Accueil > Actualités
Actualités
Dégustation de Noel et Inauguration chai de réception du Château La Colombière PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 15 Novembre 2017 14:25

Chers Amis du Château La Colombière,

Des années, des mois que nous attendions ce moment!

Le Domaine ouvre ses portes le Dimanche 03 Décembre prochain pour une Grande Dégustation d'avant NOEL pour vous présenter ses nouveaux millésimes, les très beaux 2015 et 2016.

Nous en profitons pour vous accueillir dans notre nouveau Chai de Réception, dédié à la dégustation et aux événements éphémères familiaux ou professionnels, en complément de notre Gîte classé Art de Vivre de 250 m2 que vous pourrez visiter ce jour là.

Nous comptons sur vous en famille et entre amis pour venir vous régaler!

 

Invitation en cliquant ICI.

 

Bien Cordialement,

 

 

alt

-- 
Philippe et Diane Cauvin
+33(0)635460550
 
LA COLOMBIERE
 
VINS AOP FRONTON - GITE - RECEPTIONS
www.chateaulacolombiere.com
www.facebook.com/chateaulacolombiere
 
Vins Bio et Biodynamiques (certifiés Biodyvin)
 
Invitation « à la découverte des secrets du Porto » PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 11 Novembre 2017 13:20
L'Institut des Vins du Douro et de Porto a le plaisir de nous convier à son événement « à la découverte des secrets du Porto » !
 
Au programme :
 
17h00 – 18h30 :Masterclass sur les « Vintage 2015 » et autres vins d'exception (attention places limitées)
18h30 – 21h00 :Cocktail autour du Porto et démonstration de mixologie par Thomas Girard
 
Rendez-vous : Mardi 28 Novembre 2017, Le Cercle National des Armées, Paris 8ème
 
Merci d'avance pour votre confirmation. Voir l'invitation, ici
 
 
Week-end de gala des sommeliers de Corse. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 11 Novembre 2017 13:13

Week-end de gala des sommeliers de Corse.

 
Le week-end du 25 & 26 Novembre 2017, L'Association des Sommeliers de Corse vous convie à un moment de convivialité, de partage et de générosité dans le cadre idyllique du dernier hôtel 5* sortie de terre en Corse fin Juin de cette année.
 
De magnifiques conférences, des masterclass inoubliables, la finale très serrée du Trophée de la plus belle carte des vins en Corse (4 catégories: Restaurant Gastronomique, Traditionnel, bistrot/Bar à vins et Caviste) et enfin la fête toute la nuit!!!
 
Si vous ne savez pas quoi faire ce week-end ....., rejoignez-nous sur la plus belle des îles!!!
 
 
Dans l'attente de vous voir tous mes chers collègues, recevez mes plus chaleureuses salutations.
 
 
Christophe Giraud
Président de l'ASC
 
Tél: 06 16 40 60 62
 
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 
 
Bouillon Chartier, une institution parisienne depuis 1896 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 11 Novembre 2017 12:34

Bouillon Chartier, une institution parisienne depuis 1896


mardi 7 novembre 2017 09:53
Journal l'Hôtellerie :  https://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/restauration/2017-11/Bouillon-Chartier-une-institution-parisienne-depuis-1896.htm

Paris (75) Plats canailles, esprit brasserie et petits prix font de l'établissement centenaire une adresse mythique. Lorsque la famille Joulie a racheté l'établissement en 2007, sa priorité a été de "le laisser dans son jus".

  alt
alt
 
© DR
 
Au Bouillon Chartier, le potage est à 1,80 € d'octobre à avril.

 

