Accueil > Actualités
Actualités
Dominique Milardi, nouveau président pour les sommeliers monégasques PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Samedi, 03 Février 2018 14:19

vendredi 2 février 2018 16:03

Journal l'Hôtellerie

     

 

alt
Dominique Milardi, au centre, et une partie des membres de son bureau.

Monaco Réunis en assemblée générale le mercredi 31 janvier, les membres de l'Association monégasque des sommeliers ont procédé à l'élection de leur nouveau président. En effet, après trois mandats successifs, Patrice Frank, chef sommelier de l'Hôtel de Paris, a souhaité prendre un peu de recul. Seul candidat, Dominique Milardi, chef sommelier du Meridien Beach Plaza, a été élu à l'unanimité. Avec un bureau partiellement renouvelé, le nouveau président a affiché sa volonté de "professionnaliser l'association en s'appuyant sur les compétences de chacun".

Et d'ajouter : "Je souhaite également soutenir le candidat qui sera sélectionné pour représenter l'AMS à l'occasion du concours ASI du meilleur sommelier du monde organisé en Belgique, en mars 2019, afin d'affirmer un peu plus la présence de Monaco sur la scène internationale."
 
Nouvelles en vrac... PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Samedi, 03 Février 2018 14:18

Jura - Viticulture Percée du vin jaune à L'Étoile : tout le programme du week-end

Après une pause d'un an, le grand événement vitivinicole jurassien revient cette année à l'Étoile, les 3 et 4 février. Deux journées sans temps mort sont au programme.

  • Vu 1246 fois          http://www.leprogres.fr/actualite/2018/02/01/percee-du-vin-jaune-a-l-etoile-tout-le-programme-du-week-end
  • Le 01/02/2018 à 05:00
C'est le millésime 2011 qui sera servi à la foule, à la mise en perce, après la procession.  Photo Philippe TRIAS
C'est le millésime 2011 qui sera servi à la foule, à la mise en perce, après la procession. Photo Philippe TRIAS
 

SAMEDI 3 FÉVRIER

9 heures : trophée André Jeunet, concours de cuisine

Chaque année, un concours de cuisine, ouvert à tous les étudiants, élèves et apprentis de la filière des métiers de bouche, est organisé. Pour cette nouvelle édition, le ris de veau, le roi des produits tripiers, sera mis à l'honneur. Les résultats seront donnés le jour même aux alentours de 17 h 30.

9 heures à 12 h 30 : concours de sommellerie

Pour la septième année, la Percée réitère le concours de sommellerie. Créé par les Ambassadeurs du Vin Jaune en partenariat avec les Sommeliers du Jura et de Franche-Comté, ce concours s'adresse aux étudiants et aux professionnels. Deux épreuves sont au programme : un écrit pour évaluer les connaissances sur les vins du Jura et une épreuve pratique (ouverture de bouteille et service, présentation du vin, etc.). La proclamation des résultats a lieu le même jour après les épreuves finales. Un diplôme et de nombreux lots seront remis à chaque participant.

10 h 30 à 18 heures, animations

Le programme de la 21e  Percée du vin jaune se voit enrichi cette année de nouvelles animations. L'association des sommeliers du Jura propose trois ateliers à la découverte des vins du Jura. Au programme, le terroir et le vin, l'éveil des sens et la découverte gustative des saveurs. Pratiques et concrets, ces petits ateliers sont une façon originale de se familiariser avec la diversité des vins du jura grâce à des conseils de professionnels.

Renseignements et inscriptions 06.81.94.50.27

12 heures : ouverture des caveaux

Midi retentit et marque le lancement des festivités. Les caveaux ouvrent et les visiteurs peuvent découvrir le fameux nectar. Ils sont 46 cette année.

DIMANCHE 4 FÉVRIER

11 h 15 : défilé et mise en Perce sur le site de la Percée sous le chapiteau

Après une célébration eucharistique au cours de laquelle Monseigneur Jordy en l'église de L'Étoile procédera à la bénédiction du vin jaune, le moment sera venu de découvrir enfin le nouveau millésime. Une procession se créera depuis l'église jusqu'au site de la mise en perce. Là, le parrain, Karl Zéro percera le tonneau et le vin jaune de 2011 sera servi à la foule. À midi, les caveaux ouvrent à nouveau jusqu'à 18 heures.

14 h 30 : vente aux enchères de vieux millésimes sur le site de la Percée sous le chapiteau

C'est un moment très attendu par les collectionneurs qui viennent parfois de loin pour assister à cet événement.

On aime s'y attarder pour cette ambiance solennelle et hors du temps, pour rapporter une bouteille de son année de naissance et assister au défilé des flacons rares.

—————————————————————————————————

Bordeaux voit sa production de vin chuter fortement

Par La rédaction de larvf.com.     http://www.larvf.com/vin-bordeaux-gel-climat-recolte-vendanges-faible-chiffres-hectolitres,4571981.asp
Publié le 01/02/2018 à 13:58
Bordeaux gel 
La production de vin dans le bordelais en 2017 a fortement chuté pour atteindre 3,5 millions d'hectolitres, soit une baisse de 40%.
 

À Bordeaux, la baisse de 40% du volume récolté par rapport à 2016 est due au gel qui a frappé la région fin avril 2017, a indiqué mercredi 31 janvier l'interprofession.

"La récolte globale de 2017 est de 3,5 millions d'hectolitres, en baisse de 40% par rapport à 2016. La zone de Saint-Emilion est la plus touchée et le Médoc la moins touchée", a précisé le Conseil interprofessionel des vins de Bordeaux (CIVB).

