Accueil > Actualités
Actualités
Rencontre en Cabardès PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Mercredi, 03 Mai 2017 13:53

Rencontre en Cabardès

 

Voici le programme proposé du Lundi  22 mai 17 pour la rencontre de l’appellation Cabardès avec Miren de Lorgeril et avec nos  2 associations (Languedoc-Roussillon & Sud-Ouest Occtianie):

 
  • 9h30: Accueil des participants au Restaurant  La Table Cave du Château (Ă  l'entrĂ©e du village de Pennautier  sur la gauche  04.68.25.63.48).
  • 10h: PrĂ©sentation de l’appellation Cabardès par Me la PrĂ©sidente Miren de Lorgeril.
  • 10h30-12h: DĂ©gustation des diffĂ©rents domaines avec les vignerons prĂ©sents.
  • 12h00 - 12h30: Visite des chais des Domaines Lorgeril.
  • 12h30: DĂ©jeuner Ă  la Table Cave du Château (participation15€/pers.)
  • 14h30: Visite du Château de Pennautier.
  • 15h30: Fin de la journĂ©e.
 
Confirmation avant le 16 Mai impérative
auprès de Georges Gracia 06.09.97.17.05
d'Olivier Zavattin 07.87.19.03.52
 
A noter qu'aucune visite dans cette appellation, qui a énormément évoluée, n'a été faite depuis une dizaine d'année de la part des sommeliers.
A redécouvrir absolument!
alt
 
Quelques nouvelles des Vignobles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 03 Mai 2017 13:39

  28 Arrêté du 24 avril 2017 modifiant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Tavel » homologué par décret n° 2011-1571 du 16 novembre 2011
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034539880&dateTexte=&categorieLien=id       29 Arrêté du 24 avril 2017 relatif à la fixation du coefficient K de certains vins à appellation d'origine contrôlée pour la récolte 2016
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034539889&dateTexte=&categorieLien=id       30 Arrêté du 24 avril 2017 relatif aux taux de rebêches dans les vins mousseux et pétillants à appellation d'origine contrôlée de la récolte 2016
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034539895&dateTexte=&categorieLien=id       31 Arrêté du 24 avril 2017 relatif aux valeurs limites spécifiques fixées pour certains vins à appellation d'origine contrôlée de la récolte 2016
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034539901&dateTexte=&categorieLien=id       32 Arrêté du 24 avril 2017 relatif aux conditions de production, pour la récolte 2016, des vins bénéficiant des appellations d'origine contrôlées « Rosé des Riceys », « Coteaux champenois » et « Champagne »
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034539909&dateTexte=&categorieLien=id       33 Arrêté du 24 avril 2017 modifiant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Bergerac » homologué par décret n° 2014-708 du 25 juin 2014
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034539920&dateTexte=&categorieLien=id       34 Arrêté du 24 avril 2017 modifiant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Monbazillac » homologué par décret n° 2011-1355 du 24 octobre 2011
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034539929&dateTexte=&categorieLien=id       35 Arrêté du 24 avril 2017 modifiant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Saussignac » homologué par décret n° 2011-1183 du 23 septembre 2011
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034539939&dateTexte=&categorieLien=id       36 Arrêté du 24 avril 2017 modifiant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Rosette » homologué par décret n° 2011-1401 du 26 octobre 2011
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034539949&dateTexte=&categorieLien=id       37 Arrêté du 24 avril 2017 modifiant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Pécharmant » homologué par décret n° 2011-1801 du 6 décembre 2011
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034539958&dateTexte=&categorieLien=i

____________

 

CHAMBERY Trophées des vins de Savoie : la récolte 2016

 http://www.ledauphine.com/savoie/2017/05/02/trophees-des-vins-de-savoie-la-recolte-2016
Médaillés, élus, et une délégation du Chambéry Savoie handball (partenaire du CIVS), entourent les organisateurs du concours. Fruit du savoir faire et du travail d'une soixantaine de maisons, le millésime 2016 a redonné de l'espoir aux vignerons, avec une récolte estimée à 125 000 hl, des vins de qualité exceptionnelle et de belles promesses avec la commercialisation de l'appellation Crémant de Savoie. Médaillés, élus, et une délégation du Chambéry Savoie handball (partenaire du CIVS), entourent les organisateurs du concours. Fruit du savoir faire et du travail d'une soixantaine de maisons, le millésime 2016 a redonné de l'espoir aux vignerons, avec une récolte estimée à 125 000 hl, des vins de qualité exceptionnelle et de belles promesses avec la commercialisation de l'appellation Crémant de Savoie.
 
 

Les vins de Savoie font l'objet, chaque année, d'un concours organisé par le Comité interprofessionnel des vins de Savoie (CIVS), présidé par Charles-Henri Gayet, et le Syndicat régional des vins de Savoie, dirigé par Michel Quenard. C'est au centre de congrès le Manège, à Chambéry, que 201 échantillons issus de cépages savoyards ont été présentés à l'appréciation d'un jury présidé par Évelyne Léard Viboux, journaliste écrivain spécialisée dans le vin, et composé de personnalités, cavistes, restaurateurs, journalistes spécialisés, négociants et viticulteurs.

Cinquante-sept médailles ont été distribuées (22 en or, 24 en argent et 13 en bronze).

Crémant de Savoie (récolte 2015)

Or : André & Michel Quenard (Chignin), Seyssel méthode traditionnelle ; Argent : Bernard Aimé & Fils (Corbonod).

Savoie rouge

n Cépage mondeuse Vin de Savoie. Or : château de la Violette (Les Marches) ; Argent : cave coopérative de Cruet, domaine Grisard (Freterive) ; Bronze : domaine vendange (Saint-Pierre-d'Albigny). Vin de Savoie Arbin. Or : les fils de Charles Trosset (Arbin) ; Argent : les fils de Charles Trosset (Arbin) ; Bronze : domaine de l'Idylle Tiollier frères (Cruet). Vin de Savoie Saint-Jean-de-la-Porte. Or : cave coopérative de Cruet. Vin de Savoie Chignin. Or : les Fils de René Quenard (Apremont) ; Argent : André et Michel Quenard (Chignin). Vin de Savoie Jongieux. Or : Barlet Raymond & fils (Jongieux). n Cépage Gamay Vin de Savoie. Argent : cave coopérative de Cruet, domaine Grisard (Freterive). Vin de Savoie Chignin. Argent : Quenard & Fils (Chignin). Vin de Savoie Chautagne. Bronze : le Vigneron Savoyard (Ruffieux). n Cépage pinot noir Vin de Savoie. Or : domaine vendange (Saint-Pierre-d'Albigny) ; Bronze : Raymond Barlet & Fils (Jongieux). Vin de Savoie Chautagne. Or : Thonet Yannick (Chindrieux) ; Argent : le Vigneron Savoyard (Ruffieux).