"Nous sommes les quatrièmes propriétaires du Bouillon Chartier. En 2007, quand mon père, Gérard Joulie, m'a appelé pour me dire qu'il était sur le point de récupérer cette institution parisienne, je suis tombé des nues. Pour moi, c'était comme s'il s'apprêtait à racheter la tour Eiffel !" Christophe Joulie s'en souvient comme si c'était hier. "Mon père voulait mon avis sur Chartier. Je suis allé y déjeuner. J'ai pris six escargots, une andouillette, une bouteille d'eau, un café et j'ai dit à mon père : on achète tout de suite." Le Bouillon Chartier (Paris, IXe) a vu le jour en 1896, dans le quartier des Grands Boulevards. Au départ, sa vocation était simple : offrir un bouillon et une viande à petit prix, afin de fidéliser, entre autres, les ouvriers qui travaillaient à proximité. Cinquante millions de repas et quatre propriétaires plus tard, l'esprit Chartier est resté intact. Le potage est à 1 € d'octobre à avril, "ensuite, ce sont les crudités que l'on propose au même prix." Quant aux plats, ils ne dépassent pas les 13,50 €, du bar rôti au poulet-frites, en passant par la choucroute et la tête de veau sauce gribiche, grand classique de la maison. Même scénario pour les desserts de 2,20 € à 4 €, où se côtoient baba au rhum, crème aux oeufs, dame blanche, pêche melba... "On peut faire du bon à petits prix", souligne Christophe Joulie. Son secret : "Un gros travail d'approvisionnement."


"On vient pour le service par des garçons en gilet noir et tablier blanc "

Côté décoration, difficile de casser dans une salle classée. "Nous n'avons touché à rien. Nous avons juste remis au goût du jour les aspects techniques", explique Christophe Joulie. Il évoque les sols refaits, le retour du marbre sur les tables ou encore la prolongation d'une aile pour pouvoir ouvrir jusqu'à minuit. "On a également lessivé les murs de cette salle qui avait toujours été un espace pour fumeurs." Résultat : "On a gagné deux teintes de couleur."

"Aujourd'hui, on vient chez Chartier pour le service par des garçons en gilet noir et tablier blanc, le cadre historique, les petits prix toute l'année et la carte qui bouge tous les jours", résume Christophe Joulie. Un positionnement auquel il tient, d'autant que la clientèle actuelle y est attachée. "Nous ne travaillons pas avec les groupes ni avec les autocaristes, confie celui qui préside le directoire des Restaurants Gérard Joulie. Nous avons une clientèle de quartier, des familles, des touristes ou encore des cadres qui travaillent à proximité et veulent déjeuner en 30 minutes avec un excellent rapport qualité-prix. Le Bouillon Chartier, c'est comme Hergé : ça va de 7 à 77 ans !"


Première table d'hôtes de Paris et ancêtre du fast-food

Chartier plaît à tous et surtout dépasse les modes. "Cette institution est en avance sur beaucoup de concepts : c'est à la fois la première table d'hôtes de Paris, une sorte d'ancêtre du fast-food et l'étape numéro un de la gastronomie..." À cela s'ajoute un esprit brasserie qui correspond aux valeurs du groupe Joulie, à la tête d'une douzaine de maisons parisiennes, tels que le Congrès Maillot, l'Auberge Dab, l'Européen, le Sébillon ou encore le Wepler, la dernière acquisition. "Mon dernier repas chez Chartier ? C'était cette semaine, conclut Christophe Joulie. J'y mange régulièrement. Mais je laisse toujours ma place quand il y a du monde qui attend."

 
La sommellerie française réunie en Auvergne PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 11 Novembre 2017 12:32

La sommellerie française réunie en Auvergne


mardi 7 novembre 2017 16:33
Journal L'Hôtellerie

Clermont-Ferrand (63) Philippe Faure-Brac a dressé le bilan d'une année de présidence de l'Union de la sommellerie française. Concours, formation et communication demeurent les principales préoccupations de l'UDSF.

 
 
alt
 
Les délégués de l'UDSF ont aussi profité de leur séjour auvergnat pour déguster vins de Saint-Pourçain et visiter la cave de Saint-Verny.
 
alt  
 
 
 
 
Les onze nouveaux Maîtres sommeliers de l'UDSF ont reçu titre et grappe dorée dans les salons de l'hôtel de ville de Clermont-Ferrand.
 


Élu il y a un an à Toulouse (Haute-Garonne), Philippe Faure-Brac a profité de l'assemblée générale de l'Union de la sommellerie française (UDSF), organisé à Perignat-lès-Sarlièves (Puy-de-Dôme) près de Clermont-Ferrand, pour dresser le bilan de son premier exercice de présidence. Une année marquée par des rencontres dans les régions, la création d'une soirée de gala prévue le 3 décembre au Pavillon Ledoyen et différents concours dont celui du meilleur sommelier d'Europe, qui s'est conclu par la médaille de bronze de David Biraud.