À BORDEAUX, CERTAINS DOMAINES ONT TOUT PERDU, D'AUTRES SONT INTACTS

"Cette moyenne ne reflète pas la réalité car certaines propriétés ont perdu 80, 90% de leur récolte" et d'autres n'ont pas été impactées, a-t-il développé, alors que le détail des chiffres officiels doit être publié en février.

Le gel a frappé le vignoble bordelais les nuits 20 au 21 avril puis du 27 au 28 avril. Les vendanges dans d'autres régions, touchées par le gel ou par la sécheresse, ont également été historiquement faibles.

Au niveau européen, la production de vin, affectée par des aléas climatiques, va baisser de 14% en 2017 par rapport à la récolte précédente, avait annoncé en octobre FranceAgriMer.

(Avec AFP)

____________________________________________

Faute d'urgence

La justice met le cognac Hennessy XXO à vieillir dans ses caves

Mercredi 31 janvier 2018 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 01/02/2018 18:10:51
Sur Vitisphère
 
 
'See what others don't' (voyez ce qui est caché aux autres) annonçait de manière prémonitoire la campagne de communication de l'eau-de-vie incriminée.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
'See what others don't' (voyez ce qui est caché aux autres) annonçait de manière prémonitoire la campagne de communication de l'eau-de-vie incriminée. - crédit photo : DFS/Hennessy
 
Compte d'âge détourné ou marque déposée : le débat reste ouvert alors que la justice administrative estime qu'il n'y a pas urgence à lever l'interdiction de commercialisation de l'édition ultra-limitée.

Faisant le parallèle entre l'édition ultra-limitée d'un flacon confidentiel (car destiné au duty-free asiatique) et les volumes du premier opérateur des eaux-de-vie charentaises (plus de 50 % des volumes de l'AOC), le magistrat du tribunal administratif de Poitiers n'a pas hésité longtemps. Ce 26 janvier, il a rejeté la demande de référé d'urgence de la filiale de LVMH, ne statuant pas sur le fond, et reportant son jugement à un délai inconnu.

Ce qui laisse en suspens la commercialisation du flacon Hennessy XXO, interrompu depuis la fin 2017 par la Direction Régionale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes. Pour l'administration, l'utilisation de la terminologie XXO tient du détournement de la mention de compte d'âge XO du cahier des charges de l'appellation Cognac. Si Hennessy ne souhaite pas commenter l'affaire, sa défense lors de l'audience du 23 janvier permet d'en comprendre son appréciation.

Maison mère du XO

Rappelant que Maurice Hennessy a créé en 1870 la mention Extra Old (XO), la maison explique avoir lancé à cette époque une marque XXO. Une mention qui n'est pas passée dans le cahier des charges, contrairement au hors d'âge (qui vient d'ailleurs de changer ses règles d'élaboration). Si l'exploitation de XXO est avérée jusqu'en 1932 (l'avocat de la maison Hennessy en avait amené un flacon à l'audience pour en attester), la marque est tombée dans l'oubli après une cinquantaine d'années d'utilisation.

Jusqu'à ce que sa réutilisation par des marques de brandies au début des années 2010 n'éveille l'attention de Hennessy, qui a souhaité se réapproprier la marque pour quelle n'entretienne pas de confusion avec les cognacs explique l'avocat du groupe. Une lecture que les Fraudes n'ont pas eu de cette initiative. Régissant au lancement exclusif du cognac XXO dans les réseaux de duty free asiatiques de DFS (filiale de LVMH), avec un pop-up store cet été 2017 dans l'aéroport Changi (Singapour).

————————————————————————————————————————————————

Alexandre Bernier, nouveau chef de cave de la Romanée-Conti

Jeudi 01 février 2018 par Juliette Cassagnes
Sur Vitisphère
 
 
DRC, le domaine de la Romanée Conti, compte 27 ha de vignes dans 8 grands crus, dont celui de l'appellation Romanée Conti, à Vougeot (21)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
DRC, le domaine de la Romanée Conti, compte 27 ha de vignes dans 8 grands crus, dont celui de l'appellation Romanée Conti, à Vougeot (21) - crédit photo : Copie d'écran photo Bivb
 
Le domaine de la Romanée-Conti change de chef de cave. Alexandre Bernier succède à Bernard Noblet, qui prend sa retraite et qui occupait ce poste depuis 1986.

Après 40 ans de bons et loyaux services, le chef de cave de la Romanée-Conti (Vosne-Romanée, 21), Bernard Noblet, va très prochainement prendre sa retraite, à la fin du mois de janvier 2018. Entré en 1978 pour seconder son père André, alors chef de cave, il avait pris sa suite en 1986.

C'est Alexandre Bernier, qui l'assistait depuis 8 ans, qui le remplacera. Ce jeune homme de 37 ans, diplômé d'un BTS viti-oeno, a auparavant travaillé au Domaine Chanson père et fils, à Beaune. Il poursuivra le travail de Bernard Noblet « dans la philosophie du Domaine, à savoir un travail en équipe où gérants, chef de culture (Nicolas Jacob) et chef de cave (Alexandre Bernier) sont impliqués dans toutes les décisions », précise Aubert de Villaine, co-gérant du domaine de la Romanée-Conti.

Pas de changement de gérance ou de propriétaires à venir...

Pour rappel, le domaine de la Romanée Conti appartient, sous forme de société civile, pour moitié à la famille Gaudin de Villaine et pour moitié, aux descendants de la famille Leroy : les trois enfants Roch et Perrine Fenal.

