Accueil > Actualités
Actualités
Offre emploi Puymirol Michel TRAMA PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DESBUREAUX Robert   
Mardi, 01 Août 2017 15:19

Madame, Monsieur,

Je me permets de vous contactez pour vous transmettre cette offre d'embauche en espérant que vous puissiez la diffusé à votre tour sur votre site ainsi que par le biais de votre newsletter.

Michel Trama recherche un sommelier(e) pour ses 2 restaurant à Puymirol dans le Lot-et-Garonne:

-Le relais château 2 étoiles Michelin l'Aubergade, également meilleur table du monde;

-Le restaurant La Poule d'or, 1 bib gourmands.

Nous recherchons une personne motivée, réactive et qui est le sens de l'équipe.

Poste à pourvoir dès à présent. Salaire à débattre.

Pour plus d'informations merci de contacter le 05.53.95.31.46 et de nous communiquer CV et lettre de motivation à:  trama@aubergade.comme.

En vous remerciant d'avance, cordialement, Baptiste Philippon.

 
Trophée Bouvet - Le Calvez PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mardi, 01 Août 2017 14:39

Capture

 
fête des vins de Gaillac PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Lundi, 31 Juillet 2017 14:15

Fête des Vins de Gaillac !du 4 au 6 Aout 2017,

 

Comme chaque année début août nous nous réunissons pour partager un week-end de festivités au sein du Parc de Foucaud, à Gaillac.

Pour ceux qui le souhaitent, nous nous donnons rendez-vous samedi 05 Aout à partir de 9h30 à La Table du Sommelier de Gaillac (34 Place du Griffoul, 81600 Gaillac).

 

Pour les inscriptions merci d'envoyer un mail a : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

A très bientôt !

 
Plaimont, fournisseur officiel de Jazz in Marciac PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DESBUREAUX Robert   
Vendredi, 28 Juillet 2017 18:07

20 300 bouteilles de vin

Plaimont, fournisseur officiel de Jazz in Marciac

 
Vendredi 28 juillet 2017 par Alexandre Abellan

Jusqu’au 15 août se tient la quarantième édition du Festival Jazz in Marciac, apogée touristique de l’été dans le Gers. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Jusqu’au 15 août se tient la quarantième édition du Festival Jazz in Marciac, apogée touristique de l’été dans le Gers. - crédit photo : Plaimont Producteurs
 
Nés en même temps dans le Gers, l’union de caves coopératives et le festival musical sont
restés intimement liés. La première y gagnant en visibilité et la seconde en ancrage gascon.

« Nous passons l’année sur nos marchés à développer nos réseaux de distribution en France et à l’étranger. Nous avons la chance de recevoir pendant trois semaines 200 000 festivaliers, qui sont autant de clients potentiels venant à notre rencontre » s’enthousiasme Joël Boueilh, le président de Plaimont Producteurs. Historiques, ces liens ont fructifié à l'heure du quarantième anniversaire. « Plaimont et Jazz in Marciac sont nés en même temps, à quelques semaines d’écart. Après les premiers balbutiements, les vignerons de Plaisance se sont mobilisés pour le passage à trois jours du festival » se rappelle Joël Boueilh. « Les deux structures ont grandi ensemble, se sont professionnalisées et ont monté en gamme ».

 

Du 28 juillet au 15 août, le quarantième festival de Jazz in Marciac organisera plus d’une soixantaine de concerts, gravitant autour du chapiteau et de stands des produits locaux. Sur les 18 jours de festival, 25 à 30 vignerons seront mobilisés chaque soir pour animer le bar à vins de Plaimont. Bénévoles, ces 200 viticulteurs (en activité ou retraités) ont fait déguster 3 500 bouteilles de vins gascons l’an passé. Tandis que les restaurateurs du festival en ont commercialisé 16 800 cols. Soit 20 300 bouteilles consommées lors de l’édition 2016.

Liens pérennes

Pour Plaimont Producteurs, tout le challenge est de transformer ces achats d’été en consommation le long de l’année souligne Joël Boueilh. Le viticulteur se félicite des passerelles œnotouristiques qui se font entre la coopérative et le festival. Au-delà des circuits de visite (notamment de la parcelle de vigne de Sarragachies, inscrite aux Monuments Historiques), 300 à 500 spectateurs viennent ainsi au château de Sabazan pour un concert vigneron gratuit.

Ce huit août, ce sera Émile Parisien qui sera à l’affiche.