Sur le plan national, les concours occuperont une place importante cette année avec la sélection pour le meilleur ouvrier de France (28 et 29 janvier), le challenge Sud de France de la sommellerie (16 et 17 avril) et la sélection pour le meilleur sommelier de France (mars). Une épreuve dont le dernier acte se déroulera à Paris en novembre 2018 dans le cadre du salon Equiphotel à Paris. En effet, Boris Provost, directeur du salon, a proposé l'accueil du concours et de l'assemblée générale qui l'accompagne dans le cadre du développement d'un espace boissons porte de Versailles.


Un tournant pour les sélections internationales

Le 12 février prochain, Paris accueillera également la sélection du candidat français pour le concours ASI du meilleur sommelier du monde. Et pour la première fois, les épreuves théoriques et pratiques se disputeront en anglais, plaçant ainsi les postulants dans la situation de la phase finale prévue un an plus tard en Belgique. Un vrai tournant souhaité par Olivier Poussier et Fabrice Sommier qui vont préparer cette sélection, ouverte seulement aux meilleurs sommeliers de France et aux MOF, avec les autres membres du comité technique.

Changement de logo, réalisation d'un film présentant les différents aspects du métier et développement des actions de communication ont précédé un long chapitre consacré à la formation.

Lequel a été animé par Michel Lugnier, inspecteur général de l'Éducation nationale en charge de la filière hôtellerie-restauration. Celui-ci a évoqué la réforme des diplômes et surtout les modifications souhaitées notamment en matière d'orientation vers les filières spécialisées (mention complémentaire et brevet professionnel). Un travail mené en partenariat avec l'UDSF.

Parmi les autres rendez-vous fixés en 2018, la Fête de la sommellerie devrait être organisée par l'association Nice-Côte d'Azur-Provence.

 

Onze nouveaux Maîtres sommeliers

 

Onze nouveaux maîtres sommeliers de l'UDSF ont reçu la grappe dorée constituant la promotion Guy Vialis. Titre et symbole récompensant parcours professionnel et engagement associatif. Il s'agit de Raphaël Bonniez (Société des bains de mer, Monaco), Ludwig Cordelier (La Cave du Léman, Lyonnais-Rhône Alpes), Olivier Giudice (Les Gorges de Pennafort, Nice-Côte d'Azur-Provence), Christophe Martin (lycée hôtelier de La Rochelle, Poitou-Charentes), Audrey Meyer (Larmes de vin, Alsace), Sophie Mirande (lycée hôtelier de Bastia, Corse), Jean-Marc Remond (Société des bains de mer, Monaco), Valère Roussel (La Source des sens, Alsace), Christophe Calon (Aux Vents d'anges, Corse), Tania Van Muylen (Les Vents d'anges, Languedoc-Roussillon-Vallée du Rhône sud) et Mathieu Vial (Restaurant Paul Bocuse, Lyonnais-Rhône Alpes). 

 
Reportage Sur les sous sols de Champagne PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 11 Novembre 2017 12:25

Reportage Sur Arte!

 

Les sous-sols de Champagne vont révéler leurs secrets, au cours d'un tournage effectué pour ARTE et diffusé lundi à 17h35.
Voici le lien avec le teaser : https://www.arte.tv/fr/videos/060182-019-A/des-vignes-et-des-hommes/

Faites le savoir autour de vous, réseaux sociaux et autres. Il y aura des surprises !

 
Modification du cahier des Chares de l'Aoc Gaillac PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 08 Novembre 2017 15:02

G1

 
g2g3
 
Quelques Nouvelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Samedi, 28 Octobre 2017 13:56

