Accueil > Actualités
Actualités
Concours de Cuisine et de Sommellerie, André Daguin au salon "Gascon'h à table" de Samatan. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Vendredi, 01 Décembre 2017 15:15

Les élèves lauréats du Concours de Cuisine et de Sommellerie, André Daguin au salon "Gascon'h à table" de Samatan.

 

Le 25 novembre 2017, se déroulait lors du Salon « Gasconh' A Table » le concours de cuisine et de sommellerie, Trophée André Daguin, s'adressant à des binômes cuisinier/sommelier des lycées hôteliers en cursus scolaire ou en apprentissage.

 

DSCN5086

 

Côté fourneaux, le cuisinier devait produire un plat valorisant les produits de saison et le canard, côté salle, au sommelier d'harmoniser un accord mets et vins pour sublimer le plat préparé en sélectionnant une cuvée parmi les vins proposés par les vignerons présent sur le salon.

 

Comme chaque année l'association des Sommeliers Sud-Ouest Occitanie à répondue présente pour l'organisation du jury de la partie sommellerie.

 

Devant un public venu nombreux, les Cinq équipes des écoles de Souillac, Masseube, Pavie, Mazamet et Toulouse, ont rivalisé de savoir-faire durant toute l'après-midi afin de décrocher le prix.

 

En voici le palmarès  

 

 

 

DSCN5049  DSCN5073  DSCN5064 

 

 
Quelques Nouvelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Vendredi, 01 Décembre 2017 14:56

E- Tasting Languedoc - Saison 2

alt

 

Les Vins AOC du Languedoc et IGP Sud de France se dégustent aussi en vidéo, dans un format court animé par le sommelier Jérémy Cadière !

Vous retrouverez la saison 2 des E-Tasting Languedoc sur le site Languedoc Wines ainsi que sur la chaine Youtube ( https://www.youtube.com/watch?v=PFlzuoGNPCA&list=PLQnHnBk4yUk_B9psQNFMouuHIehjrgGO5&index=4) des Vins du Languedoc.

 

Ces courtes vidéos, joyeuses et décalées, ont pour objectif de mieux faire connaître les vins, les cépages, les terroirs mais aussi l'histoire viticole du Languedoc. 

N'hésitez pas à les partager !

 

L'équipe marketing du CIVL 

--------------------------------     

 

43 Arrêté du 21 novembre 2017 modifiant le cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Bordeaux » homologué par décret n° 2015-1193 du 28 septembre 2015
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036114632&dateTexte=&categorieLien=id


196 Avis relatif à l'ouverture d'une procédure nationale d'opposition pour la demande de modification du cahier des charges relatif à l'indication géographique « Rhum de la Guadeloupe » ou « Rhum de Guadeloupe » ou « Rhum Guadeloupe »
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036115259&dateTexte=&categorieLien=id

197 Avis relatif à l'ouverture d'une procédure nationale d'opposition pour la demande de modification du cahier des charges relatif à l'indication géographique « Rhum de La Réunion » ou « Rhum Réunion » ou « Rhum de Réunion » ou « Rhum de l'île de La Réunion »
        https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036115262&dateTexte=&categorieLien=id

—————————————————————————————————

Des restaurateurs corses récompensés pour leur carte des vins


mercredi 29 novembre 2017 11:27
 https://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/salon-concours-syndicat-association/2017-11/Des-restaurateurs-recompenses-pour-leur-carte-des-vins.htm

alt
De gauche à droite : Christophe Chiorboli, Freddy Faverot, Christophe Giraud, Franck Houel, Joël Guerini et Hervé Fort.

Cagnano (20)

 

Les membres de l'Association des sommeliers de Corse, et Christophe Giraud, le président, ont conclu leurs activités de l'année en se réunissant à l'hôtel Misincu, à Cagnano. Il s'agissait notamment de désigner les vainqueurs du trophée de la plus belle carte des vins en Corse. 

 
Ont été récompensés Freddy Faverot (Tempi Fa à Propriano) dans la catégorie des bistrots et bars à vins, Joël Guerini (A Flatta à Calenzana) pour la restauration traditionnelle et Christophe Chiorboli (La Gaffe à Saint-Florent) pour les restaurants gastronomiques. Franck Houel (La verticale à Furiani) a remporté le trophée des cavistes.
 