 
L'Aveyron cinq jours sur TF1 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DESBUREAUX Robert   
Lundi, 24 Juillet 2017 09:55

Publié le 24/07/2017 à 03:50, Mis à jour le 24/07/2017 à 08:00

L'Aveyron cinq jours sur TF1

Télé - médias

Les caméras de TF1 ne pouvaient pas passer à côté des couleurs du marché de Villefranche./ Photo DDM.
Les caméras de TF1 ne pouvaient pas passer à côté des couleurs du marché de Villefranche./ Photo DDM.
alt
 

Voilà un sacré coup de pouce pour le département qui tombe à pic en cette ultime semaine de juillet, pour inciter les retardataires, n'ayant pas encore effectué de réservation, à venir séjourner en Aveyron.

Cela fait trente années, et donc plus qu'un bail que des journalistes du groupe Dépêche assurent la correspondance Toulousaine, et par ricochets celle de Midi-Pyrénées avec quelques incursions espagnoles, pour la chaîne de télé privée TF1. Longtemps ce fut notre confrère et ami Sylvain Dhollande qui sillonna ce vaste territoire aux huit départements. Lorsqu'il venait en Rouergue, il avouait avoir un faible pour la quincaillerie Théron, vaste caverne d'Ali Baba où le chaland trouvait de tout, place de la République à Villefranche de Rouergue à laquelle il consacra avec bonheur plusieurs reportages.

Désormais, c'est à Pascal Michel avec le relais de l'ensemble de l'équipe de Depechenews, qu'incombe cette lourde tâche. Et à la demande du journal de 13 heures, cher à Jean-Pierre Pernaud, relayé en période estivale par Jacques Legros, il a réalisé, avec la complicité de Perrine Mislanghe de Depechenews aussi, au cours des dernières semaines, une série de cinq épisodes sur l'Aveyron qui sera diffusée dès ce lundi 24 juillet. «Je n'ai pas encore l'ordre de diffusion», a précisé Pascal à notre rédaction. Mais sur le fond peu importe. L'essentiel étant bien la volonté de montrer une large palette de ce qui fait les originalités de ce département à partir de sujets de trois à trois minutes et demie.

Ainsi notre confrère s'est-il intéressé aux quilles de huit, à travers un fabricant installé à Bozouls. Sur le Lévézou, c'est en direction des pêcheurs des grands lacs qu'il a braqué sa caméra, sans oublier les bénévoles qui restaurent la Tour de Peyrebrune en surplomb du lac de Villefranche de Panat. Pas question d'échapper à l'Aubrac et aux derniers des burons en activité, comme celui tenu par deux frères éleveurs. Pas plus qu'à l'autre incontournable du patrimoine gustatif aveyronnais, le vin de Marcillac, avec la rencontre du vigneron truculent Jean-Luc Matha. «Je me suis intéressé à la renaissance du couteau le liadou toujours dans le Vallonde Marcillac», poursuit le journaliste.

Dans cet inventaire, les bastides de l'ouest Aveyron que sont Villefranche avec son marché du jeudi, que bien des caméras ont déjà immortalisés, comme celle majestueuse et imposante de Sauveterre, ne pouvaient pas être oubliées.

Un bien sympathique coup de projecteur pour l'Aveyron dans lequel Pascal et Perrine ont essayé de brosser le plus large possible, en ciblant certes des lieux importants au niveau patrimonial, mais aussi en privilégiant l'humain, sans lequel aucun territoire ne pourrait continuer de se développer. Ceci l'emportant largement sur cela.


Terroir et Territoire

Cette série sur l'Aveyron diffusée dès ce lundi 24 juillet et jusqu'au vendredi 28 juillet vise bien à mettre en exergue celles et ceux qui font la vie de ce territoire. Bien sûr il y sera question de terroir, avec en corollaire les papilles toujours en alerte à l'affût de produits conçus par des producteurs au plus près des aspirations des consommateurs… Sur fond d'Etats généraux de l'alimentation ?

 
OFFRE EMPLOI CARCASSONNE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DESBUREAUX Robert   
Vendredi, 14 Juillet 2017 16:58

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous, notre annonce pour un poste de commis sommelier.

Salaire indicatif : 1500 € net, CDI 39H/Semaine. Repos Dimanche et Lundi. Salaire selon expérience.

Envoyer Cv et lettre de motivation à :

Hôtel Le Parc - La Table de Franck Putelat

80, Chemin Des Anglais

11000 Carcassonne

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Hôtel Le Parc - La Table de Franck Putelat

80, Chemin Des Anglais

11000 Carcassonne

Tel: 04 68 71 80 80

Fax : 04 68 71 80 79

 http://www.franck-putelat.com

Facebook

 
avis de naisance du nouveau site UDSF PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Jeudi, 13 Juillet 2017 20:23

Avis de naisance du nouveau site UDSF

 

information transmise par Gisèle Marguin
 
Maître-Sommelier de l'UDSF
Chargée de  Communication UDSF

Présidente d'honneur Sommeliers Alpes Marseille Provence

 

 

Bonjour à toutes et tous,

Après des mois de collaboration avec l'agence Force4, Islame en particulier, et sous la l'oeil vigilant et attentif de notre Président Philippe Faure Brac, et comme certains ont pu le voir sur notre page Facebook, le site UDSF nouvelle version est enfin accessible.
 