La co-gérance est assurée par Aubert de Villaine et Henry-Frédéric Roch, aidés de Bertrand de Villaine. Ils sont suivis par un Conseil de surveillance composé d'Henri de Villaine et Perrine Fenal.  « Aucun changement n'est prévu à court terme », indique le co-gérant.

————————————————————————————

Un cours sur le vin en ligne et gratuit

31 janvier 2018 — Marc André Gagnon

altVous désirez en apprendre un peu plus sur le merveilleux monde de vin.

Vous pouvez suivre un cours en ligne de chez vous, du métro ou du train, du travail (lors de vos temps libres) et cela gratuitement.

Ça s'appelle Fun Mooc. C'est un regroupement d'établissements d'enseignement supérieur et universitaires français qui offrent des cours dans plusieurs domaines.

Cette semaine commence celui sur le vin. Fun Mooc Vin. C'est cinq séances : introduction; biologie; viticulture; oenologie et économie.

«Cette première semaine est consacrée à la prise en main de la plateforme, à la découverte de l'organisation du mooc...»

On nous dit que c'est 3 heures d'effort par semaine. On peut le suivre à notre rythme en direct ou en différé. C'est en français ou en anglais.

C'est donné par quatre professeurs: deux professeurs de viticulture, l'un de Bordeaux Sciences Agro et l'autre de l'École Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse; un oenologue de l'Institut des Hautes Études de la Vigne et du Vin et un spécialiste en analyse sensorielle au Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation.

Ça commençait mercredi matin. Il y a déjà 8300 inscrits de 119 pays. On peut s'inscrire jusqu'au 18 février.

Est-ce que ce sera bon? Je ne le sais pas. On nous dit que c'est de niveau supérieur ou universitaire. De toute manière c'est gratuit et on peut se désinscrire. Le premier cours est en ligne n'est toutefois qu'une présentation du cours, de son fonctionnement et de la plateforme Fun Mooc.

Vidéo – Le teaser du MOOC Vine & Wine

Pour en savoir plus sur ces Fun Mooc, voyez la vidéo ici.

Pour vous inscrire c'est ici Fun Mooc Vin

 
Nouvelles en vrac ... PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Vendredi, 02 Février 2018 14:43

4 nouvelles variétés inscrites par l'Inra

Publié le 26/01/2018 - 14:12
par Viti Veille.   https://www.mon-viti.com/filinfo/viticulture/4-nouvelles-varietes-inscrites-par-linra

L'Inra vient d'inscrire au catalogue officiel 4 variétés sélectionnées pour la viticulture durable : Artaban, Floreal, Vidoc et Voltis. C'est l'aboutissement d'un projet. L'Inra s'était engagé en 2000 dans un programme de création de variétés possédant une résistance durable aux principales maladies fongiques de la vigne.

« Les quatre variétés présentent une résistance totale à l'oïdium et élevée au mildiou. Selon la pression de maladie, un nombre réduit de traitements fongicides complémentaires est préconisé, conduisant à une économie se situant entre 80 % et 90 %. La précocité des nouvelles variétés convient pour de nombreuses régions viticoles françaises. Il en est de même pour la productivité, qui s'échelonne entre celles du Chardonnay et du Grenache. La qualité organoleptique des vins produits est jugée comparable aux cépages témoins, avec des profils bien tranchés entre Artaban et Vidoc (vin rouge) et entre Floreal et Voltis (vin blanc) », précise l'Inra.

————————————————————————————————
 

Quand Moët hausse les prix, la production s'inquiète

Jeudi 11 janvier 2018 par Aude Lutun
 https://www.vitisphere.com/actualite-86760-Quand-Moet-hausse-les-prix-la-production-sinquiete.htm
 
 
Pour le vignoble, la hausse des prix du raisin est évidemment une bonne nouvelle mais elle cache aussi un risque d'intégration encore plus profonde de la production de raisins.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour le vignoble, la hausse des prix du raisin est évidemment une bonne nouvelle mais elle cache aussi un risque d'intégration encore plus profonde de la production de raisins. - crédit photo : Creative Commons CC0
 
La filiale champenoise de LVMH a annoncé une hausse importante de ses prix d'achat début octobre. Ce qui n'est pas sans poser des questionnements au sein du vignoble.

Le groupe MHCS (Moët Hennessy Champagne Services) a pris la décision, au début du mois d'octobre, d'augmenter significativement le prix d'achat des raisins offrant 5 % de plus que l'an passé.

L'initiative du leader a été très commentée. Car même si MHCS, qui commercialise les marques Moët & Chandon, Dom Pérignon, Veuve Clicquot, Ruinart, Krug et Mercier, représente moins du quart des ventes de Champagne, ce groupe donne le « la » sur le prix du raisin à chaque vendange. Et le prix des raisins est essentiel car la quasi-totalité des transactions se fait en raisins. Les ventes de vins clairs et de vins sur lattes (champagne non dégorgé) représentant un volume très faible.

Une hausse globalement suivie

« Alors que le raisin augmente généralement entre 1 et 2 % par an, cette année, il a progressé de 5 à 6 % », commente Franck Hagard, co-président de la fédération des courtiers de Champagne. Les autres négociants, soucieux de protéger leurs approvisionnements, ont donc globalement suivi MHCS. Seuls quelques-uns s'en sont tenus aux progressions habituelles. Après ces hausses, le prix moyen est estimé à entre 6 € et 6,10 €/kg pour la récolte 2017.

