûr elles ne produisent que très peu." Des influences terriennes et marines qui se retrouvent en bouche.

_________________________________________

Les restaurateurs vont pouvoir bénéficier de la qualité d'artisan cuisinier


vendredi 12 mai 2017 17:26 Journal l'HĂ´tellerie

Un décret du 10 mai 2017 vient fixer les conditions requises pour se prévaloir de la qualité d'artisan cuisinier. Il faut remplir les conditions pour être artisan et proposer une cuisine entièrement faite maison. Le texte entre en vigueur le 1er juin 2017.

Le décret fixe les conditions requises permettant aux personnes physiques et aux dirigeants de personnes morales exerçant une activité de fabrication de plats à consommer sur place de se prévaloir de la qualité d'artisans cuisinier. Cette qualité sera accessible lorsque les deux conditions suivantes seront remplies :
Satisfaire aux conditions requises permettant de se prévaloir de la qualité d'artisan fixées à l'article 1er du décret du 2 avril 1998 relatif à la qualification artisanale et au répertoire des métiers ;Justifier d'une cuisine et d'une carte intégralement « fait maison », telle que définie par le décret du 6 mai 2015 relatif à la mention « fait maison ».
 
Les conditions Ă  remplir pour ĂŞtre artisan

Pour se prévaloir de la qualité d'artisan, il faut remplir un minimum de qualification professionnelle.
Les personnes physiques ou les dirigeants sociaux des personnes morales doivent justifier soit d'un certificat d'aptitude professionnelle (CAP) ou d'un brevet d'études professionnelles (BEP) délivré par le ministre de l'éducation nationale, soit d'un titre homologué d'un niveau équivalent dans le métier exercé ou un métier connexe, soit d'une immatriculation dans le métier d'une durée de 6 ans au moins. (Art.21 loi du 5 juillet 1996).
Pour bénéficier du statut d'artisan, l'entreprise doit employeur mois de 10 salariés lors de son immatriculation.
Les personnes physiques et les personnes morales exerçant l'activité de fabrication de plats à consommer sur place et qui n'emploient pas plus de 10 salariés peuvent s'immatriculer au répertoire des métiers.
Toutefois, elles peuvent demeurer immatriculées au répertoire des métiers si le nombre de leurs salariés dépasse le plafond de 10 mais reste inférieur à 50 salariés.

S'inscrire à la chambre des métiers
Relèvent du secteur de l'artisanat les personnes immatriculées au répertoire des métiers.
Pour s'inscrire au répertoire des métiers, il est obligatoire de suivre un stage de préparation à l'installation (SPI) d'une durée minimale de 30 heures. Le suivi du stage est une condition préalable à l'immatriculation. Des dérogations sont possibles, notamment pour les personnes titulaires d'un diplôme de niveau III (BTS ou équivalent) comportant un enseignement en matière d'économie et de gestion d'entreprise, qui ont été inscrites au RCS pendant 3 ans ou qui ont travaillé pendant 3 ans sous le statut cadre.

Justifier d'une cuisine et d'une carte intégralement « Fait maison »

Outre, les conditions à remplir pour bénéficier du statut d'artisan, il faut aussi justifier d'une cuisine et d'une carte intégralement « fait maison » telle que définie par le décret du 6 mai 2015 (qui a modifié le décret du 11 juillet 2014).  Nous rappelons à nos lecteurs qu'il s'agit de la deuxième version du dispositif « fait maison » qui est beaucoup plus stricte quant aux produits utilisés.
Selon ce texte un plat « fait maison » est élaboré sur place à partir de produits bruts. L'article D.122-1 du code de la consommation vient préciser ce qu'il faut entendre par produit brut, il s'agit d'un « produit alimentaire cru ne contenant, notamment à l'occasion de son conditionnement ou du procédé utilisé pour sa conservation, aucun assemblage avec d'autre produit alimentaire excepté le sel." Pour demeurer brut le produit alimentaire concerné doit avoir été acheté cru, il ne doit pas avoir été modifié dans sa nature même et en particulier par un mélange avec un autre produit (pas d'assemblage) ou par un chauffage préalable (en particulier cuisson, pré-cuisson...). Un produit brut doit conserver l'essentiel de sa qualité originelle.