Merci à Benjamin Roffet et Gisele Marguin pour leur implication. 
 
Voici l'adresse qui est inchangée: www.sommelier-france.org.
 
Ce site est aussi notre site, merci de le consulter, de l'examiner, de nous faire part de vos remarques, suggestions, pour qu'il soit, ce que vous souhaitez.
 
Merci de vérifier la présentation et le contenu de votre page région. 
Nous avons opté pour une uniformisation pour toutes les régions avec Photo et coordonnées du Président. 
 
Faire vivre le site : Pour ce qui est des articles et compte-rendu des régions, ce sera une nouvelle présentation, vous recevrez très bientôt une trame pour que ce soit cohérent et attractif pour celui qui visitera cette rubrique.
 
Il est à noter que la rubrique offre et demande d'emplois sera accessible d'ici quelques jours... peut-être avant.
 
Le site UDSF évoluera grâce à vous.
 
Merci de votre bienveillance.
 
Très bon été à tous.
L'équipe de communication
 
Vinovalie et Dom Brial créent une cuvée occitane PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DESBUREAUX Robert   
Vendredi, 07 Juillet 2017 21:00

Frères de vins mêlés

Vinovalie et Dom Brial créent une cuvée occitane

Lundi 03 juillet 2017 par Anne Schoendorffer

 

Terre Métissée est l'une des deux cuvées réunissant dans une bouteille des jus du roussillon et ceux de terres de Vinovalie.Terre Métissée est l'une des deux cuvées réunissant dans une bouteille des jus du roussillon et ceux de terres de Vinovalie. - crédit photo : DR
 
Les deux caves coopératives, Vinovalie - premier metteur en marché de vins rouge et rosé du Sud-Ouest - et les Vignobles Dom Brial à Baixas en Roussillon, viennent de lancer le premier vin de la nouvelle région Occitanie. Sous les noms, Terre Métissée pour la grande distribution et Sang Mêlé pour le CHR.

“ Cette cuvée n’est pas que marketing. On est attaché à essayer de créer des ponts avec des partenaires pour trouver de nouveaux débouchés. Pour ce projet, on s'était mis dans la perspective de la création de cette nouvelle région Occitanie” (NDLR, nom officiel depuis septembre 2016 de la fusion entre Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon),” confie Jacques Tranier, le directeur de la cave coopérative de Vinovalie. Terre Métissée (pour la grande distribution) ou Sang Mêlé (pour le CHR) est le fruit d’un long travail de collaboration entre les deux caves coopératives, l’une du Sud-Ouest et l’autre du Roussillon . “Tous les œnologues de nos deux structures ont coopéré pour mettre en place cette cuvée”, commente Jean-Claude Pedrol,  le directeur des Vignobles Dom Brial à Baixas. Et ainsi trouver une complémentarité dans les quatre terroirs de ces deux entités qui sont les galets roulés de Baixas pour Dom Brial et pour Vinovalie, les graves roses de Fronton, les pierres rouges de Cahors et les graves de Terrasses de Gaillac. “Les jus proviennent à 50% de Vinovalie et 50% de Dom Brial”, précise Jacques Tranier. Et sur les sept cépages de ce vin, la parité et l’union sont de mise. Trois sont du Sud-Ouest (malbec, braucol, négrette), trois du Roussillon (grenache, carignan et mourvèdre) et en commun, la syrah.

A LIRE AUSSI

VITICULTURE
Vinovalie s'équipe d'un nouvel outil cousu main
NOUVELLE RÉGION
Bertrand-Gabriel Vigouroux croit moins aux vins de Cahors qu’à ceux d’Occitanie
"Notre mission : sortir un vin de France, mais en premium"

Nous avons étudié parmi les marques les plus consommées au monde, celles qui avaient le mieux réussi et quel était le profil sensoriel de ces vins. Nous avons écarté ce qui n’est pas dans l’air du temps, comme le côté très végétal ou peu sur le fruit”, explique Jacques Tranier. Et de souligner : “nous avons réussi à faire un assemblage pertinent, sans oublier notre mission de sortir un vin de France, mais en premium, vendu prix consommateur à une gamme de prix, entre 6 € et 6.90 €”. Tiré à 37 000 bouteilles - ils souhaitent doubler la mise pour la suite - Terre Métissé sera présent à la foire aux vins de Leclerc, dans les Intermarchés de la grande région et ils viennent de trouver un importateur allemand. Sang Mêlé sera vendu entre autres, chez les cavistes et restaurateurs toulousains ainsi que dans le caveau de vente des Vignobles Dom Brial à Baixas, qui jouit d’une bonne fréquentation, à savoir environ 30 000 actes d’achat par an avec un panier moyen autour de 60 €.