Savoie blanc

Vins de Savoie. Or : cave coopérative de Cruet, domaine des Anges – Gaec Caillet (Les Marches) ; Raymond Barlet & fils (Jongieux) ; cave coopérative de Cruet ; Argent : Jean-Marie Chappuis (Ville-la-Grand). Vins de Savoie Abymes. Or : Philippe Chapot (Apremont) ; Argent : domaine des Anges – Gaec Caillet (Les Marches), Hervé et Patrice Rat-Patron (Myans), maison Adrien Vacher (Les Marches) ; Bronze : Château de la Violette (Les Marches). Vins de Savoie Apremont. Or : château de la Violette (Les Marches), Philippe Chapot (Apremont) ; Argent : maison Adrien Vacher (Les Marches), Maison Pascal Perceval (Les Marches) ; Bronze : Philippe Bétemps (Apremont), René Julien (Chapareillan). Vin de Savoie Jongieux. Or : domaine de la Rosière Éric Carrel (Jongieux). Vin de Savoie Chignin. Or : Pascal et Benjamin Ravier (Myans) ; Argent : André & Michel Quenard (Chignin) ; Bronze : domaine Charles Gonnet (Chignin). Vin de Savoie Chignin Bergeron. Or : domaine Charles Gonnet (Chignin) ; Argent : les fils de René Quenard (Apremont) ; Bronze : cave Plantin Girard Madoux Frères (Chignin). Roussette de Savoie. Or : Jean François Maréchal (Apremont) ; Argent : domaine de Méjane (Saint-Jean-de- la-Porte) ; Argent : domaine Charles Gonnet (Chignin) ; Bronze : Pascal Ravier & fils, domaine Eugène Carrel & fils (Jongieux). Roussette de Savoie Frangy. Or : Bruno Lupin (Frangy) ; Argent : Vincent Courlet (Frangy). Roussette de Savoie Marestel. Or : domaine Barlet & fils ; Argent : domaine de la Rosière Éric Carrel (Jongieux), Seyssel ; Argent : Bernard Aimé & fils ; Bronze : Émilienne Chappuis.

Savoie rosé

Or : Bosson Alain (Serrières-en-Chautagne), Maison Adrien Vacher (Les Marches) ; Argent : château de la Violette (Les Marches) ; Bronze : André Quenard & Fils.

Par G.J. | Publié le 02/05/2017 à 06:02   
____________________________________

Le bon cru du Maroc forge sa réputation à l'international

 |  Par
Publication: 02/05/2017 11h41 CEST Mis Ă  jour: 02/05/2017 12h23 CEST
 
 
 

VITICULTURE - S'il est une ville réputée dans le monde pour son vin, c'est bien Bordeaux. C'est naturellement là qu'a été délocalisé cette année le Challenge international du vin (CIV), organisé jusqu'alors dans la petite commune de Bourg, tout aussi réputée pour son vignoble qui produit près 220.000 hectolitres de vin rouge et 1.200 hectolitres de vin blanc par an.

La tradition veut que ce concours, vieux de 41 éditions, considéré comme le plus grand et plus ancien de l'Hexagone, mette à l'honneur chaque année un pays ou une région française. Cette année, les organisateurs ont décidé de mettre en avant le vignoble du Maroc, un "pays qui compte 14 appellations d'origine contrôlée (AOG) et qui possède une longue tradition viticole. Il développe aujourd'hui des vins de caractère qui suscitent un véritable engouement", ont expliqué les organisateurs.

challenge

Le concours s'est déroulé sur deux jours, les 22 et 23 avril derniers, au Palais des congrès de Bordeaux. Il y a eu exactement 4.376 échantillons de vins provenant de 38 pays, présentés à un jury de 740 dégustateurs confirmés.

"45,5% des vins qui sont dégustés sont des vins étrangers, alors que le prix moyen de la bouteille en lice est de 8,83 euros hors-taxes", a souligné Laurent Séramour, président du Challenge, lors d'une conférence de presse organisée pendant l'évènement.

18 médailles décrochées

Après la dégustation des vins à l'aveugle, les membres du jury ont attribué à chaque échantillon une note, en se basant sur son odeur, son goût, sa couleur, l'équilibre de ses arômes et son harmonie générale. Le palmarès a été dévoilé une semaine après, "le temps de réanalyser les échantillons médaillés par un laboratoire accrédité", explique le président. Cette période permet en effet aux organisateurs de s'assurer de la conformité des échantillons gagnants avec ceux qui sont commercialisés. "Nous sommes très vigilants par rapport à cela. Cela fait partie de notre démarche qualité".

vins

Sur les 44 vins que le Maroc comptait en compétition officielle, 18 ont décroché des médailles dont neuf d'or, quatre d'argent et cinq de bronze.

Les médailles d'or:

  • Tandem 2015 - AOG Zenata, rouge, Thalvin, Domaine des Ouled Thaleb
  • Les Trois Domaines 2016 - AOG Guerrouane, rosĂ©, Les Celliers de Meknès
  • Orian du val d'Argan 2013, rouge, Les domaines du Val d'Argan
  • Beni M'Tir 2016, rouge, Castel Frères
  • Muscat d'Alexandrie, Les Grains d'Or 2015 - AOG Berkane, blanc doux, Comptoir des vins de l'Oriental
  • Le Gris 2016 - AOG Zaer, rosĂ© doux, La Ferme Rouge
  • Terres Rouges 2015, Les CĂ´tes de Rommani, Domaine de la Ferme Rouge
  • Solo Cabernet Sauvignon 2015, rouge, Les Celliers de Meknès
  • CB Initiales 2016, blanc, AOG. Zenata, Thalvin, Domaine des Ouled Thaleb

Les médailles d'argent:

  • Epicuria Cabernet Sauvignon 2013, rouge, Domaine de La Zouina
  • Volubilia 2016, rosĂ©, Domaine de la Zouina
  • Ithaque 2014 - Les CĂ´tes de Rommani, rouge, La Ferme Rouge
  • Ait Souala 2015 - AOG Zenata, rouge, Thalvin, Domaine des Ouled Thaleb

Les médailles de bronze:

  • Perle Grise de Mogador 2015, rosĂ©, Domaine du Val d'Argan
  • Sidi Youssouf 2016 - AOG Guerrouane, rosĂ©, Castel Frères
  • Club des sommeliers 2016 - AOG Guerrouane, rosĂ©, Castel Frères
  • Première de Baccari 2013, rouge, Domaine de Baccari
  • S de Siroua 2016, blanc, Thavin, Domaine des Ouled Thaleb
 
 

Outre la compétition officielle, le Maroc a eu droit un Prix spécial adjugé par un jury plus restreint, composé de Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du monde en 1992, Patrick Masbatin, représentant du guide spécialisé Gault & Millau, Zakaria Wahby, premier et meilleur sommelier du Maroc résidant au Royal Mansour Marrakech et Michèle Aström-Chantôme, secrétaire générale de l'Association de la sommellerie internationale et présidente de l'Association des sommeliers du Maroc.

zakaria

Zakaria Wahby, premier et meilleur sommelier du Maroc

Joselin de Gésincourt, directeur marketing et achats de Ebertec Maroc, Abdelghani Maarfi, vigneron marocain installé à Saint-Emilion et propriétaire du domaine Château La Mariotte, Sophie Talbot, responsables achats de vins chez Casino, Jacques Legros, animateur et journaliste à TF1, et Bernard Montiel, acteur et comédien français né à Casablanca, étaient également dans le tour de table.

bernard

Pour ce prix, deux vins déjà médaillés d'or ont convaincu le jury. Il s'agit de "Tandem 2015 (AOG Zenata), vin rouge, Thalvin, Domaine des Ouled Thaleb" et de "Les Trois Domaines 2016 - AOG Guerrouane, vin rosé, Les Celliers de Meknès". Le premier "riche en bouche et cohérent dans son âge" a été désigné Prix spécial Maroc alors que le second a décroché un Coup de coeur en "reconnaissance du travail de recherche accompli par son vigneron".

"Je trouve que tous les vins que nous avons dégustés étaient très intéressants. Nous avons eu un bon échantillonnage et évidemment c'est un vin rouge qui ressort. C'est logique étant donné que la production marocaine, c'est surtout du vin rouge. On avait, en effet, trois vins rouges en dégustation, un vin blanc qui était très bien, un vin gris exceptionnel et puis un vin doux qui était intéressant également, à base de muscat", nous confie Michèle Aström-Chantôme.

Les producteurs des vins consacrés pourront coller sur leurs bouteilles des médailles adhésives comme un gage de leur qualité. "Les médailles ont peu d'impact sur le marché français. En revanche, elles en ont beaucoup à l'export et permettent à leurs détenteurs de conquérir plus facilement les marchés internationaux", assure Laurent Séramour.