« Avec les contrats interprofessionnels qui vont être renouvelés après la vendange 2018, il est logique que le leader souhaite mettre en confiance ses acheteurs, estime Eric Potié, président de la fédération des caves coopératives de Champagne. Ce groupe a l'ambition d'augmenter son d'approvisionnement. Il a les capacités de le faire car il valorise bien ses bouteilles ».

Pour autant la décision de MHCS ne lui a pas apporté plus de livreurs, dans l'immédiat, car tous les contrats sont signés pour cinq ans. Tous arriveront à échéance, à la même date, après les prochaines vendanges. C'est en effet une particularité de la Champagne où les relations entre production et négoce sont très encadrées par les décisions interprofessionnelles lesquelles imposent un modèle de contrat unique et fixent également le rendement annuel en fonction des perspectives de marché.

Ces contrats indiquent la surface de raisin engagé par récolte et les modalités de calcul du prix du raisin. Comme les deux parties sont liées pour une longue période, il est impossible pour un producteur de changer en cours de route, pour aller au plus offrant.

Vers davantage d'hétérogénéité de prix ?

« Il y a une vraie tension dans l'approvisionnement, poursuit Eric Potié. Pour l'instant, le prix du raisin est assez resserré. A l'avenir, il sera moins uniforme qu'avant, et il variera plus qu'aujourd'hui selon les zones de production et les acheteurs. On verra dans deux ans... ».

Au SGV, le ton est plus inquiet, avec une double crainte : que les vignerons soient tentés de vendre davantage de raisin et que le nombre de négociants diminue. « Le prix du raisin a atteint des sommets, a précisé Maxime Toubart lors de l'assemblée générale de l'AVC (Association Viticole Champenoise) le 6 décembre. Gagner plus n'est pas désagréable mais ne soyons pas dupes ! L'objectif n'est pas de nous permettre à nous, producteurs de raisin, de gagner plus. Le but est tout autre. » En clair : prendre des parts de marché. « La stratégie engagée [par MHCS, NDLR] aura des conséquences sur l'environnement champenois. Quid des équilibres interprofessionnels ? Quid du maintien à terme de la valeur ajoutée ? »

————————————————————————————————

L'INAO à un tournant en 2018

Lundi 15 janvier 2018 par Bertrand Collard
 https://www.vitisphere.com/actualite-86778-LINAO-a-un-tournant-en-2018.htm
 
 
Jean-Louis Piton, président du conseil permanent de l'INAO veut qui l'institut accorde plus d'attention aux viticulteurs qui innovent.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean-Louis Piton, président du conseil permanent de l'INAO veut qui l'institut accorde plus d'attention aux viticulteurs qui innovent. - crédit photo : B. Collard
 
L'INAO veut revoir le financement professionnel après la maigre récolte 2017 qui va lui coûter cher. Le président du conseil permanent de l'institut souhaite, quant à lui, faire souffler le vent de l'innovation sur les appellations.

« C'est une difficulté qu'une part importante de notre financement dépende des quantités produites, déplore Marie Guittard, directrice de l'Institut. Il nous faut un dispositif plus stable car 90 % de nos dépenses sont des frais de personnel. Il est nécessaire de reconsidérer la contribution des filières et des signes de qualité au financement de l'institut. »

"Vers un droit à l'hectare ?"

A l'avenir l'INAO prélèvera-t-il un droit à l'hectare ou à l'exploitation, en plus du droit à l'hecto ? Rien n'est décidé, mais le chantier est ouvert et il doit aboutir pour la prochaine loi de finances.

Marie Guittard assure que toutes les filières seront consultées pour arriver à un compromis à présenter au gouvernement.

Autre chantier, moins terre à terre celui-là. C'est Jean-Louis Piton, viticulteur dans le Lubéron et président du conseil permanent de l'INAO depuis un an, qui veut l'ouvrir. « L'esprit d'innovation doit avoir sa place dans les signes de qualité », a-t-il déclaré lors de ses vœux à la presse le 12 janvier.

Cet esprit doit profiter aux viticulteurs singuliers et aux appellations. Jean-Louis Piton a distingué ces deux cas de figure.

 

"Séparer le bon grain de l'ivraie"

« Il nous arrive, par erreur, de ne pas savoir garder des viticulteurs dont les vins ont un style gustatif différent de la moyenne, a-t-il reconnu sans vouloir citer de cas précis. Nous faisons peu d'erreurs, mais lorsque c'est le cas, elles font un bruit énorme. Pendant des mois, on ne parle que de ça. C'est très préjudiciable. Il faut que l'on trouve le moyen de trier le bon grain de l'ivraie : ceux qui innovent, des suceurs de roues. On va ouvrir un chantier là-dessus. »

S'agissant des appellations, il a mentionné l'exemple des Bordelais qui veulent avoir le droit d'expérimenter de nouveaux cépages au sein des appellations. Pour Jean-Louis Piton, ce sujet doit aboutir. « Je veux de la fraîcheur, je l'encourage. Le changement doit être un état d'esprit au sein de signes de qualité. »

 

La Villa René Lalique obtient le prix de la meilleure carte des vins décerné par Terre de Vins

 

Lundi 29 janvier 2018, la Villa René Lalique à Wingen-sur Moder (67) a été primé lors de la cérémonie de remise de prix du Tour des Cartes© 2018 qui s'est tenue à l'hôtel InterContinental à Paris.
Lancé par Terre de Vins en 2017, le Tour des Cartes©, est l'unique concours national récompensant les meilleures cartes de vins en France.