La seule exception à la règle du produit cru concerne les produits que le consommateur ne s'attend pas à voir réalisés par le restaurateur lui-même. Entrent dans cette liste (art. D.122-1) :
- les salaisons, saurisseries et charcuteries, à l'exception des terrines et pâtés ;
- les fromages, les matières grasses alimentaires, la crème fraîche et le lait ;
- le pain, les farines et les biscuits secs ;
- les légumes et fruits secs et confits ;
- les pâtes et les céréales ;
- la levure, le sucre et la gélatine ;
- les condiments, épices, aromates, concentrés, le chocolat, le café, les tisanes, thés et infusions ;
- les sirops, vins, alcools et liqueurs ;
Pour des raisons sanitaires, les produits suivants :
- la choucroute crue et des abats blanchis sous réserve d'en informer par écrit le consommateur, les fonds blancs, bruns et fumets et la demi-glace."

Nous vous rappelons aussi que dans cette deuxième version du « fait maison » la pâte feuilletée ne fait plus partie de la liste de ces exceptions. Le restaurateur qui propose une tarte ou une quiche fait maison, doit la réaliser lui-même.
La réglementation sur la mention « Fait maison » prévoit la possibilité de proposer en partie des plats « fait maison » et d'autres qui ne le sont pas, en mentionnant le logo uniquement devant les plats « Fait maison ». En revanche, pour postuler au statut d'artisan cuisinier il faut que la carte soit intégralement « fait maison », ce qui interdit de proposer des produits de marque, ni réalisé par un autre professionnel.
____________________________________

GĂ©raud de la Noue

"Nous avons repensé le mix-marketing de Mouton-Cadet"

Mercredi 10 mai 2017 par Juliette Cassagnes
sur Vitisphère
 
 
 
La cuvée emblématique Mouton-Cadet, en appellation Bordeaux, avant et après le relooking. La précédente révision datait de 2004, sous l'ère de la Baronne Philippine de Rothschild.La cuvée emblématique Mouton-Cadet, en appellation Bordeaux, avant et après le relooking. La précédente révision datait de 2004, sous l'ère de la Baronne Philippine de Rothschild. - crédit photo : Baron P de Rothschild
 
Le négociant Baron Philippe de Rothschild a décidé de revoir sa gamme phare « Mouton cadet », née en 1930. Celle-ci a été lancée à l'occasion du dernier salon Prowein. Interview de Géraud de la Noue, directeur de Baron Philippe de Rothschild - France distribution, pour en comprendre les raisons.

Pourquoi ce besoin de proposer un nouveau « Mouton-Cadet » ?

Géraud de la Noue : On se rendait compte que cela devenait de plus en plus compliqué malgré les investissements réalisés autour de la marque : les moyens mis pour la promotion, les prix, prenaient une part grandissante, au détriment des moyens stratégiques comme le produit, le packaging, qui devenaient insuffisants. La croissance devenait plus difficile à aller chercher, donc pour anticiper une baisse éventuelle, nous avons souhaité repenser l'ensemble du mix-marketing. Pour cela, nous sommes partis de ce que veut le consommateur. Nous avons fait tester et comparer notre produit à d'autres vins rouges à forte notoriété internationale, par des groupes de professionnels et consommateurs aux Etats-Unis, Chine et France. Cela nous a permis de définir un style de vin que l'on souhaitait obtenir. Les équipes techniques ont ensuite eu la charge de produire un profil qui devait correspondre.

En quoi consiste ce changement, in fine?

G de la N : Nous avons cherché à produire un vin plus accessible, rond, fruité, gourmand, plus ample, mais surtout, avec plus de puissance et de richesse aromatique en nez et en bouche. Pour y parvenir, il a fallu passer de 75 à 100% l'approvisionnement issu de sélections parcellaires, afin d'avoir une meilleure maîtrise de nos assemblages. Les raisins sont issus de 453 domaines partenaires, avec lesquels des contrats ont été passés.

Le packaging a lui-aussi évolué, avec un changement d'étiquette, plus grandes et épurées. Celle du rouge a changé de couleur, en passant du blanc au noir. L'objectif : donner aux vins un aspect plus « premium », de montée en gamme, à l'image de ce qui est dans la bouteille.

Quels sont les objectifs commerciaux pour ce Mouton-Cadet « nouvelle version » ?