Disparition de Christine Guérard

vendredi 27 octobre 2017 16:58.    https://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/restauration/2017-10/Disparition-de-Christine-Guerard.htm
alt
Michel et Christine Guérard.
Eugénie-les-Bains (40) C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès d'une très grande dame de l'hôtellerie et de la restauration, Christine Guérard, épouse de Michel Guérard, pionnière dans l'hôtellerie et femme d'affaires chevronnée.
Christine Guérard était la fille d'Adrien Barthélémy, fondateur de la Chaîne Thermale du Soleil et (re)découvreur du thermalisme. À sa sortie d'HEC, dans les années 1960, Christine Guérard arpente le Mexique hors des sentiers battus et participe à l'ouverture de la première agence d'une grande banque française. Mais l'entreprise familiale la rattrape, son père lui confie dès janvier 1967, les rênes d'une nouvelle station thermale acquise par le Groupe, Eugénie-les-Bains. Le début d'une très belle histoire, une réussite familiale. Christine entreprend d'emblée de grands travaux ce qui permet à la maison d'intégrer rapidement les Relais & Châteaux. En 1972, Christine rencontre son futur époux, Michel Guérard, alors jeune chef à Asnières-sur-Seine, et l'un des fondateurs de ce qu'on appellera plus tard la Nouvelle Cuisine, père de la Grande Cuisine Minceur® . En 1975, 1 étoile Michelin récompense ses créations, puis 2 en 1976, et enfin 3 étoiles en 1977. Au fil du temps, le Domaine des Prés d'Eugénie s'étend, grâce à la restauration d'un ancien couvent du XVIIIème siècle en 1989, puis de l'Auberge de La Ferme aux Grives en 1993, de la création de la Ferme Thermale® en 1996, des Salons et des suites de l'aile de l'Impératrice en 2009, et enfin de l'Institut Michel Guérard, et du Café Culinaire Mère Poule & Cie en 2013. En parallèle, Christine Guérard dirige la Chaîne Thermale du Soleil depuis 2001. Outre ses responsabilités thermales et hôtelières, elle cultive deux passions qui lui valent une reconnaissance internationale : la mise en scène d'intérieurs et l'art des jardins. Une femme exceptionnelle qui a suscité l'admiration et l'amitié de tous ceux qui ont eu la chance de l'approcher.
L'Hôtellerie Restauration présente ses plus sincères condoléances à Michel Guérard, leurs filles Adeline et Eléonore, ainsi qu'à tous ses proches.
 

Master of Port : Julia Scavo signe le premier succès féminin

Publié le 16 octobre 2017 par Jean Bernard.   http://bullesgourmandes.over-blog.com/2017/10/master-of-port-julia-scavo-signe-le-premier-succes-feminin.html


Julia Scavo est la première sommelière à remporter le titre de Master of Port. Photo JB
 
Les quatre finalistes et les différentes personnalités partenaires du concours après la remise des prix. Photo JB Les quatre finalistes et les différentes personnalités partenaires du concours après la remise des prix. Photo JB

Julia Scavo est la première sommelière à remporter le titre de Master of Port. Photo JB

Ils étaient onze en demi-finale puis seulement quatre en finale et au bout du bout des épreuves, c'est Julia Scavo qui a inscrit son nom au palmarès du Master of Port. Un premier succès féminin dans un concours spécialisé dans les vins de Porto et dont l'épilogue a eu lieu dans les locaux de l'ambassade du Portugal à Paris.

Finaliste en 2012, Julia Scavo, médaillée de bronze sous les couleurs de la Roumanie du dernier concours A.S.I. du Meilleur sommelier d'Europe, a donc signé sa première victoire en France, son pays d'adoption.

Pour cette ultime série d'ateliers, elle était opposée à  Gaëtan Bouvier (La villa florentine à Lyon) Meilleur sommelier de France 2016,Jean-Baptiste Klein (Le Chambard à Kaysersberg) Meilleur jeune sommelier de France 2011, et Micaël Morais (Tomy & Co à Paris).

 

Les MOF sommeliers signent une nouvelle cuvée avec Duval-Leroy

 

 

  • alt
 
− Sandrine Logette-Jardin, Arnaud Chambost, Christian Pechoutre et Carol Duval-Leroy réunis à Vertus pour lancer cette deuxième cuvée (photos Jean Bernard)
Au-delà des liens qui unissent la sommellerie française et la maison de champagne, les Meilleurs ouvriers de France ont établi un partenariat qui se traduit par l'élaboration d'une deuxième cuvée. Un millésime 2010 qui dévoile un vin plus accessible Explications...

Entre l'association des Meilleurs ouvriers de France sommeliers et Carol Duval-Leroy, la pétillante propriétaire de la célèbre maison de champagne basée à Vertus, les relations sont humaines avant d'être commerciales. Des liens qui se sont tissés au fur et à mesure des concours que la chef d'entreprise a décidé de soutenir.