Le jury présidé par Hervé Fort, directeur général du groupe Gardinier, où figuraient aussi Dominique Laporte (meilleur sommelier de France et MOF sommelier), Antoine Petrus (directeur général de Taillevent Paris) et Philippe Jamesse (chef sommelier des Crayères, à Reims).
 
—————————————————————————————————

Salon international du vin Paris en piste pour devenir une capitale mondiale du vin

mer. 29 novembre 2017 à 17:34 • AFP.   https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/economie-social/article/paris-en-piste-pour-devenir-une-capitale-mondiale-du-vin-202-132758.html

Paris compte s'affirmer comme capitale internationale du vin, après avoir longtemps délégué ce rôle aux principales régions viticoles françaises, et prévoit de lancer dès 2019 un premier salon annuel international du vin.

Ce salon, qui se tiendra du 10 au 12 février 2019 porte de Versailles, au sud-ouest de Paris, n'a pas encore de nom, mais sera issu de la réunion de deux événements concurrents et complémentaires, l'un du sud, l'autre du nord.

Vinisud, ou le Mondial des Vins Méditerranéens (et de Bordeaux), se tient à Montpellier depuis sa création en 1994. En 2016, il a accueilli 1.650 producteurs et 30.000 visiteurs. Vinovision promeut les vins dits septentrionaux, c'est-à-dire issus de vignobles installés au nord du 45e parallèle : Loire, Bourgogne, Alsace, Beaujolais, Champagne, Jura, Savoie, Auvergne. Il exclut ceux de Bordeaux, Côte du Rhône et de Méditerranée. Pour sa première édition en 2016, il a accueilli 450 exposants et 3.000 visiteurs.

La réunion des deux à Paris, les années impaires, vient d'être adoptée à l'unanimité par l'ensemble des interprofessions viticoles concernées, terroir par terroir. « Elle donnera naissance à une "wine week" dont la France, deuxième producteur mondial de vin, « avait bien besoin », estiment ses organisateurs.

 

Relancer les ventes à l'étranger

« La stratégie est de faire émerger un grand salon français du vin et de reprendre des parts de marché sur l'export compte tenu de l'offensive des vins du nouveau monde, car aujourd'hui la France perd des parts de marché à l'international en se présentant de manière trop morcelée », explique Valery Dobry, de Comexposium, organisateur de Vinovision qui vient de racheter Vinisud. « Les acheteurs internationaux cherchent à optimiser leurs déplacements, or il manquait à la France un grand salon professionnel du vin comme Prowein à Dusseldorf en Allemagne, premier du monde », complète Ahmad Monheim, président d'Adhesion Group, organisateur de Vinisud.

En années paires, à partir de 2020, c'est le grand salon bordelais Vinexpo qui montera à Paris. Les dates sont déjà fixées : du 13 au 15 janvier 2020. Vinexpo, malgré son prestige, cherche aussi à relancer sa fréquentation internationale quitte à perdre un peu son estampille Bordeaux, même si la ville verra revenir le salon les années intermédiaires en juin. En 2017, Vinexpo a accueilli 2.300 exposants et 40.000 visiteurs.

 

"Se serrer les coudes"

« Le business du vin a changé, si on veut conquérir de nouveaux marchés notamment en Asie, il faut que les vins français parlent d'une seule voix et se serrent les coudes en terrain neutre, à Paris », souligne un professionnel.

Jusqu'à présent, Paris n'accueillait qu'un seul salon du vin conséquent, tourné vers les Parisiens eux-mêmes, celui des Vignerons indépendants, dont la 39e édition se tient du 30 novembre au 4 décembre, réunissant plus de 1.000 vignerons, également porte de Versailles. Le président de la manifestation Daniel Mouty estime que l'achat direct, circuit court, est une « source de commercialisation qui pèse lourd pour les domaines », car les consommateurs, « en quête de sens », veulent « choisir en pleine conscience ». L'an passé, il a accueilli 110.000 visiteurs.

Comme si Paris avait décidé de s'assumer sans attendre comme capitale des fruits de la vigne, le salon des Vignerons indépendants s'accompagne cette année de deux autres événements vinicoles. ViniBio se focalise sur les producteurs bio, nature, et vegan au Carreau du Temple, du vendredi 1er décembre au dimanche 3. Surfant sur une explosion de 20 % de la consommation des vins bio, ce petit salon, qui attend quand même 12.000 visiteurs, accueillera 150 producteurs, la plupart français.