Pour Michèle Aström-Chantôme, cela ne peut être qu'une bonne chose. "C'est une bonne vitrine pour les vins marocains.
Tous les dégustateurs ont apprécié. D'ailleurs, vous avez entendu la conclusion du meilleur sommelier du monde, Philippe Faure-Brac, qui a été impressionné par la qualité des vins du Maroc. Je pense que c'est un peu le sentiment de chacun autour de la table".

Un concours de vins au Maroc?

Le Maroc, qui produit en moyenne 35 millions de bouteilles de vin par an, est le deuxième exportateur de vins en Afrique, après l'Afrique du Sud, a fait savoir récemment le Financial Times. Le Maroc n'en exporte cependant qu'entre 10 et 15% de sa production totale, ont souligné les organisateurs du challenge. Un chiffre en deça des capacités du royaume en matière viticole.

civ

Abdelghani Maarfi et Michèle Aström-Chantôme

Pour y remédier, la présidente de l'ASMA estime qu'un concours de vin au Maroc pourrait contribuer à son développement à l'international: "J'aimerais beaucoup qu'un jour, on arrive à monter un concours de vins au Maroc avec comme dégustateurs uniquement des sommeliers, mais venus du monde entier, pas seulement du Maroc ou de la France. L'idée est de mettre en avant le vin du Maroc et démontrer qu'il est arrivé à un niveau de qualité internationale".

Selon la spécialiste, ce concours pourrait voir le jour en partenariat avec les organisateurs du Challenge international du vin. "Étant donné que nous sommes très proches des organisateurs du Challenge du vin et des Citadelles du vin, je pense qu'on pourrait bénéficier de leur connaissance en ce qui concerne la logistique des concours", justifie-t-elle. "C'est une très grosse machine à mettre en place. Et pour cela, il faut des professionnels".

"Avec des palais différents, aussi bien de sommeliers suédois qu'argentins, français, italiens ou encore néo-zélandais, on peut arriver à avoir une bonne image, une bonne carte postale des vins marocains", conclut la spécialiste.

jury

 
Nouvelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Netassopro   
Dimanche, 30 Avril 2017 10:19

$1·        Le champagne Henriot s'offre le vignoble américain de Robert Parker

 http://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/champagne-ardenne/champagne-henriot-s-offre-vignoble-americain-robert-parker-1242987.html

Le groupe familial Maisons & Domaines Henriot, détenteur de la maison de champagne Henriot fondée en 1808 et d'autres vignobles, notamment en Bourgogne, a acquis la majorité de Beaux Frères, prestigieux domaine viticole situé dans l'Oregon aux États-Unis.

Par avec AFPPublié le 28/04/2017 à 11:41

Le domaine viticole Beaux-Frères est réputé pour son pinot noir issu de ses vignes plantées sur 14 hectares de coteaux du Ribbon Ridge et cultivées en biodynamie. Le domaine doit aussi sa renommée à l'un de ses fondateurs, le critique américain Robert Parker. 

Suite à ce rachat, Michael Etzel, autre fondateur du domaine, beau-frère de Robert Parker d'où le nom de Beaux Frères, devient président de Beaux Frères, tandis que le Directeur général du groupe champenois, Richard Moreau, entre à la direction du vignoble en Oregon.   

_____________________________________

Formation académique « Nouveau carnet de cocktails contemporains »

 http://www.hotellerie-restauration.ac-versailles.fr/spip.php?article2767

Une contribution de Marie-Laure Augé, IEN Économie et Gestion de l’académie de Montpellier.

Présentation

La « coupe Scott » a longtemps été la référence en matière de cocktails de bar. Mais les temps changent et les goûts des consommateurs évoluent, tout comme les techniques, les produits...

Afin de rester en phase avec les attentes des clients et en collaboration avec les professionnels de Bar, l’APEB a organisé à partir de 2015 une large consultation et sollicité des professionnels de la spécialité et des enseignants en Mention complémentaire Employé Barman.

Le résultat validé par l’Éducation nationale est mis en œuvre depuis la rentrée 2016 : la « Carte de cocktails contemporains ».
Elle remplace la liste des cocktails de la Coupe Scott.
Si certains classiques de cette liste sont conservés et d’autres « dépoussiérés », cette nouvelle carte de cocktails propose une majorité de boissons nouvelles, contemporaines, et adaptées aux pratiques actuelles de Bar dans les grands établissements.
Cette « Carte de cocktails contemporains » devient de fait la liste de cocktails de référence que les élèves doivent connaître et dont ils doivent maîtriser l’argumentation commerciale, la réalisation et le service.

Formation académique

Dans ce contexte, Marie-Laure Augé, IEN Économie et Gestion de l’académie de Montpellier a organisé une formation à laquelle ont participé treize enseignants.

Elle a confié cette formation à Henri Di Nola, M.O.F Barman et professeur de Bar au lycée Hôtelier de Marseille-Bonneveine, et à Laurent Agar, enseignant en MC Employé Barman au lycée Georges-Frèche de Montpellier [1].

Madame l’Inspectrice et les enseignants ont apprécié la qualité de la formation et les informations transmises.
Le Carnet de Cocktails Contemporains a remplacé la Coupe Scott depuis la rentrée scolaire de septembre 2016.
La journée, très riche, a été scindée en une matinée de découverte des besoins des enseignants et des pratiques pédagogiques en Bar.
L’après-midi a été consacrée à un atelier pratique avec la réalisation de cocktails de la nouvelle carte et un atelier d’analyse sensorielle.

Carnet de Cocktails Contemporains

JPEG - 52.9 ko

28 avril 2017

Le Carnet ci-desous est la version de Mars 2017 ; source : APEB

PDF - 5.2 Mo

Carnet de cocktails contemporains

APEB – 28 avril 2017

__________________________________________________________________

La plupart des vignobles français sont touchés

 http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/cote-d-or/aloxe-corton-helicoptere-brasser-air-au-dessus-vignes-eviter-gel-1243625.html

Le gel de ce printemps 2017 a fait de gros dégâts dans plusieurs vignobles français :

  • en Bourgogne (dans le châtillonnais, le chablisien…),
  • en Val de Loire (surtout en Touraine),
  • en Champagne,
  • en Alsace,
  • dans le Jura,
  • en VallĂ©e du RhĂ´ne (en particulier dans les appellations CĂ´tes-du-Ventoux et CĂ´tes du LubĂ©ron),
  • en Languedoc (les appellations les plus touchĂ©es sont Corbières, Minervois…)
  • dans le Sud-ouest (Cahors, Fronton, Gaillac…)
  • dans l’aire de production de l’Armagnac
  • dans le Bordelais (Moulis, Listrac, Pessac-LĂ©ognan, St-Emilion, Pomerol…)
  • dans le vignoble de Cognac

Dans ces vignobles, les bourgeons de certaines parcelles ont été détruits à 100%. 