 

Une proximité qui a incité les MOF à associer leur image à celle de Duval-Leroy. « A l'inverse d'autres métiers, nous n'avons pas de belle œuvre à réaliser dans le cadre du concours, explique Christian Pechoutre, sommelier-formateur à Tours, issu de la première promotion en 2000. Pourtant nous avions envie de créer afin de laisser un souvenir en ce sens. »

« Lorsqu'ils m'ont fait part de leur idée de travailler sur une cuvée qui porterait leur signature, j'ai tout de suite adhéré, se souvient Carol Duval-Leroy. Toutefois, pour la première cuvée les choses n'ont pas été simples, ils ne sont pas venus à Vertus en même temps et ils exprimaient tous des visions et une attente différentes à chaque fois. C'est alors Sandrine Logette-Jardin qui a su fédérer tous ces grands professionnels autour d'un projet. »

En 2013, un champagne de sommeliers

« En 2013, la première cuvée s'appuyait sur une majorité de vins du millésime 2008, une année avec un haut niveau d'acidité. Nous en avions profité pour réaliser un champagne tendu, un champagne de sommeliers que l'on pensait avant tout pour nous », reconnaît Arnaud Chambost, MOF 2000 lui aussi et sommelier-formateur à Dardilly.

« Du coup, le public moins averti avait un peu de difficulté à suivre notre démarche », admet Christian Pechoutre. Peut-être suffisait-il alors de laisser le temps faire son œuvre puisque l'évolution de ce champagne a apporté des éléments nouveaux qui en font aujourd'hui un vin beaucoup plus ouvert et promis, même, à un certain vieillissement.
« Lorsque nous en avons terminé l'assemblage, je savais que l'élément dosage fixé à 4 grammes ne plairait pas à tout le monde et ferait de cette première approche d'un travail qui était totalement nouveau pour eux, un vin pas forcément accessible au plus grand nombre. Mais j'ai respecté leur approche », analyse Sandrine Logette-Jardin.

En 2017, un vin délicat à partager

Afin de poursuivre ce partenariat, la moitié des 18 MOF que compte la profession a pu se réunir autour de la chef de cave. « La première fois, un dîner nous a réunis et m'a permis de poser des questions et surtout d'enregistrer les attentes de chacun. Le lendemain, nous sommes partons de cette base pour établir une hypothèse de travail. Mais pour cette deuxième cuvée, j'avais un petit avantage, je savais quel vin leur proposer. Un 100% chardonnay issu de vignes plantées en grand cru et en premier cru à Vertus, Mesnil-surOger, Avrize, Cramant et Chouilly. Un assemblage plus élégant, plus fin, plus précis et pour lequel, finalement nous avons conservé le même dosage. Mais avant de choisir la liqueur, nous avons réalisé de multiples essais. »

A l'arrivée, l'objectif est atteint avec un blanc de blancs extra brut. Un vin d'apéritif qui s'apprécie également au cours du repas, particulièrement avec un poisson, mais que l'on peut également ouvrir le temps d'une dégustation-plaisir.

« Cette cuvée, conclut Christian Pechoutre, offre un vin délicat. C'est l'expression d'un champagne qu'on va pouvoir partager... » A condition toutefois de ne pas trop attendre puisque cette cuvée se limite à 15.000 bouteilles !

Ci-dessous : Le vin est différent et l'habillage aussi. La nouvelle cuvée à droite livre de nombreuses informations, des terroirs d'origine des raisins jusqu'à la date du dégorgement.

 

 

 

 

Panorama vitivinícola de Italia

 https://winemots.wixsite.com/winemots/single-post/2017/08/17/Panorama-vitivin%25C3%25ADcola-de-Italia

 

 
 
alt   

El reporte de la OIV del 2017 coloca a Italia como el país con la mayor diversidad de variedades de uva. Esto nos debe dar una idea acerca de la cantidad de estilos de vino que puede existir en el país de la bota.

Según el mismo reporte, Italia es el mayor productor de vino del mundo con 50.9 millones de hectolitros a pesar de posicionarse en 4° lugar en superficie de viñedos con 690 mil hectáreas de viñedos, así que, además de variedad existe también cantidad.

 

La uva más plantada en el Italia es la Sangiovese y sólo representa el 8% de la superficie total italiana, además se encuentra bien extendida en las regiones de Toscana, Umbría y Puglia. Le sigue en extensión la uva Montepulciano, muy popular en las zonas centro y sur de Italia, la uva blanca más plantada es la Glera, responsable del famoso Prosecco, le sigue la Pinot Grigio que ganó porpularidad en el mercado americano con un vino fresco, ligero y fácil de beber. 