Enfin « le Grand Tasting », un « festival des grands vins » organisé pour la 12e fois par les dégustateurs Michel Bettane et Thierry Desseauve, auteurs du guide annuel des vins Bettane + Desseauve, se tient vendredi 1er et samedi 2 décembre au Carrousel du Louvre. Pour l'occasion, les deux critiques œnologues ont lancé une application gratuite « Grand Tasting » pour I-Phone compilant 10 ans de leurs commentaires, notes et analyses, cru par cru, année par année, et domaine par domaine.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 
Les vins de Gascogne consacrés aux USA PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 16 Novembre 2017 14:31

www.ladepeche.fr

 

Publié le 15/11/2017 à 03:47, Mis à jour le 15/11/2017 à 07:42

 

Une prestigieuse revue américaine vient de déclarer le Sud-Ouest région viticole de l'année. Une reconnaissance qui prend acte en fait d'un succès grandissant aux Etats-Unis des vins du Sud-Ouest, dont ceux produits par les Côtes de Gascogne....

 

Les vins de Gascogne consacrés aux USA

 

Une prestigieuse revue américaine vient de déclarer le Sud-Ouest région viticole de l'année. Une reconnaissance qui prend acte en fait d'un succès grandissant aux Etats-Unis des vins du Sud-Ouest, dont ceux produits par les Côtes de Gascogne.

 

L'Interprofession des vins du Sud-Ouest (Ivso) vient d'être consacrée Région viticole de l'année 2017 par la prestigieuse revue américaine Wine Enthusiast, dans le cadre de ses Wine Star Awards ! Cette distinction prestigieuse vient récompenser chaque année la région ayant témoigné d'une contribution exemplaire à la production et au commerce du vin via sa vision innovante et son excellence pérenne. Les effets conjugués de deux événements récents pourraient bien encore pousser cette dynamique : rappelons en effet que les vignobles californiens ont eu largement à souffrir des ravages d'incendies gigantesques, et que la récolte 2017 dans les vignobles français s'affiche au plus bas... alors que le Gers (en particulier) fut moins touché que d'autres régions viticoles par les vicissitudes de la météo (le gel).

 

«Nous n'attendons pas que d'autres régions soufrent pour gagner des parts de marché. D'autant qu'on les reperdrait aussitôt l'épiphénomène achevé, tient toutefois à souligner le directeur du syndicat des Côtes de Gascogne, Alain Desprats. Et d'ajouter : «On répond surtout aux demandes des consommateurs : des vins fruités, avec beaucoup de fraîcheur et une belle vivacité (cf. par ailleurs son analyse).»

 

«La région Sud-Ouest est la seule interprofession qui rassemble les vins AOP et IGP sous une même bannière, explique l'Interprofession des vins du Sud-Ouest. Toutes ces dénominations gagnent en visibilité sur le marché américain. Et ça marche plutôt bien, puisque, les AOP rouges sud-ouest affichent une hausse de +23 %. Et de compléter : «Les indicateurs sont au vert tant en volume qu'en valeur. La notoriété des vins du sud-ouest grandit et les références de la région sont de plus en plus disponibles dans les échoppes américaines.»

 

Selon les mots de Paul Fabre, directeur de l'Interprofession des vins du Sud-Ouest, «ce prix Wine Enthusiast honore non seulement des décennies de travail acharné sur les cépages autochtones de cette région, mais il vient également saluer l'engagement des vignerons qui réalisent des vins accessibles, polyvalents et qui plaisent au plus grand nombre.»

 

Alain Desprats, directeur du syndicat des Côtes de Gascogne revient sur cette distinction aux USA.

 

Quel commentaire ?

 

Une grosse satisfaction, évidemment. Cela fait une dizaine d'années que l'interprofession se donne les moyens pour communiquer dans ce pays, un des seuls au monde dont le marché de la consommation du vin est en progression. Il s'agissait de mettre en avant nos cépages autochtones et ce qui se fait de mieux dans notre gamme de produits. Nous sommes sur une mosaïque de cépages et de vignobles, et cela séduit. On communique notamment sur le fait que nous sommes sur des vins uniques au monde... Et dans un excellent rapport qualité-prix.

 

Évidemment, vous correspondez aux goûts aussi de la clientèle ?

 

Nous sommes sur un vin blanc, sec ou moelleux, «moderne» qui cible des 25/45 ans. Plutôt une clientèle féminine qui consomme en dehors des repas.

 

Sur quelles zones aux USA ?

 

Le milieu urbain bien sûr. La côte est en tout premier lieu : New York, Chicago, Miami.. . Mais aussi un peu sur la côte ouest : San-Francisco, Los Angeles.