De la vigne au vin: des informations sur l'actualité et les mutations du monde du vin.

 http://www.leparisien.fr/bordeaux-33000/de-la-vigne-au-vin-28-04-2017-6898590.php


- Champagne: baisse des ventes sur le marché français, 6 millions d'euros pour la communication -
Face à des ventes en repli sur le marché français, le Syndicat général des vignerons (SGV) de Champagne veut lever six millions d'euros auprès de ses adhérents pour développer sa communication et reconquérir des parts de marché.
Au cours de son assemblée générale à Reims (Marne), le syndicat a indiqué que sur le marché français, l'ensemble de la filière avait concédé un recul de 7,2% en 2016, selon les chiffres du Comité Champagne, l'organisme de l'inter-profession. "Le marché français, qui est celui des vignerons, n'est pas mort et il faut le soutenir donc pour cela, la communication est essentielle: si chacun met 2 centimes par kilo de raisin, ça représente à peu près 200 euros par hectare soit une levée de fonds de 6 millions d'euros par an", a déclaré Maxime Toubart, président du SGV. Selon lui, cette contribution, "à répéter sur plusieurs années", demandée aux vignerons comme aux coopératives, pourrait être englobée dans le prix de la cotisation syndicale. Les fonds récoltés financeraient des actions ponctuelles, des évènements ou encore de la communication sur les réseaux sociaux pour parler "de la Champagne, de son terroir et son histoire", a-t-il ajouté.
- Les repas médiévaux au château du Clos de Vougeot -
Entre avril et novembre, le Château du Clos de Vougeot (Côte-d'Or) plonge dans le Moyen-Âge à travers une exposition sur les modes de consommation et les habitudes alimentaires de l'époque.
Les visiteurs déambuleront dans la cuverie (lieu de stockage du vin) puis dans les anciennes cuisines, reconstituées pour l'occasion. www.closdevougeot.fr
- Le champagne Henriot s'offre le vignoble américain de Robert Parker -
Le groupe familial Maisons & Domaines Henriot, détenteur de la maison de champagne Henriot fondée en 1808 et d'autres vignobles, notamment en Bourgogne, a acquis la majorité de Beaux Frères, prestigieux domaine viticole situé dans l'Oregon aux États-Unis. Il est réputé pour son pinot noir issu de ses vignes plantées sur 14 hectares de coteaux du Ribbon Ridge et cultivées en biodynamie. Le domaine doit aussi sa renommée à l'un de ses fondateurs, le critique américain Robert Parker. Suite à ce rachat, Michael Etzel, autre fondateur du domaine, beau-frère de Robert Parker d'où le nom de Beaux Frères, devient président de Beaux Frères, tandis que le Directeur général du groupe champenois, Richard Moreau, entre à la direction du vignoble en Oregon.
- "Cuvée du coeur" d'un vigneron greffé -
Un vigneron tourangeau greffé du coeur en novembre dernier a décidé de commercialiser une "cuvée du coeur" en faveur de l'association française pour les dons d'organes (France Adot). Une "évidence" pour Éric Gaucher dont l'exploitation de Chançay (Indre-et-Loire) sur l'Appellation d'origine contrôlée (AOC) Vouvray emploie en outre un greffé du coeur... depuis 16 ans! Un peu moins de six mois après le don du coeur qui bat dans sa poitrine, le viticulteur âgé de 38 ans parle de "renaissance". Les étiquettes de ses bouteilles de vouvray demi-sec sont frappées d'un gros coeur rouge. La "cuvée du coeur" sera vendue au prix de sept euros la bouteille, dont un euro reversé au profit de France Adot.
- "Sauternes fĂŞte le vin" -
Les vins liquoreux de Sauternes et Barsac (Gironde) font la fête le week-end du 24 et 25 juin à Preignac. Bandas, concerts, cours de cuisine, courses de barriques, feu d'artifice et dégustations de vin des 20 vignerons présents sont au programme de cette cinquième édition de "Sauternes fête le vin".
- L'art s'invite dans les chais -
Plus de 50 vignerons indépendants et 70 artistes offrent cet été "un voyage oeno-artistique" dans des domaines viticoles du Var, des Bouches-du-Rhône et des Alpes de Haute-Provence, lors de la 19e édition d'Art & Vin. Peintres, sculpteurs, photographes, céramistes, graffeurs, performeurs ou artistes du spectacle vivant présenteront leurs créations dans des caveaux, des chais ou encore au milieu des vignes du 1er juillet au 31 août. Une sélection des oeuvres de Sempé sera notamment exposée au Château Saint-Esprit (Appellation d'origine protégée AOP Côtes-de-Provence) à Draguignan dans le Var et des tatouages réalisés sur des mannequins en résine par Bob le Blobb pourront être admirés aux Domaines Bunan (AOP Bandol et Côtes-de-Provence) à La Cadière-d'Azur (Var). Le thème retenu cette année est la couleur rouge, avec un clin d'oeil au 7e art et à la trilogie du cinéaste polonais Krzysztof Kieslowski.
- Christophe Navarre rejoint Vinexpo -
Le PDG de Moët Hennessy, Christophe Navarre, a été nommé en avril président du conseil de surveillance de Vinexpo, salons des vins et spiritueux à Bordeaux et à l'étranger. A 58 ans, il succède à Xavier de Eizaguirre, dont le mandat était arrivé à son terme. Deux autres personnes entrent au conseil de surveillance de Vinexpo: Philippe Castéja, à la tête de Borie-Manoux et président du Conseil des grands crus classés en 1855, ainsi que Philippe Guigal, de la maison de négoce et d'élevage dans le Rhône E. Guigal.
- Castel fait son crémant -
Le groupe Castel, spécialisé dans la production, l'embouteillage et la commercialisation de vins, a lancé en avril son premier crémant de Bordeaux. Le montant des investissements pour ce crémant de Bordeaux Malesan, élaboré à Beychac,aux portes de Bordeaux, s'élève à 1,5 million d'euros. "L'objectif de Castel est de commercialiser 200.000 cols en 2017, année 1, ce qui représente déjà 1/3 du marché des crémants de Bordeaux" dans la grande distribution en France, explique l'entreprise qui prévoit de produire 2 à 2,5 millions de cols après sa commercialisation à l'international.
- Yannick Alléno à la fête de la fleur -
Le chef deux fois triplement étoilé Yannick Alléno sera aux fourneaux le 21 juin pour le dîner de la Fête de la fleur, banquet de clôture de Vinexpo à Bordeaux, le plus grand salon mondial des vins et spiritueux. Il préparera un menu en accord avec des grands crus de Bordeaux ainsi que ceux du Château Malartic-Lagravière (Pessac-Léognan) qui accueille ce dîner, le plus couru du monde viticole.

______________________________

La belle bulle

Cellier des Dauphins se lance dans l’aventure des effervescents

Lundi 24 avril 2017 par Marion Sepeau Ivaldi  Sur Çvitisphè§re

 

Commercialisées sous la marque Les Dauphins, les bulles du Cellier des Dauphins se déclinent en blanc et en rosé.

Pour le millésime 2017, l’union de caves coopératives sera prête à commercialiser environ 80 000 cols d’IGP Méditerranée effervescents.

___________________________________________

Chinon

Un néo-président néo-vigneron

Mardi 25 avril 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

Article mis Ă  jour le 27/04/2017 16:56:10

Un néo-président néo-vigneron

- crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi

Il s’est installé en 2011 en appellation Chinon et vient d’être élu président de l’ODG Chinon, prenant la suite de Jean-Martin Dutour.

Francis Jourdan a été élu le 6 avril à la présidence de l’organisme de défense et de gestion de Chinon. Il prend ainsi la relève Jean-Martin Dutour dont il fut l’un des bras droits, puisqu’il était vice-président de l’ODG sous la présidence de l’emblématique vigneron chinonais. Son élection pourrait insuffler un vent de fraîcheur et d’ouverture dans cette appellation qui revendique son lien à Rabelais, moine-médecin qui prêcha entre autres la nécessité de s’ouvrir au monde. Francis Jourdan s’est en effet installé il y a tout juste 6 ans en appellation Chinon sur la commune de Cravant-les-Côteaux. Auparavant, il était négociant en grandes cultures en Normandie. Mais, son rêve était d’être vigneron. À la suite d’un grave événement, il décide avec sa famille de changer de vie et, après une tournée dans les vignes de France, décide de poser ses valises à Chinon. Sa rencontre avec Philippe Pichard, auquel il s’associe pour racheter le domaine, le convainc que c’est le bon endroit.