G de la N : Nous n'avons pas de potentiel de croissance exponentielle des volumes, compte-tenu des contraintes liées à la sélection parcellaire. La production totale actuelle atteint 12 à 13 millions de cols selon les années, dont 80% en rouge. Un quart environ, soit 3,5 millions, est écoulé en France. A plus long terme, nous aimerions pouvoir développer les volumes, mais dans l'immédiat, l'objectif reste l'accroissement de valeur. Cela pourra passer par une hausse des prix de vente, pour couvrir celle de nos coûts de production, mais elle devra se faire dans une limite raisonnable : vendu entre 9 et 10€ en GD, notre vin est déjà nettement plus cher que nos concurrents. Pour y parvenir, nous avons d'autres leviers de croissance tels que le rosé, le blanc, ou encore la gamme « réserve ».

En résumé, si nous avons refondu le produit et son habillage, c'est pour donner plus de valeur aux volumes.

 
FINALE MEILLEUR SOMMELIER D'EUROPE 2017 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DESBUREAUX Robert   
Vendredi, 12 Mai 2017 00:36

Bonjour Ă  tous

Ci dessous le lien pour retrouver les prestations des quatre finalistes du Meilleur Sommelier d'Europe dont le lauréat 2017 est

                                                                 Raimonds TOMSONS         Lattvia Lettonie

 (article de presse   http://drinksint.com/news/fullstory.php/aid/5563/Baltics_92_best_sommelier_is_Latvia_92s_Raimonds_Tomsons.html)

 

 Lien vers le film, à recopier dans votre navigateur pour une meilleure connexion

https://livestream.com/sportscube77/events/7374235/videos/156079860

Début de la prestation de David, aller dans la barre de défilement en bas d'écran à 3 h 14 minutes (6 h 38 de reportage)

 

Lien vers article site UDSF

http://www.sommelier-france.org/concours/les-dernieres-infos/4634-dernier-atelier-pour-les-demi-finalistes-pour-le-meilleur-sommelier-deurope-a-vienne

 
Les matinées découvertes au Chai du Château Arricau-Bordes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Netassopro   
Mercredi, 10 Mai 2017 18:47

VIGNOBLE ET ORCHIDÉES 

Les matinées découvertes au Chai du Château Arricau-Bordes

Tous les Dimanches du 14 Mai au 4 Juin 2017

Château Arricau-Bordes : L : 43.4942° - l : -0.1336°

10h : Départ du Chai du Château Arricau-Bordes

Balade pédestre guidée par notre vigneronne, pour découvrir les orchidées sauvages, suivie d’une visite du chai et d’une dégustation des Grands Vins du Château.

Durée : 2H30

Possibilité d’amener un pique-nique pour déjeuner sur place.

A découvrir tout le mois une exposition d’œuvres créatives et artistiques par l’Association des Orchidées Blanches.

Inscription au 06 08 27 75 93

Spécial Fête de la Nature

Dimanche 21 Mai : Balade au Pays des Orchidées

  • A 10h et 15h : Balade dĂ©gustation au Pays des OrchidĂ©es d’Arricau-Bordes

Comprenant une visite guidée des pelouses à orchidées, une dégustation des Grands Vins du Château en AOC Madiran et Pacherenc du Vic-Bilh et un atelier Vin et Plantes Sauvages par Nade.

Vin et café compris

Tarif journée (balade + repas) : 13€ par personne

Balade seule : 2€ par personne

A découvrir toute la journée une exposition d’œuvres créatives et artistiques par l’Association des Orchidées Blanches.

Inscription au 05 59 68 57 14 ou au 06 08 27 75 93.

Retrouvez le programme complet sur notre site internet ou notre page Facebook.


BOUTIQUE ET ESPACE DÉGUSTATION

Château de Crouseilles - Ouvert 7j/7

De 9h30 Ă  12h30 et de 14h00 Ă  18h. Le Dimanche de 14h Ă  18h

Informations au 05.59.68.57.14 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


 
Meilleur Sommelier d'Europe Ă  Vienne PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Mercredi, 10 Mai 2017 17:44

Bonjour Ă  tous,

 

Vous pouvez suivre l’avancée du Concours du meilleur Sommelier  d’Europe, sur Facebook et sur le site UDSF.
Aujourd’hui, grâce à la caméra de Philippe Faure-Brac une partie des ateliers de la demi-finale sont à voir sur Facebook.
Demain Mercredi 11 mai, n’oubliez pas la finale en direct sur Youtube en streaming à partir de 17h30.
Nous sommes de tout coeur avec David, avec une pensée aussi pour Julia Scavo et Julie Dupouy et tous les candidats.
 
Dites le autour de vous!!
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 9 sur 113

Rechercher

Photos

Actualités

Identification

©2008 NetAssoPro Tout droits réservés