 

Quelles perspectives ?

 

Notre marge de progression sur le marché américain semble encore énorme. Nous y vendons 12 000 hectolitres par an en moyenne. Mais, sur les 8 premiers mois de l'année, nous avons eu une progression des ventes de +52 %, en passant de 5 109 hectos à 7 778 en côtes-de-Gascogne blancs. Soit + 54 % en valeur.

 


 

Bon à savoir Alain Desprats : «Plus 52 % en 8 mois»

 

L' interprofession se trouve à cheval sur deux régions administratives et 13 départements : Lot, Gers, Aveyron, Haute-Garonne, Tarn, Tarn et Garonne, Ariège, Hautes-Pyrénées, Lot et Garonne, Landes, Pyrénées Atlantiques).

 

Dans cet ensemble, le syndicat des Côtes de Gascogne (dont le siège se trouve à Eauze) est constitué de 6 groupes coopératifs soit un millier de vignerons qui exploitent un total de 13 000 hectares. La production est de 700 000 litres soit 90 millions de bouteilles, dont 1,7 millions vendues aux USA !

 

 
Dégustation de Noel et Inauguration chai de réception du Château La Colombière PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 15 Novembre 2017 14:25

Chers Amis du Château La Colombière,

Des années, des mois que nous attendions ce moment!

Le Domaine ouvre ses portes le Dimanche 03 Décembre prochain pour une Grande Dégustation d'avant NOEL pour vous présenter ses nouveaux millésimes, les très beaux 2015 et 2016.

Nous en profitons pour vous accueillir dans notre nouveau Chai de Réception, dédié à la dégustation et aux événements éphémères familiaux ou professionnels, en complément de notre Gîte classé Art de Vivre de 250 m2 que vous pourrez visiter ce jour là.

Nous comptons sur vous en famille et entre amis pour venir vous régaler!

 

Invitation en cliquant ICI.

 

Bien Cordialement,

 

 

alt

-- 
Philippe et Diane Cauvin
+33(0)635460550
 
LA COLOMBIERE
 
VINS AOP FRONTON - GITE - RECEPTIONS
www.chateaulacolombiere.com
www.facebook.com/chateaulacolombiere
 
Vins Bio et Biodynamiques (certifiés Biodyvin)
 
Invitation « à la découverte des secrets du Porto » PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 11 Novembre 2017 13:20
L'Institut des Vins du Douro et de Porto a le plaisir de nous convier à son événement « à la découverte des secrets du Porto » !
 
Au programme :
 
17h00 – 18h30 :Masterclass sur les « Vintage 2015 » et autres vins d'exception (attention places limitées)
18h30 – 21h00 :Cocktail autour du Porto et démonstration de mixologie par Thomas Girard
 
Rendez-vous : Mardi 28 Novembre 2017, Le Cercle National des Armées, Paris 8ème
 
Merci d'avance pour votre confirmation. Voir l'invitation, ici
 
 
Week-end de gala des sommeliers de Corse. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 11 Novembre 2017 13:13

Week-end de gala des sommeliers de Corse.

 
Le week-end du 25 & 26 Novembre 2017, L'Association des Sommeliers de Corse vous convie à un moment de convivialité, de partage et de générosité dans le cadre idyllique du dernier hôtel 5* sortie de terre en Corse fin Juin de cette année.
 
De magnifiques conférences, des masterclass inoubliables, la finale très serrée du Trophée de la plus belle carte des vins en Corse (4 catégories: Restaurant Gastronomique, Traditionnel, bistrot/Bar à vins et Caviste) et enfin la fête toute la nuit!!!
 
Si vous ne savez pas quoi faire ce week-end ....., rejoignez-nous sur la plus belle des îles!!!
 
 
Dans l'attente de vous voir tous mes chers collègues, recevez mes plus chaleureuses salutations.
 
 
Christophe Giraud
Président de l'ASC
 
Tél: 06 16 40 60 62
 
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 
 
Bouillon Chartier, une institution parisienne depuis 1896 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 11 Novembre 2017 12:34

Bouillon Chartier, une institution parisienne depuis 1896


mardi 7 novembre 2017 09:53
Journal l'Hôtellerie :  https://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/restauration/2017-11/Bouillon-Chartier-une-institution-parisienne-depuis-1896.htm

Paris (75) Plats canailles, esprit brasserie et petits prix font de l'établissement centenaire une adresse mythique. Lorsque la famille Joulie a racheté l'établissement en 2007, sa priorité a été de "le laisser dans son jus".

  alt
alt
 
© DR
 
Au Bouillon Chartier, le potage est à 1,80 € d'octobre à avril.