BientĂ´t 20 lieux-dits

Il place sa présidence sous un objectif : celui de donner de la valeur à l’appellation Chinon. Et d’expliquer : « nous avons une belle image à l’extérieur de l’appellation, il faut que les vignerons retrouvent leur enthousiasme pour porter cette image ». Cet objectif de valorisation doit se concrétiser avec la création d’une vingtaine de lieux-dits, sélections parcellaires sur des terroirs bien identifiés. Les premiers devraient voir le jour dans les prochains mois. Une démarche dans "l'esprit des climats de Bourgogne" explique le nouveau président.

 
Nouvelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Netassopro   
Samedi, 29 Avril 2017 10:08

L’Oxygène : ami ou ennemi du Vin ?

Jean-Pierre Stahl le 25/04/2017 Ă  15:28:21

 http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/2017/04/25/loxygene-ami-ou-ennemi-du-vin.html

Pour aérer et révéler les arômes du vin, Olivier Caste et Michaël Paetzold ont imaginé OptiWine. C’est une carafe de poche qui apporte une quantité d’oxygène juste nécessaire pour réveiller le vin. Par ailleurs d’autres procédés ont prouvé aussi leur efficacité pour éviter ou limiter l’oxydation rapide d’une bouteille de vin, une fois ouverte : en avant les « Coravin », « VacuVin » et autre « Enomatic ». C’est le dossier de Côté Châteaux.

La Carafe de Poche OptiWine créée par Olivier Caste et Michaêl Paotzold © JPShttp://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4696-768x432.jpg 768w, http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4696-1024x576.jpg 1024w" sizes="(max-width: 565px) 100vw, 565px">

La Carafe de Poche OptiWine créée par Olivier Caste et Michaël Paetzold © JPS

Olivier Caste est un empêcheur de tourner en rond. En septembre 2016, il a lancé officiellement © OptiWine. Avec son ami Michaël Paetzold, oenologue et spécialiste des process oeno-techniques, ils ont mis au point un procédé révolutionnaire: la Carafe de Poche baptisée Optiwine, le tout breveté et déposé. C’est en fait un procédé novateur de nano-aération qui apporte au vin « la juste quantité » d’oxygène  pour libérer et réveiller de manière optimale les arômes enfouis dans la bouteille de vin.

Olivier Caste et sa vision révolutionnaire © JPShttp://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4698-768x432.jpg 768w, http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4698-1024x576.jpg 1024w" sizes="(max-width: 565px) 100vw, 565px">

Olivier Caste et sa vision révolutionnaire © JPS

Nous nous sommes aperçus qu’apporter une très faible quantité d’oxygène à l’ouverture de la bouteille, ce fameux réveil en douceur, allait tout simplement permettre aux molécules aromatiques de beaucoup mieux s’exprimer, en tout cas d’amener plus rapidement le vin dans le verre à son plus haut potentiel », Olivier Caste – Optiwine

Une fois OptiWine inserré dans le goulot , il est nécessaire d'incliner 3 fois la bouteilles pour aérer le vinhttp://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4671-768x432.jpg 768w, http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4671-1024x576.jpg 1024w" sizes="(max-width: 565px) 100vw, 565px">

Une fois OptiWine inserré dans le goulot , il est nécessaire d’incliner 3 fois la bouteilles pour aérer le vin

C’est en fait un aérateur de vin, en résine surlyn, cela ressemble à un bouchon mais c’est beaucoup plus subtil. OptiWine est réalisé avec 16 facettes et une embase plus étroite qui permettent de laisser passer le vin quand la bouteille est inclinée pour donner un « volume d’oxygène maîtrisé ». Une opération à réaliser trois fois avec la bouteille placée le long de l’avant-bras et avec deux doigts pour maintenir Optiwine. Puis vient le temps de la magie, où le vin va reposer 10 minutes et se révéler. Il y a désormais une différence nette entre le verre de vin « optiwiné » et le verre témoin.

David Liorit et Olivier Caste en pleine dégustation du vin http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4679-768x432.jpg 768w, http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4679-1024x576.jpg 1024w" sizes="(max-width: 565px) 100vw, 565px">

David Liorit et Olivier Caste en pleine dégustation du vin « optiwiné » © JPS

Depuis un an et demi, de nombreux châteaux de la place de Bordeaux le suivent, plus d’une trentaine actuellement. Parmi les premiers, il y a eu la Fleur de Boüard, en Lalande-de-Pomerol,et château Petit Val, en Saint-Emilion Grand Cru, mais aussi un célèbre caviste la Vinothèque de Bordeaux. Olivier Caste a commencé à démarcher le marché espagnol et a déjà des touches.

Manifestement, il y a une explosion aromatique, de suite, des éléments qu’on n’avait pas, qui étaient plus discrets, sur le verre témoin, qui se sont révélés », David Liorit manager du château Petit Val.

Et de compléter :« Au niveau de la dégustation, il y a des arômes qui sont un peu plus expressifs que sur le témoin, mais c’est surtout l’oxygène qui vient nous révéler cette minéralité ».

L’oxygène, ami ou ennemi du Vin ? C’est bien sûr en laboratoire, et notamment chez Oenoteam à Libourne, que l’on va tenter de nous éclairer. Car nous sommes bien sûr dans le domaine de la chimie, l’oxygène a forcément une interaction, un impact tant dans la vinification que dans l’élevage.

Stéphane Toutoundji dans son laboratoire Oenoteam à Libourne © JPShttp://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/toutoundji-768x432.jpg 768w, http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/toutoundji-1024x576.jpg 1024w" sizes="(max-width: 565px) 100vw, 565px">

Stéphane Toutoundji dans son laboratoire Oenoteam à Libourne © JPS

Il ne faut pas trop d’oxygène dans les vins blancs parce que l’on perd des arômes primaires et secondaires et dans les vins rouges il faut amener juste ce qu’il faut d’oxygène pour les combinaisons tanins – antocyanes pour stabiliser par exemple la couleur, pour polisser les tanins, et si on amène trop d’oxygène on a des couleurs qui dérivent et on perd beaucoup d’arômes », commente Stéphane Toutoundji d’Oenoteam.

Dans les restaurants ou bars à vins, comme au Point Rouge à Bordeaux, depuis plusieurs années se sont généralisées les machines Oenomatic de distribution de vin au verre. Des machines où les bouteilles de vin sont placées sous azote et permetent de conserver plusieurs jours ces bouteilles ouvertes.

Alexandre Morin, chef sommelier au Point Rouge devant la machine Oenomatic © JPShttp://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4731-768x432.jpg 768w, http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4731-1024x576.jpg 1024w" sizes="(max-width: 565px) 100vw, 565px">

Alexandre Morin, chef sommelier au Point Rouge devant la machine Enomatic © JPS

Alexandre Morin, chef sommelier, au Point Rouge à Bordeaux explique : « Au lieu de garder une bouteille pendant 2 jours grand maximum, avant que le phénomène d’oxydation ne se ressente réellement, l’Enomatic va nous permettre de garder nos vins pendant au moins 10 jours et les garder propres avec des arômes précis et des structures en bouche correctes. »

Alexandre Morin dévoilant le système Coravin © JPShttp://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4738-768x432.jpg 768w, http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4738-1024x576.jpg 1024w" sizes="(max-width: 565px) 100vw, 565px">

Alexandre Morin dévoilant le système Coravin © JPS

Pour des flacons d’exception, un américain Greg Lambrecht a inventé Coravin , un sytème qui permet de goûter du vin sans ouvrir la bouteille grâce à une aiguille qui perce le bouchon en liège, sans altérer l’étanchéité : « de là, on va faire basculer l’ensemble de la bouteille et du système, appuyer sur le bouton poussoir et du vin va sortir de la bouteille. Maintenant l’argon est dans la bouteille et va créer une couche protectrice entre la surface du vin et le bouchon » commente Alexandre Morin.