 

La legislación vitivinícola italiana propone 4 niveles de calidad en los vinos:

 

1. DOCG (Denominazione di Origine Controllata e Garantita) sólo 74 denominaciones ostentan esta categoría.

 

2. DOC (Denominazione di Origine Controllata) 330 poseen esta distinción.

 

3. IGT (Indicazione Geografica Tipica) que es refugio de muchos productores que buscan elaborar vino de manera diferente y, en ocasiones, menos controlada. Esto no quiere decir que sea menos estricta que las DOC o DOCG, el ejemplo más ilustrativo son los supertoscanos.

 

4. Vinos da Tavola o Vinos de Italia, simplemente vinos de mesa sin ningún tipo de indicación de procedencia más que la del país.

Otro aspecto a favor de los vinos italianos es la diversidad de climas y suelos.

 

Los vinos son tan diferentes en las 20 regiones de Italia, desde el norte por la cercanía a los Alpes hasta los del sur con un clima más mediterráneo así mismo los del este y oeste separados solo de los montes Apeninos.

Así pues, cada región tiene sus características definidas, sus variedades de uva autóctonas y una personalidad distintiva en cada estilo de vino que producen. Sería pretencioso decir que alguien conoce todos los vinos italianos ya que haría falta más de una vida para explotarlos en su totalidad.

 

 #WineMots

 
Petit Rappel La Commission dégustation se réunit ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 12 Octobre 2017 10:23
Petit Rappel
La Commission dégustation se réunit de Nouveau !
 
il est encore possible de participer ! n'hésitez pas, RESERVEZ !
 
Le 16 Octobre 2017 RDV à 16h30
à Le Barboteur , 18 Rue des Pénitents Gris, 31000 Toulouse
 
Dégustation de bières choisies par Brieu, Ancien élève du Lycée Hôtelier, Sommelier et Brasseur au centre de Toulouse.
 
Au programme : discussion autour de la bière, Découvertes de produits faits par ou avec la collaboration de notre hôte.
 
Une collation est prévue pour ne pas repartir le ventre vide.
 
Tarif : 20€ max (probablement moins) à régler sur place
 
Inscription obligatoire
 
 via le lien : 
 
ou bien à Alexandre directement :
 

Alexandre MARTORANA 

06 77 54 80 13 
09 53 65 91 19

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
Un concours ouvert à tous ! Le Tour des cartes (des vins) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 04 Octobre 2017 14:54

Le Tour des cartes (des vins), un concours ouvert à tous !

 

Fort du succès de la première édition de son concours baptisé le Tour des cartes, dont le palmarès a été dévoilé en tout début d'année, le magazine Terre de vins invite les professionnels de la restauration à participer dès à présent. Le principe est simple, du bar à vins aux restaurants de grande gastronomie, les sommeliers ou les chefs-propriétaires peuvent adresser leur carte des vins et ainsi s'inscrire de fait à ce concours. Au total, sept catégories correspondant à autant de styles différents permettent ainsi à tous de figurer parmi les 100 établissements qui seront mis à l'honneur dans quelques mois.

Des dizaines de critères ont été établis par le comité d'organisation. Ils vont de la diversité à la présentation des appellations en passant par l'originalité et le rapport qualité-prix. Vainqueur toutes catégories en 2017, L'Auberge de l'Ill (3* en Alsace) sera à nouveau à l'honneur cette année. En effet Serge Dubs, son chef sommelier Meilleur sommelier du monde 1989, présidera le jury final.

A noter que les cartes peuvent être transmis au format numérique et qu'elles ne seront en aucun cas diffusé, ce qui peut rassurer les explorateurs des vignobles à la recherche de pépites aussi rares que méconnues...

Et bien entendu, au moment de l'envoi précisez la catégorie dans laquelle vous concourez :

- Bars à vins,

- Brasseries, bistrots, restaurants bistronomiques,

- Restaurants de chaînes,

- Restaurants traditionnels et gourmets

- Restaurants gastronomiques,

- Restaurants gastronomiques de prestige,

- Palaces.

Pour toute question ou précision, ou si vous souhaitez envoyer vos fichiers en plusieurs fois, vous pouvez vous adresser à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 116

Rechercher

Photos

Actualités

Identification

©2008 NetAssoPro Tout droits réservés