 

"Nous sommes les quatrièmes propriétaires du Bouillon Chartier. En 2007, quand mon père, Gérard Joulie, m'a appelé pour me dire qu'il était sur le point de récupérer cette institution parisienne, je suis tombé des nues. Pour moi, c'était comme s'il s'apprêtait à racheter la tour Eiffel !" Christophe Joulie s'en souvient comme si c'était hier. "Mon père voulait mon avis sur Chartier. Je suis allé y déjeuner. J'ai pris six escargots, une andouillette, une bouteille d'eau, un café et j'ai dit à mon père : on achète tout de suite." Le Bouillon Chartier (Paris, IXe) a vu le jour en 1896, dans le quartier des Grands Boulevards. Au départ, sa vocation était simple : offrir un bouillon et une viande à petit prix, afin de fidéliser, entre autres, les ouvriers qui travaillaient à proximité. Cinquante millions de repas et quatre propriétaires plus tard, l'esprit Chartier est resté intact. Le potage est à 1 € d'octobre à avril, "ensuite, ce sont les crudités que l'on propose au même prix." Quant aux plats, ils ne dépassent pas les 13,50 €, du bar rôti au poulet-frites, en passant par la choucroute et la tête de veau sauce gribiche, grand classique de la maison. Même scénario pour les desserts de 2,20 € à 4 €, où se côtoient baba au rhum, crème aux oeufs, dame blanche, pêche melba... "On peut faire du bon à petits prix", souligne Christophe Joulie. Son secret : "Un gros travail d'approvisionnement."


"On vient pour le service par des garçons en gilet noir et tablier blanc "

Côté décoration, difficile de casser dans une salle classée. "Nous n'avons touché à rien. Nous avons juste remis au goût du jour les aspects techniques", explique Christophe Joulie. Il évoque les sols refaits, le retour du marbre sur les tables ou encore la prolongation d'une aile pour pouvoir ouvrir jusqu'à minuit. "On a également lessivé les murs de cette salle qui avait toujours été un espace pour fumeurs." Résultat : "On a gagné deux teintes de couleur."

"Aujourd'hui, on vient chez Chartier pour le service par des garçons en gilet noir et tablier blanc, le cadre historique, les petits prix toute l'année et la carte qui bouge tous les jours", résume Christophe Joulie. Un positionnement auquel il tient, d'autant que la clientèle actuelle y est attachée. "Nous ne travaillons pas avec les groupes ni avec les autocaristes, confie celui qui préside le directoire des Restaurants Gérard Joulie. Nous avons une clientèle de quartier, des familles, des touristes ou encore des cadres qui travaillent à proximité et veulent déjeuner en 30 minutes avec un excellent rapport qualité-prix. Le Bouillon Chartier, c'est comme Hergé : ça va de 7 à 77 ans !"


Première table d'hôtes de Paris et ancêtre du fast-food

Chartier plaît à tous et surtout dépasse les modes. "Cette institution est en avance sur beaucoup de concepts : c'est à la fois la première table d'hôtes de Paris, une sorte d'ancêtre du fast-food et l'étape numéro un de la gastronomie..." À cela s'ajoute un esprit brasserie qui correspond aux valeurs du groupe Joulie, à la tête d'une douzaine de maisons parisiennes, tels que le Congrès Maillot, l'Auberge Dab, l'Européen, le Sébillon ou encore le Wepler, la dernière acquisition. "Mon dernier repas chez Chartier ? C'était cette semaine, conclut Christophe Joulie. J'y mange régulièrement. Mais je laisse toujours ma place quand il y a du monde qui attend."

 
La sommellerie française réunie en Auvergne PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 11 Novembre 2017 12:32

La sommellerie française réunie en Auvergne


mardi 7 novembre 2017 16:33
Journal L'Hôtellerie

Clermont-Ferrand (63) Philippe Faure-Brac a dressé le bilan d'une année de présidence de l'Union de la sommellerie française. Concours, formation et communication demeurent les principales préoccupations de l'UDSF.