Pour cette 2ème édition, l'événement, placé sous le Haut Patronage du Ministère de l'Économie et des Finances, a connu un fort succès. Près de 8 200 cartes de vins issues de la France entière ont été analysées par un jury d'experts présidé cette année par Serge Dubs (Meilleur Sommelier du Monde). 100 d'entre elles, réparties en 7 catégories différentes, ont été retenues pour leur qualité exceptionnelle.

 


Romain Iltis s'est vu remettre le prix de la meilleure carte de vins dans la catégorie restaurants gastronomiques de prestige
Romain Iltis s'est vu remettre le prix de la meilleure carte de vins dans la catégorie restaurants gastronomiques de prestige
À cette occasion Romain Iltis, Meilleur Sommelier de France 2012 et Meilleur Ouvrier de France en Sommelier 2015, s'est vu remettre le prix de la meilleure carte de vins dans la catégorie restaurants gastronomiques de prestige.
 

Le jury du concours le Tour des Cartes© est présidé cette année par Serge Dubs (Meilleur Sommelier du Monde) et composé de nombreux experts du monde du vin et de la gastronomie : Florence Barthès (Directrice Générale de l'interprofession de Pays d'Oc IGP), Stéphanie Sinoquet (Responsable Marketing France-Belgique du Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux), Guillaume Déglise (Directeur Général de Vinexpo), Denis Bonnet (Category Manager Vin chez France Boissons) et Sylvie Tonnaire (Rédactrice en Chef du Magazine Terre de Vins).

Les lauréats du Tour des Cartes© 2017 ont également prêté main forte en intégrant le jury : Pierrette Agulhon, propriétaire du restaurant La Lozerette (48), Valérie Lanusse, propriétaire de La Bonne Auberge (23), Jérôme Cariou, propriétaire du Bistrot de La Tour à Quimperlé (29), Alexandre Savoie, Sommelier du bar à vins parisien Ô Château, Charles-André Charlier, Président des Sommeliers de Savoie, Sommelier Chef du Restaurant de l'Abbaye de Talloires (74).
 

À travers le Tour des Cartes©, c'est tout le travail des professionnels du vin et de la gastronomie qui est valorisé.
Une carte des vins reflète le style de l'établissement, invitant le client à découvrir les richesses du terroir. C'est la consécration d'un métier spécifique, le sommelier, et la carte des vins est souvent le reflet de restaurateurs passionnés. Les centaines de cartes, attentivement scrutées, couvrent l'ensemble du territoire, département par département, dans un souci de repré- sentativité nationale. Toutes ont été jugées selon une longue liste de critères répartis en 5 grands pôles : représentativité et diversité de l'offre, originalité et personnalité, lisibilité et rigueur de la carte, dynamisme et approche commerciale, prix/qualité. Pour cette deuxième édition, l'offre en spiritueux a également été prise en compte au travers d'un prix spécifique.
 

A propos de « Terre de Vins »

« Terre de Vins », société basée à Bordeaux, aborde le monde du vin sous tous ses angles. Avec un magazine du vin et de l'art de vivre en France et notamment son cahier de dégustation, véritable guide pour les amateurs, ses portraits de personnalités du monde vitivinicole, « Terre de Vins » fait également quotidiennement un tour complet de l'actualité avec son site internet terredevins.com. Présent sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter), « Terre de Vins » propose des événements de dégustation dans toute la France, dont l'emblématique Bordeaux Tasting avec 200 grandes propriétés et 7 500 visiteurs.       
 
————————————————————————————————

      Palmarès de la dégustation d'attribution des Sigilles d'Alsace

 https://www.julienbinz.com/Palmares-de-la-degustation-d-attribution-des-Sigilles-d-Alsace_a8604.html

La Confrérie Saint-Etienne à Kientzheim (68) a organisé sa dégustation d'attribution des Sigilles d'Alsace au Château de la Confrérie le jeudi 18 janvier 2018 à 9h30.
Cette dégustation s'est déroulée sous la présidence du Chancelier-Receveur Jean-Paul Goulby, sous la conduite du Délégué Général Eric Fargeas et en présence du confrère et Grand Conseiller Monsieur Serge DUBS, meilleur sommelier du monde 1989, membre du jury.
Cette édition confirme un succès grandissant de l'épreuve depuis sa réforme. Le nombre d'échantillons et de maisons présentes a progressé, avec 224 vins pour 54 maisons, et notamment une part encore plus importante de vins en catégorie "terroir", témoignant de la pertinence de la démarche, avec 40% des candidats.
 

Valorisation de la bouteille avec le bandeau et le macaron
Valorisation de la bouteille avec le bandeau et le macaron
Avec cette session de dégustation d'attribution du Sigille, la Confrérie Saint-Etienne complète la "nouvelle formule" du Sigille des Vins d'Alsace initiée il y a trois ans en rendant obligatoire l'inscription des vins d'une appellation grand cru dans la catégorie "Terroir" et en laissant toujours le choix aux maisons du vignoble d'inscrire les autres vins en AOC Alsace revendiquant un terroir dans cette catégorie ou non.
L'objectif de cette réforme reste de mettre davantage en avant l'identité des terroirs sur lesquels sont nés les vins présentés en permettant par la même occasion d'intégrer dans l'œnothèque de la Confrérie cette "nouvelle garde" de Vins d'Alsace de lieux privilégiés et de les distinguer comme tels, tout comme les grands noms de notre région.
 

 
dégustation en présence de Serge Dubs, Meilleur Sommelier du Monde 1989 ©Vineonews
L'inscription d'un vin au Sigille implique impérativement la participation aux jurys d'au moins un dégustateur de votre domaine dont les compétences de dégustateur sont reconnues.
Qu'est-ce que Le Sigille :
· C'est une distinction prestigieuse pour les vins d'Alsace
· C'est une mise en avant de l'identité des terroirs
· C'est une valorisation de la bouteille avec le macaron
· C'est une garantie de qualité et de typicité pour le consommateur
· C'est une façon d'entrer dans la mémoire des vins d'Alsace.
 