Nicolas Blaiset de Vignobles&Châteaux à Saint-Emilion avec la pompe Vacuvin © jpshttp://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4717-768x432.jpg 768w, http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/files/2017/04/IMG_4717-1024x576.jpg 1024w" sizes="(max-width: 565px) 100vw, 565px">

Nicolas Blaiset de Vignobles&Châteaux à Saint-Emilion avec la pompe à vide d’aire Vacuvin © JPS

Tous ces procédés d’aération ou de protection contre l’oxydation sont aujourd’hui utilisés par les sommeliers, les cavistes, châteaux et même les particuliers. L’un des plus simples et plus abordable est ce système de pompe qui aspire l’air de la bouteille par Vacuvin pour conserver une bouteille plusieurs jours, comme le montre Nicolas Blaiset de Vignobles & Châteaux et le résultat est aussi étonnant.

 
Le meilleur whisky du monde PDF Imprimer Envoyer
Écrit par REVERSADE Pascal   
Samedi, 29 Avril 2017 10:03

 http://www.lexpress.fr/tendances/vin-et-alcool/le-meilleur-whisky-du-monde-est-ecossais_1900771.html

alt

Le meilleur whisky du monde est Ă©cossais

www.lexpress.fr

Les prestigieux World Whiskies Awards 2017 viennent de décerner le prix du meilleur single Malt du monde au Craigellachie 31 ans, un breuvage écossais issu d'une distellerie fondée en 1891.

 

 
Nouvelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Netassopro   
Samedi, 29 Avril 2017 10:00

      57 Arrêté du 19 avril 2017 modifiant l'arrêté du 7 juillet 2015 établissant la liste des variétés classées de vigne à raisins de cuve
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034493430&dateTexte=&categorieLien=id

____________________________________

    Tension dans le vignoble de chinon

27/04/2017 05:35    http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2017/04/27/Tension-dans-le-vignoble-de-chinon-3080459

A La Croix-Pallus, en Panzoult, hier, Philippe Pain disperse les bottes de foin autour de sa parcelle. - A La Croix-Pallus, en Panzoult, hier, Philippe Pain disperse les bottes de foin autour de sa parcelle.

A La Croix-Pallus, en Panzoult, hier, Philippe Pain disperse les bottes de foin autour de sa parcelle.

 Les vignes sont quadrillées, la course contre le gel entamée. Une nuit de plus. Pour maintenir la température au-dessus de la ligne tant redoutée, les vignerons de l'AOC chinon sont mobilisés depuis hier.

Entre Cravant-les-Côteaux et Panzoult ? Des bottes de paille déposées autour des parcelles. « Nous allons tâcher de créer un écran de fumée, explique Jérôme Sourdais. L'efficacité ? On verra ça jeudi matin. »
Quatre cents bottes ont été déchargées dans la plaine de Cravant-les-Côteaux, au cœur de l'AOC chinon.
En 2016, le 27 avril, près de 100 % des bourgeons avaient grillé sur cette partie de l'appellation.
Plus aléatoire que les éoliennes, l'aspersion ou les bougies, les bottes de foin font figure de système D. Avec l'espoir – tout de même – de contenir la chute des températures au point du jour.

Un hélico pour le Véron

Si le foin, « c'est de la théorie », aux yeux de certains viticulteurs, « on espère que ça nous permettra de passer à travers. En tout cas, on ne sera pas restés sans rien faire », poursuit Philippe Pain, au domaine de la Commanderie, à Panzoult.
Sur fond d'humidité, de giboulées et de températures froides, l'ensemble de la profession est inquiet.
Selon les endroits et les prévisionnistes, des températures d'« un à deux degrés inférieurs à la nuit précédente » étaient annoncées tôt ce jeudi matin. Le mercure affichait – 2 °C à Cravant-les-Côteaux, la veille, à 7 heures.
Mais, pour les domaines viticoles vierges d'équipements antigel, « un peu de fumée peut suffire », esquisse Jérôme Sourdais, au domaine des Bouquerries, à Cravant.
A quelques kilomètres à l'ouest, dans le Véron, en plus des brûlis de foin, un hélicoptère venu de Paris doit surveiller une partie du vignoble, aux « Galuches ». « Cette nuit est celle qui fait le plus craindre. L'hélicoptère devrait voler vers 6 h 15 alors qu'une gelée blanche est pressentie », détaille Stéphane Mureau, au domaine de La Roche-Honneur, à Savigny-en-Véron.
Une trentaine d'hectares seront survolés. Pour quel résultat ? Verdict au lever du jour.
La météo, elle, prévoit le redoux d'ici la fin de semaine.

__________________________________________

Quel vin déguster avec un Président?

Le futur Président pourra noyer ses joies et ses chagrins dans de beaux flacons, la cave de l'Elysée étant bien achalandée.

26/04/2017 10:31    http://www.huffingtonpost.fr/fabrizio-bucella/quel-vin-deguster-avec-un-president_a_22055328/

CEFabrizio Bucella Docteur en science et professeur ordinaire à l'Université Libre de Bruxelles, sommelier, spécialiste du vin et de la bière

alt

Philippe Wojazer / Reuters

Quel vin déguster avec un Président?

Il y a les Présidents qui rient et les Présidents qui pleurent. Il y a les candidats qui se réjouissent et ceux qui se consolent. Quoi qu'il en soit, le futur Président pourra noyer ses joies et ses chagrins dans de beaux flacons, la cave de l'Elysée étant bien achalandée. Le Président Hollande avait pourtant tenté une opération de "normalisation" en vendant quelques crus aux enchères. Il n'est pas certain que ce fut un succès, ni au niveau de l'image, ni au niveau de l'efficacité.

Quels vins ont bus les anciens Présidents?

Sous la cinquième république, il y a un avant et un après Mitterrand. Les Présidents qui l'ont précédé, lui compris, appréciaient le vin: De Gaule avec le champagne Drappier, Georges Pompidou et Chasse-Spleen, Giscard d'Estaing appréciait le bourgogne et Mitterrand le bordeaux avec Haut Marbuzet. Là s'arrête la série positive. Ceux qui vinrent après le natif de Jarnac n'ont pas trop aimé le vin. Chirac préférait une mousse, Sarkozy ne buvait pas et Hollande n'a pas laissé une marque indélébile.

Le futur Président n'aura que l'embarras du choix dans une cave qui compte près de 12.000 bouteilles, dont 1000 champagnes et des crus prestigieux en veux-tu en voilà. À la tête de ces trésors, Virginie Routis, une femme compétente et discrète. La première du genre féminin à occuper le poste convoité.

Trump et le président chinois

S'il le voulait, le futur locataire de l'Elysée pourrait prendre exemple sur le dernier dîner qui s'est tenu entre les dirigeants des deux super-puissances américaine et asiatique. Lorsque Monsieur Trump a reçu Mister Xi Jinping, il ne s'est pas vraiment foulé question flacons. Le lecteur critique appréciera cependant la marge de progression, presque infinie, le président américain ayant précédemment affirmé qu'un McDo aurait été suffisant (on rappellera que McDonald ne sert pas de vin).

Les bouteilles servies au dîner des deux chefs d'état, comme on l'a dit, ne cassaient pas trois pattes à un canard. Les invités ont dégusté deux vins californiens, soit un Chalk Hill Chardonnay 2014 de la Sonoma Coast et un Girard Cabernet Sauvignon 2014 de la Napa Valley. Le premier se négocie entre 13 et 20 dollars, selon les états, tandis que le cabernet sauvignon peut se trouver entre 25 et 30 dollars (d'après les sites Decanter & Wine-Searcher). Donald Trump pratiquant l'abstinence, il n'a pas pu profiter des flacons offerts à son hôte.