 
 
alt
 
Les délégués de l'UDSF ont aussi profité de leur séjour auvergnat pour déguster vins de Saint-Pourçain et visiter la cave de Saint-Verny.
 
alt  
 
 
 
 
Les onze nouveaux Maîtres sommeliers de l'UDSF ont reçu titre et grappe dorée dans les salons de l'hôtel de ville de Clermont-Ferrand.
 


Élu il y a un an à Toulouse (Haute-Garonne), Philippe Faure-Brac a profité de l'assemblée générale de l'Union de la sommellerie française (UDSF), organisé à Perignat-lès-Sarlièves (Puy-de-Dôme) près de Clermont-Ferrand, pour dresser le bilan de son premier exercice de présidence. Une année marquée par des rencontres dans les régions, la création d'une soirée de gala prévue le 3 décembre au Pavillon Ledoyen et différents concours dont celui du meilleur sommelier d'Europe, qui s'est conclu par la médaille de bronze de David Biraud.

Sur le plan national, les concours occuperont une place importante cette année avec la sélection pour le meilleur ouvrier de France (28 et 29 janvier), le challenge Sud de France de la sommellerie (16 et 17 avril) et la sélection pour le meilleur sommelier de France (mars). Une épreuve dont le dernier acte se déroulera à Paris en novembre 2018 dans le cadre du salon Equiphotel à Paris. En effet, Boris Provost, directeur du salon, a proposé l'accueil du concours et de l'assemblée générale qui l'accompagne dans le cadre du développement d'un espace boissons porte de Versailles.


Un tournant pour les sélections internationales

Le 12 février prochain, Paris accueillera également la sélection du candidat français pour le concours ASI du meilleur sommelier du monde. Et pour la première fois, les épreuves théoriques et pratiques se disputeront en anglais, plaçant ainsi les postulants dans la situation de la phase finale prévue un an plus tard en Belgique. Un vrai tournant souhaité par Olivier Poussier et Fabrice Sommier qui vont préparer cette sélection, ouverte seulement aux meilleurs sommeliers de France et aux MOF, avec les autres membres du comité technique.

Changement de logo, réalisation d'un film présentant les différents aspects du métier et développement des actions de communication ont précédé un long chapitre consacré à la formation.

Lequel a été animé par Michel Lugnier, inspecteur général de l'Éducation nationale en charge de la filière hôtellerie-restauration. Celui-ci a évoqué la réforme des diplômes et surtout les modifications souhaitées notamment en matière d'orientation vers les filières spécialisées (mention complémentaire et brevet professionnel). Un travail mené en partenariat avec l'UDSF.

Parmi les autres rendez-vous fixés en 2018, la Fête de la sommellerie devrait être organisée par l'association Nice-Côte d'Azur-Provence.

 

Onze nouveaux Maîtres sommeliers

 

Onze nouveaux maîtres sommeliers de l'UDSF ont reçu la grappe dorée constituant la promotion Guy Vialis. Titre et symbole récompensant parcours professionnel et engagement associatif. Il s'agit de Raphaël Bonniez (Société des bains de mer, Monaco), Ludwig Cordelier (La Cave du Léman, Lyonnais-Rhône Alpes), Olivier Giudice (Les Gorges de Pennafort, Nice-Côte d'Azur-Provence), Christophe Martin (lycée hôtelier de La Rochelle, Poitou-Charentes), Audrey Meyer (Larmes de vin, Alsace), Sophie Mirande (lycée hôtelier de Bastia, Corse), Jean-Marc Remond (Société des bains de mer, Monaco), Valère Roussel (La Source des sens, Alsace), Christophe Calon (Aux Vents d'anges, Corse), Tania Van Muylen (Les Vents d'anges, Languedoc-Roussillon-Vallée du Rhône sud) et Mathieu Vial (Restaurant Paul Bocuse, Lyonnais-Rhône Alpes). 

 
Reportage Sur les sous sols de Champagne PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 11 Novembre 2017 12:25

Reportage Sur Arte!

 

Les sous-sols de Champagne vont révéler leurs secrets, au cours d'un tournage effectué pour ARTE et diffusé lundi à 17h35.
Voici le lien avec le teaser : https://www.arte.tv/fr/videos/060182-019-A/des-vignes-et-des-hommes/

Faites le savoir autour de vous, réseaux sociaux et autres. Il y aura des surprises !

 
Modification du cahier des Chares de l'Aoc Gaillac PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 08 Novembre 2017 15:02

G1

 
g2g3
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 113

Rechercher

Photos

Actualités

Identification

©2008 NetAssoPro Tout droits réservés