Palmarès de la dégustation d'attribution des Sigilles d'Alsace
 
Plus d'information sur le site www.confrerie-st-etienne.com

Crédit photo Vineonews

CONFRÉRIE SAINT-ETIENNE
Château de la Confrérie
1 Grand Rue
68240 KIENTZHEIM
03 89 78 23 84
www.confrerie-st-etienne.com
 

Mercato des châteaux : Jean-Pierre Savare et sa famille rachètent Franc Mayne

 https://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/2018/01/31/mercato-des-chateaux-jean-pierre-savare-et-sa-famille-rachetent-franc-mayne.html

La nouvelle est tombée ce matin : Franc Mayne, grand cru classé de Saint-Emilion, propriété de Griet Van Malderen depuis 2005 a été vendu à l'homme d'affaires parisien Jean-Pierre Savare et à sa famille, qui ont eu un coup de coeur pour ce domaine.

Le chai à barriques du © château Franc Mayne – studio twin

« J'ai été séduit par la cohérence de cette propriété dont la situation – un vignoble de 7 ha d'un seul tenant idéalement situé sur le plateau de Saint-Emilion et la côte de Franc, à proximité des châteaux Beau-Séjour Bécot et Grand Mayne – est associée à une très belle offre oenotouristique« , commente le nouveau propriétaire Jean-Pierre Savare, homme d'affaires parisien . C'est hier qu'à été signé l'acte d'achat de Château Franc Mayne, Grand Cru Classé de Saint-Emilion dont Griet Van Malderen était propriétaire depuis 2005. Jean-Pierre Savare tient à rendre « hommage aux propriétaires précédents (AXA-Millésimes de 1988 à 1995, Georgy Fourcroy, négociant belge en vin et ses associés de 1995 à 2005 et Griet Van Malderen de 2005 à janvier 2018)  qui ont rénové le domaine et l'ont doté de chambres d'hôtes très prisées par les touristes ».

Je souhaite porter Château Franc Mayne plus haut encore, tant pour la qualité des vins que pour la reconnaissance de la marque et de la renommée de la propriété », Jean-Pierre Savare, nouveau propriétaire.

Bien connue du Médoc, Martine Cazeneuve va prendre la direction de Château Franc Mayne, une collaboration fort logique carJean-Pierre Savare est associé depuis de nombreuses années à la famille Cazeneuve sur le Château Paloumey, Cru Bourgeois en Haut-Médoc.

 « Je préside aux destinées de Paloumey depuis 1990. Nous avons débuté sans un pied de vigne et je sais combien la notion de temps, l'implication quotidienne et le travail des équipes sont primordiales sur un vignoble. A Franc Mayne, avec l'équipe en place, nous allons démarrer les chantiers de restructuration du vignoble, rester à son écoute pour produire un vin à l'image de ce très beau terroir », commente Martine Cazeneuve.

 

Gironde: Château Guiraud lance son restaurant, La Chapelle, pour redynamiser Sauternes

OENOTOURISME Le premier grand cru classé de Sauternes est le premier de sa catégorie à se doter d'une offre de restauration...

Mickaël Bosredon

Publié le 31/01/18 à 14h09 — Mis à jour le 31/01/18 à 17h15

 

Le restaurant La Chapelle prendra place dans une partie de l'ancien temple protestant du château Guiraud (Sauternes). — ANAKA

  • Château Guiraud inaugure ce jeudi son restaurant, La Chapelle.
  • La gestion a été confiée à Nicolas Lascombes, qui ouvre son huitième établissement en Gironde.
  • Les produits régionaux et le vin seront mis à l'honneur.

L'idée d'ouvrir un restaurant au sein de château Guiraud (1er grand cru classé à Sauternes) a germé dans l'esprit du gérant, Xavier Planty, il y a un an et demi. Et après un an de travaux dans l'ancien temple protestant du XVIIIè abrité par la propriété, « le plus vieux temple de la Gironde » souligne le gérant, le restaurant La Chapelle sera enfin inauguré ce jeudi, pour une ouverture au public vendredi.

Le restaurant La Chapelle au château Guiraud (Sauternes) proposera de 70 à 80 couverts. Le restaurant La Chapelle au château Guiraud (Sauternes) proposera de 70 à 80 couverts. - ANAKA

« Cet établissement vient répondre à une offre en Sauternes trop faible, estime Xavier Planty : beaucoup de professionnels du tourisme se plaignaient de ne pouvoir recevoir des groupes de 15 personnes dans la région ; de plus, le lundi, tout est fermé dans le langonnais. Parallèlement, les flux de visiteurs ne cessaient d'augmenter, nous nous sommes donc dit avec les actionnaires de Guiraud que c'était le bon moment. »

 