Quel vin boira le futur Président?

Dans le magazine Terre de Vin, Macron se pose en épicurien. Son palais aurait été éduqué par une enfance heureuse, même si l'ancien banquier de Rothschild avoue ne pas avoir flingué du Lafite tous les midis. Du côté de son opposante, Madame Le Pen préfère le champagne.

Serait-ce le retour d'un président qui aime le vin? Rien à voir, en tout cas, avec le pamphlet de Céline, où l'écrivain s'insurgeait sur "Le Roi Bistrot, [qui] possède, lui aussi, tous les droits, par accord politique absolument intangible, à l'immunité complète, au silence total, à tous les encouragements, pour l'exercice de son formidable trafic d'empoisonneur et d'assassin ..."

______________________________________________

Gauthier et Émeric recyclent les bouteilles de vin en verres de luxe

 http://www.lavoixdunord.fr/153595/article/2017-04-26/gauthier-et-emeric-recyclent-les-bouteilles-de-vin-en-verres-de-luxe

Âgés de 24 et 25 ans, les deux hommes ont monté leur affaire à Cucq il y a un peu plus d’un an et leurs créations sont sur les tables des plus grands restaurateurs étoilés, des établissements montreuillois, lillois, portugais ou de Saint-Jean-Cap-Ferrat.

Gauthier et Émeric sont non seulement associés dans les affaires mais aussi amis depuis le lycée.

Gauthier et Émeric sont non seulement associés dans les affaires mais aussi amis depuis le lycée.

Q de bouteilles, c’est comme cela que leur entreprise se nomme a un carnet de commandes plein pour les trois prochains mois. L’idée a émergé le 1er janvier 2016 quand les amis de lycée regardent des vidéos sur internet d’Américains découpant des bouteilles de bières. Gauthier et Émeric décident de s’inspirer de ces vidéos et de mettre en marche le même procédé mais avec des bouteilles de vin car «  le vin, c’est le symbole français.  » Après quelques essais, les deux amis se lancent et sous-traitent leur production à des artisans normands.

Conscients d’avoir des produits uniques, qu’ils ont voulu «  haut-de-gamme  », Gauthier et Émeric font le tour des restaurants étoilés pour vendre leurs verres : «  on a pris une camionnette et on a démarché les restaurateurs du Touquet au Pays basque  », raconte Émeric.

C’est de cette manière, décontractée et à la cool qu’ils ont convaincu Alexandre Gauthier, des établissements de Lille mais aussi du sud de la France comme à Saint-Jean-Cap-Ferrat. Outre les propriétaires de restaurant, les particuliers peuvent se procurer les verres chez des partenaires présents dans tout le pays ainsi que dans les états voisins.

Les deux jeunes accompagnés de leur équipe ont su capitaliser sur leur idée simple et efficace grâce à une communauté active sur Instagram et leurs 12 000 abonnés.

Pour le moment, Q de bouteilles collecte plus de 1 000 bouteilles de vin chaque semaine dans les restaurants du Touquet. Les propriétaires laissent gratuitement à disposition au duo. Un dispositif gagnant-gagnant pour toutes les parties.

Un seul regret anime les deux hommes, le manque de soutien de la part de l’administration, «  aucune aide financière alors qu’on parle en permanence d’incitations financières pour les entrepreneurs pendant cette campagne présidentielle.  » Une autre personnalité est dans leur ligne de mire, Daniel Fasquelle «  qui nous a reçus mais aucune action n’a suivi ce rendez-vous.  » Ce qui ne les empêche pas de poursuivre le success story avec des contacts à l’étranger.                 

_________________________________________________

Spiritueux : Bacardi-Martini devrait céder son usine de Beaucaire (30) à l'embouteilleur belge Konings [J.L.L.]

26 Avril 2017

D'après Midi Libre, l'usine de Bacardi-Martini qui se trouve à Beaucaire (30) va charger de mains au 1er janvier 2018. Ce site qui produit les liqueurs Get, Saint-Germain et conditionne la vodka Eristoff et la tequila Camino Real devrait être cédé à l'embouteilleur belge Konings. Ce dernier aurait la garantie de conserver pendant 10 ans les volumes traités ici par le groupe Bacardi. Toujours selon Midi Libre, cette vente est justifiée par une surcapacité de production de l'usine. Le repreneur permettrait ainsi de maintenir l'activité et les salariés.

Bacardi-Martini possède également des sites de production à Fécamp (76) pour la liqueur Bénédictine et près de Cognac (16) pour le cognac Baron Otard et sa vodka Grey Goose.

__________________________________________________________

L'été approche à grand et la star des apéros va revenir en force : le rosé ! Problème, quand il fait chaud il se réchauffe vite... Mais un restaurateur de l'Hérault a trouvé LA solution parfaite. Quand il fait chaud, rien de tel qu'un petit verre de rosé pour se rafraîchir. Malheureusement, il va vite de réchauffer, alors on met des glaçons mais quand ils fondent le vin est nettement moins bon... Conscient de ce problème, Boris Leclercq, un restaurateur de l'Hérault a eu une vraie bonne idée : des glaçons composés de rosé ! Le concept est assez simple, les glaçons sont enfermés dans des petits sachets façon capsules à café qu'il suffit d'ouvrir pour verser dans le verre. Evidemment, pour l'instant ils ne sont disponibles que pour les vins du restaurateur pour ne pas faire de mélange, mais avec un peu de chance le principe va se développer. Publié par Sophie Bernard, le 26 avril 2017

En savoir plus :  http://www.gentside.com/vin/des-glacons-au-rose-pour-rafraichir-votre-verre-sans-diluer-le-vin_art79809.html
Copyright © Gentside

Des glaçons au rosé pour rafraîchir votre verre sans diluer le vin

En savoir plus :  http://www.gentside.com/vin/des-glacons-au-rose-pour-rafraichir-votre-verre-sans-diluer-le-vin_art79809.html
Copyright © Gentside

Des glaçons au rosé pour rafraîchir votre verre sans diluer le vin

En savoir plus :  http://www.gentside.com/vin/des-glacons-au-rose-pour-rafraichir-votre-verre-sans-diluer-le-vin_art79809.html
Copyright © Gentside

Des glaçons au rosé pour rafraîchir votre verre sans diluer le vin

En savoir plus :  http://www.gentside.com/vin/des-glacons-au-rose-pour-rafraichir-votre-verre-sans-diluer-le-vin_art79809.html
Copyright © Gentside

 
Concours des vins de Gaillac et du Tarn PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 26 Avril 2017 17:25

Le concours des vins de Gaillac et du Tarn aura lieu le mercredi 24 mai de 9h00 Ă  13h00.

Si vous êtes intéressés, merci de nous renvoyer impérativement votre bulletin d’inscription par mail ou par courrier avant le 18 mai, merci.

 
A vos Agendas ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mardi, 25 Avril 2017 13:57

Quelques dates a retenir pour nos prochaines rencontres:

 

-le Dimanche 25 mai 2017 Journée pétanqueau au Château Combel La Serre, à  Saint-Vincent-Rive-d'Olt chez Julien ILBERT.

-le Lundi 12 juin 2017      Commission dégustation sur le thème "Gamay", le lieu sera indiqué prochainement. 

 

N'oubliez pas Ă©galement les Ă©preuves pratiques de:

- BREVET PREFESSIONNEL SOMMELIER se dérouleront les mardi 30 et mercredi 31 mai, 16 candidats sur deux jours. Les épreuves se dérouleront sur la journée.

- MENTION SOMMELLERIE le mardi 06 juin en matinée – 11 candidats – Les épreuves se dérouleront sur la matinée.

Merci d' indiquer vos disponibilités par mail à Robert Desbureaux pour construire les jurys.

 

 
Nouvelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Netassopro   
Samedi, 22 Avril 2017 19:56

Vins d’Alsace

Les crémants présidés par Hervé Schwendenmann

Jeudi 20 avril 2017 par Alexandre Abellan

Article mis Ă  jour le 21/04/2017 17:14:17

Sur Vitisphère

Réuni ce 12 avril, le conseil d’administration du syndicat alsacien a élu Hervé Schwendenmann (à gauche) pour succéder à Jacques Cattin (à droite).

Réuni ce 12 avril, le conseil d’administration du syndicat alsacien a élu Hervé Schwendenmann (à gauche) pour succéder à Jacques Cattin (à droite). - crédit photo : DR

Le président de Wolfberger, premier producteur de l’appellation pétillante d'Alsace, prend la tête d’une gamme en pleine effervescence, portée par un nouveau record de production.

Au terme de deux mandats, le négociant Jacques Cattin (maison Joseph Cattin à Vœgtlinshoffen) vient de céder la présidence du Syndicat des Producteurs de Crémant d’Alsace au coopérateur Hervé Schwendenmann (Wolfberger à Eguisheim). Comme le rappelle un communiqué, Jacques Cattin a été élu en 2009. À l’époque, les 530 producteurs et élaborateurs de crémants d’Alsace commercialisaient 27,7 millions de cols. En 2016, ce volume a augmenté de 32 %, jusqu’à atteindre 35 millions de cols.

Le Crémant en pleine expansion

Et la progression devrait continuer, le potentiel de production en 2016 étant de 39 millions de cols (pour 295 000 hectolitres récoltés). Un record qui consolide le poids des Crémants, comptant pour le quart des volumes de vins alsaciens. Pilotant cette nouvelle phase de développement de l’AOC, Hervé Schwendenmann est au fait de ses enjeux de production et de commercialisation. Il préside depuis 2008 le groupe coopératif Wolfberger, qui est le premier producteur de l’appellation. Coopérateur engagé, il est le président de Coop de France Alsace et siège au bureau des Vignerons Coopérateurs de France (CCVF).

__________________________________________

alt

Le café transparent : fake total ou invention révolutionnaire ?

Franck Pinay-Rabaroust

19 avril 2017

CAFÉ, INNOVATION

 http://liquidites.atabula.com/2017/04/19/le-cafe-transparent-fake-total-ou-invention-revolutionnaire/

Allons-nous passer du petit noir au petit blanc ? Ou, plus précisément, au petit transparent ? Peut-être… Mais soyons francs, l’invention de ce café transparent laisse sceptique. À l’oeil, le liquide ressemble à de l’eau. Mais cette ressemblance est trompeuse : le CLR CFF (« clear coffee », ou café transparent) est en réalité une boisson pleine de caféine.

Pourquoi cette invention ? Pour les deux frères slovaques accros au café qui ont développé la boisson, la raison est claire : l’hygiène dentaire. « Si vous désirez un bon café, mais souhaitez conserver sa blancheur à votre dentition, le Clear Coffee est la solution idéale », indique un texte sur le site web. Mouai… Se laver les dents, n’est-ce pas suffisant pour retrouver le soir venu la blancheur exigée ?

La mixture serait « buvable » selon les journalistes

Vendu comme la première boisson caféinée incolore au monde, le breuvage est fait à partir de grains de café arabica et d’eau. Comment devient-il transparent ? Par un procédé qui demeure secret, ses créateurs expliquant qu’il n’a « encore jamais été utilisé ». La boisson ne contient aucun conservateur, aucun arôme artificiel, aucun stabilisant, pas de sucre ou d’édulcorant, selon les deux frères.

Mais quel goût a-t-elle ? Des journalistes de l’édition britannique de Metro s’y sont essayés, et décrivent sa saveur comme « étrange, mais pas déplaisante ». La mixture serait « buvable » selon les journalistes.  Elle est aussi décrite comme une eau avec un arrière-goût de café. Autrement dit, pour avoir un bon petit expresso comme on l’aime, ce n’est pas demain qu’il sera transparent ! Tant mieux car entre l’hygiène buccale est une chose, un bon café en est une autre.

Pour les amateurs et les testeurs fous, le produit est distribué par Whole Foods and Selfridges au Royaume-Uni, ainsi qu’en ligne, à 6 £ (7,20 €) les deux bouteilles de 20 cl contenant chacune 100 mg de caféine et 4 calories.

__________________________

Création d’un chai sous-marin dans une épave en Croatie

Franck Pinay-Rabaroust

20 avril 2017

 http://liquidites.atabula.com/2017/04/20/chai-sous-marin-croatie/

lors que les amoureux de Bacchus choisissent d’arpenter les rangées de vignes pour mieux percer les secrets du vin, un domaine croate, situé dans la péninsule de Pelješacn, propose aux oenophiles sportifs de plonger sous l’eau pour explorer un chai installé dans une épave.


Dès le mois de mai prochain, Edivo Wine organisera des séances de plongée pour permettre aux amateurs d’approcher son chai sous-marin où repose le vin élevé pour la marque Navis Mysterium. Le domaine est situé à Drače, dans la péninsule de Pelješac, à une heure de route de Dubrovnik. Edivo élabore un vin à base de plavac, un cépage rouge croate, qui est utilisé pour les nectars ayant fait la réputation de Pelješac et de la très chic île de Hvar, où se rend la jet-set. Les propriétaires ont souhaité ressusciter les habitudes de la Grèce Antique qui entreposait le vin dans des amphores en terre cuite avant de les plonger sous l’eau.

Edivo conditionne ainsi les premiers jus dans une bouteille classique avant de glisser celle-ci dans une amphore. Après une période de trois mois d’élevage « sur terre », cette dernière est enfouie dans l’obscurité de la mer Adriatique entre 18 et 25 mètres de profondeur, pour y reposer une à deux années. Les sessions de plongée permettront de découvrir les amphores au repos, entreposées dans l’épave d’un bateau. La visite se poursuivra à la surface avec une séance de dégustation, et des achats pour ceux qui voudront repartir avec un souvenir. Un bar à vin doit d’ailleurs ouvrir le 21 avril prochain.

Obscurité et température constante

En France, les bénéfices de l’immersion d’un vin en cours de fermentation sont déjà connus. Un vigneron de la côte basque a déposé un brevet et élève ses vins à quinze mètres de profondeur dans l’Atlantique, dans la baie de Saint-Jean-de-Luz. Le vin s’intitule « Egiategia ». Les conditions marines sont bénéfiques aux levures lors de cette seconde fermentation effectuée sous l’eau, permettant au vin de révéler un profil plus aromatique. Aussi, en 2010, une cargaison de champagne vieille de 170 ans avait été retrouvée au fond de la mer Baltique. La qualité du breuvage s’était révélée tout à fait intacte. Les fonds marins promettent en effet deux conditions indispensables au bon vieillissement d’un vin : l’obscurité et une température constante.

 
Nouvelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DESBUREAUX Robert   
Samedi, 22 Avril 2017 08:17

Bonjour Ă  tous

Ci dessous deux nouvelles accessibles par liens

 http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/04/20/coup-de-froid-sur-les-vignes-francaises_5114402_3234.html?xtor=RSS-3208  

 http://www.lemonde.fr/vins/article/2017/02/06/a-limoux-la-guerre-des-vins-a-bulles_5075188_3527806.html  

et un rappel, dégustation lundi 16 h Chez In Vino Fredo Thème : Les Chenins !!!

Merci de confirmer votre présence à Alexandre MARTORANA  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

 

Bon weekend Ă  tous

R Desbureaux

 

 

 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 9 sur 112

Rechercher

Photos

Actualités

Identification

©2008 NetAssoPro Tout droits réservés