650.000 euros d'investissement

Les rênes de La Chapelle ont été confiées à un spécialiste : Nicolas Lascombes, qui a investi 650.000 euros dans ce projet, et ouvre là son huitième restaurant en Gironde, après notamment Le 7 à la Cité du Vin, et... La Terrasse Rouge au château La Dominique (Saint-Emilion). « Ce n'est pas tout à fait ce que l'on veut faire à Guiraud, précise toutefois Xavier Planty. On sera sur quelque chose de plus chaleureux. »

 Xavier Panty (à gauche), gérant du château Guiraud (Sauternes) et Nicolas Lascombes, qui exploitera le restaurant La Chapelle. - ANAKA

En revanche, on y retrouvera la signature de Nicolas Lascombes, à savoir des produits de la région, à des tarifs abordables (plat du jour à 16 euros). « Ce ne sera pas une cuisine gastronomique : nous recherchons la vérité des produits, en travaillant en direct avec les producteurs » insiste Xavier Planty. Qui précise : « nous ne ferons pas la course aux étoiles, la star ici, c'est le vin. » Et pas seulement le vin de Guiraud, puisque le restaurant proposera en tout 300 références, en provenance de toutes les régions.

 

« Prendre son temps »

L'établissement se déclinera en quatre espaces : le restaurant principal de 70-80 couverts avec une terrasse ouverte sur les vignes, une salle VIP avec une table de 10-12 personnes maximum, le temple protestant qui servira de salle de séminaire, et enfin la terrasse et le parc du château.

 Le restaurant La Chapelle à château Guiraud (Sauternes) proposera quelque 300 références de vin. - ANAKA

Le mot d'ordre à La Chapelle sera : « prendre son temps. » « On veut que l'endroit permette aux visiteurs de ne pas aller courir je ne sais où pour trouver une table. Les gens n'ont plus envie de courir. »

Seul premier grand grand cru à être passé en bio, depuis 2011, château Guiraud est aujourd'hui le premier de sa catégorie à s'offrir un restaurant.

 
 
 
Une distinction mondiale pour le Cahors et les vins du Sud-ouest PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Vendredi, 02 Février 2018 14:40

Une distinction mondiale pour le Cahors et les vins du Sud-ouest

Le 26 janvier 2018, à Miami, la région viticole du Sud-ouest a reçu le titre honorifique de "Wine Region of the Year 2017".

Publié le 31 Jan 18 à 12:16 |Modifié le 31 Jan 18 à 14:11     https://actu.fr/societe/une-distinction-mondiale-cahors-vins-sud-ouest_15304389.html
alt
Pascal Verhaeghe, président de l'UIVC (union interprofessionnelle des vins de Cahors) et Paul Fabre directeur de l'interprofession des vins du Sud-ouest.

 

Ce titre honorifique de « Wine Region of the Year 2017 » signe une reconnaissance exceptionnelle pour toute une région quand on sait que des vignobles aussi prestigieux que la Galice en Espagne, la Margaret River en Australie, l'Ombrie en Italie ou la Sonoma en Californie concourraient dans cette catégorie.

Devant un parterre de 600 professionnels, Michel Defrances, Co-président de l'interprofession des vins du Sud-ouest et Paul Fabre, directeur, ont reçu le prestigieux trophée décerné par le magazine américain Wine Enthusiast.

 

Cette élection couronne donc un ensemble de critères parmi lesquels on retrouve : la qualité des vins, le dynamisme commercial sur le marché américain, l'innovation et la responsabilité sociale des entreprises, le patrimoine gastronomique et touristique de cette région.

 

Paul Fabre souligne que « cette victoire n'est pas celle uniquement de la viticulture mais de toute la région. Chacun apportant un élément permettant d'aller vers l'excellence. Ce qui est intéressant c'est qu'au-delà de la viticulture, cette distinction donne des preuves de la qualité de vie de notre région ».

10 ans après les Côtes du Rhône, le vignoble du Sud-ouest décroche le « Graal » et devra honorer cette distinction en poursuivant ses efforts sur un marché dynamique qui présente une progression sur les trois dernières années de 86% pour les IGP du Sud-ouest et de 32% pour les AOC du Sud-ouest.

 

Dés cette année, l'interprofession des vins du Sud-ouest renforcera son plan d'actions sur les États-Unis, avec l'ambition de toucher un nombre toujours plus importants de professionnels mais également d'aller vers le consommateur pour le sensibiliser à ce vignoble né de la diversité qui se caractérise par des cépages autochtones que l'on ne retrouve nulle part ailleurs. On pense notamment à la negrette de Fronton, au prunelart de Gaillac, au mansois de Marcillac en Aveyron ou au manseng du Pacherenc de Vic-Bilh au cœur du Piémont pyrénéen.

 

Le Sud-ouest en quelques chiffres :

9 000 exploitations spécialisées sur le vignoble du sud-ouest dont 4 500 en Occitanie.

65 entreprises de négoce

3 millions d'hectolitres dont 1,3 millions en AOC ; 1,2 millions en IGP

370 millions de bouteilles dont 43% de rouge, 36% en vin blanc sec, 13% de rosé, 8% de vins doux.

45 000 hectares en production

 
Rappel Assemblée Générale 2018 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Mercredi, 31 Janvier 2018 14:41

Rappel

Convocation Assemblée Générale

et Cotisation 2018

Chers Membres, un petit rappel pour vos agendas!

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à l’Assemblée Générale Ordinaire de notre association suivi de notre traditionnel et convivial repas. (participation au repas 20€/pers et un flacon à partager)

 

 

Nous vous proposons de nous réunir le

Dimanche 11 Février 2018 

à l'Auberge du Brulhois,

3 Avenue d'Agen 47220 Astaffort.

 à10h00 afin de commencer la réunion à 10h30 au plus tard. 

 

Vous trouverez ici, l'ordre du jour.

 

Pour les questions diverses, merci de les envoyer au secrétaire par mail ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) avant le 7 février .

 

Afin de faciliter l'organisation de cette journée,(pour ceux qui ne l'on pas encore fait ) merci de bien vouloir  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.   ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

 

Pour nos amis toulousains vous pouvez vous organiser pour un co-voiturage à vous de voir.

 

Enfin, pour renouveler votre adhésion à notre association, vous touverez ici, le bulletin 2018 . 

 

Comptant sur votre présence.

 

A très bientôt .

 
l’assemblage du Faite PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 20 Janvier 2018 20:46

L’assemblage du Faite aura lieu le Lundi 05 février 2018

 

Cette année le parrain est Florian BALZEAU.

 

Robert DESBUREAUX et Pascal DEVERSADE seront présent avec les élèves de Mention Sommellerie.

Si des membres de l’Association souhaitent venir nous pouvons organiser un covoiturage au départ du lycée pour  07 h 30.

(Plaimont prendra en charge les frais de transport sur la base kms voiture.)

 

Merci d'informer Robert des participants sur l’émail Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
32ème édition du Concours du Meilleur Sommelier des Terroirs du Sud-Ouest PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 20 Janvier 2018 20:33

CONCOURS MEILLEUR SOMMELIER DES TERROIRS DU SUD OUEST 2018

 

 

 

alt

 

 

Bonjour à tous,

 

La 32ème édition du Concours du Meilleur Sommelier des Terroirs du Sud Ouest se met en place et aura lieu le lundi 19 mars à Toulouse.

 

Ce concours est organisé par L'UDSF - SUD OUEST- OCCITANIE en partenariat avec l'Interprofession des Vins du Sud Ouest et la région Occitanie.

 

Pour les élèves en formation Mention Complémentaire Sommellerie, un bulletin d'inscription va prochainement arriver dans les établissements afin que les formateurs inscrivent leurs candidats (possibilité de 2 candidats)  et participer ainsi au prix "équipe trophée Guy Blandin".

 

Pour les sommeliers en situation professionnelle et pour les apprentis en Brevet Professionnel Sommelier, vous trouverez en pièce jointe le règlement du concours ainsi que les modalités d'inscription.

 

 

A noter pour les Professionnels, cette année, un Prix Spécial Armagnac


Nous vous remercions de votre attention et espérons avoir le plaisir de vous accueillir prochainement.

 

 
Convocation Assemblée Générale et Cotisation 2018 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Samedi, 13 Janvier 2018 18:55

Convocation Assemblée Générale

et Cotisation 2018

Chers Membres, en ce début d'année un petit rappel pour vos agendas!

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à l’Assemblée Générale Ordinaire de notre association suivi

de notre traditionnel et convivial repas. (participation au repas 20€/pers et un flacon à partager)

Nous vous proposons de nous réunir le  

Dimanche 11 Février 2018 

à l'Auberge du Brulhois,

3 Avenue d'Agen 47220 Astaffort.

Le programme de cette journée ainsi que l'ordre du jour, vous seront communiqués ultérieurement.

Afin de faciliter l'organisation de cette journée, merci de bien vouloir vous inscrire par retour de Mail.  ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Enfin, pour renouveler votre adhésion à notre association, vous touverez ici, le bulletin 2018 . 

Comptant sur votre présence.

Bonnes Année 2018 à tous !

carte de voeux 2

 
Cépages patrimoniaux en AOC Languedoc - Formulaire d'inscription - PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Samedi, 13 Janvier 2018 16:18

Date à réserver : vendredi 9 février 2018 !

 

Le Syndicat l'AOC Languedoc organise le vendredi 9 février 2018 à la Maisons des Vins du Languedoc (Mas de Saporta à Lattes) une matinée d'information technique et d'échanges sur les cépages patrimoniaux en AOC Languedoc : l'existant, leur utilisation, la valorisation...

Elle se poursuivra autour d'un buffet dinatoire qui sera l'occasion de déguster des vins issus de cépages patrimoniaux.

 

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE ET DECOUVRIR LE PROGRAMME

 
Calendrier GUIDE HACHETTE 2019 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Samedi, 13 Janvier 2018 15:29

Comme chaque année, la nouvelle édition du Guide Hachette des vins s'organise !

 

La première commission est pour le 22 janvier, vous trouverez le calendrier complet ci-dessous.

 

A vos agendas !

 

Calendrier des dégustations

Guide des Vins 2019

 

Les dégustations auront lieu les lundi matin et débuteront à :

9 H 30

Au Centre de Viticulture et d’œnologie de Midi-Pyrénées

ENSAT - Avenue de l’Agrobiopole

31320 AUZEVILLE TOLOSAN

Tél. : 05.34.32.39.00

 

22 Janvier 2018 Fronton, Brulhois, Lavilledieu, Coteaux du Quercy, Saint Sardos, Marcillac, Entraygues et Fel, Estaing

29 Janvier         Rosés du Sud-Ouest AOP et IGP

05 Février         Béarn, Saint-Mont, Irouleguy, Tursan. IGP Sud-Ouest

12 Février         Cahors

19 Février         Madiran, Pacherenc du Vic-Bilh Gaillac

19 Mars             Gaillac (exceptionnellement à partir de 9 h)

26 Mars             Jurançon

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 5 sur 118

Rechercher

Photos

Actualités

Identification

©2008 NetAssoPro Tout droits réservés