 
La sommellerie attire-t-elle les jeunes ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Mercredi, 05 Juillet 2017 17:20

La sommellerie attire-t-elle les jeunes ?


mercredi 5 juillet 2017 14:09

      Sylvie Soubes Journal de l'Hôtellerie


La réponse avec Philippe Faure-Brac, président de l'Union de la sommellerie française (UDSF) et Meilleur sommelier du monde 2012 qui évoque également le calendrier 2017 de l'association.

alt
Philippe Faure-Brac (à g) lors de la finale du concours du Meilleure Jeune Sommelier de France 2017, avec les 4 finalites, dont le gagnant, Quentin Vauléon.

 

 

La sommellerie séduit-elle les nouvelles générations ?


Il existe un réel enthousiasme pour ce métier depuis plusieurs années. Toutes les Académies ont des Mentions Complémentaires Sommellerie, ce qui permet d'avoir un vivier de plusieurs centaines de jeunes qui sortent majoritairement avec un diplôme. Tous ne demeurent pas dans la sommellerie pure, certains s'orientent vers des activités de caviste ou de commercial, d'autres, moins nombreux, poursuivent en viticulture ou oenologie. Des jeunes qui veulent devenir restaurateur suivent également ce cursus, qui est une corde supplémentaire à leur arc. Le fait d'avoir appris la sommellerie est un vrai atout. Il y a aussi ceux qui partent à l'étranger, la plupart pour la maîtrise de l'anglais qui est essentielle dans notre secteur aujourd'hui. Et ils trouvent assez vite des emplois car notre savoir-faire est reconnu dans le monde entier.

Comment résumeriez-vous le concours du Meilleur Jeune Sommelier de France ?


Ce concours, qui est né en 1979 avec la Maison Ruinart et a été repris en 2009 par la Maison Duval-Leroy, attire de plus en plus de candidats. Près de 150 se sont présentés concours du Meilleur Jeune Sommelier de France 2017. Ce challenge apporte une reconnaissance. La mise en valeur est intéressante. Les jeunes qui sont sélectionnés pour la finale entrent aussi dans une autre dimension. La finalité, c'est bien sûr de gagner, en étant le meilleur mais aussi en partageant ses connaissances. On l'a vu durant les deux jours à Paris, i y avait de la complicité, du partage, une saine émulation. Au soir du premier jour d'épreuves, ils ont fait une grande veillée entre eux. Cette finale est un moment où les jeunes apprennent, grandissent et font de belles rencontres entre futurs professionnels.

Dans quel esprit l'UDSF avance-t-elle aujourd'hui et quels sont les prochains grands événements du calendrier 2017 ?


La transmission, la formation et le rayonnement de la sommellerie sont les grands thèmes de mon programme en tant que président de l'UDSF. Ce sont des axes essentiels pour maintenir la qualité que nous défendons. La Sommellerie française est très présente à l'international, une force que nous devons garder et accentuer. Serge Dubs, à qui j'ai succède à la tête de l'UDSF, fait partie de la commission du concours mondial. L'été est marqué par l'arrivée de notre nouveau site, entièrement rénové. Ensuite, il y aura la 2ème édition de la Fête de la Sommellerie début octobre à Rennes, les 15 et 16 octobre aura lieu la finale du Master Of Port, l'Assemblée Générale de l'UDFS est prévue,  quant à elle, les 5 et 6 novembre en Auvergne. Et nous allons organiser, le 3 décembre au Pavillon Ledoyen à Paris, le 1er gala national de l'UDSF. Entre autres.

 

 
Actualités – Domaine Rotier PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 05 Juillet 2017 14:08

Actualités – Domaine Rotier

Au sommaire :

Thibaut, nouveau Compagnon vigneron.

Par Alain Rotier le Jul 03, 2017 04:19 pm

Tout le monde ou presque a entendu parler des Compagnons du Devoir, rendus célèbres au temps des bâtisseurs de cathédrales. Maçons et tailleurs de pierre occupent la plus grande place dans l’imagerie collective. Mais il y a bien d’autres métiers aujourd’hui qui forment des compagnons. Savez-vous par exemple qu’il existe, depuis quelques années seulement, une […]

Cet article Thibaut, nouveau Compagnon vigneron. est apparu en premier sur Domaine Rotier.


Lire dans votre navigateur »
 

Dernièrement :

Un été festif au Domaine Rotier !
Pique-nique de printemps
Les premières médailles de l’année !
Esquisse 2016 : toujours sans sulfite, et plus gourmand que jamais !
Bonne année !
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 113

Rechercher

Photos

Actualités

Identification

©2008 NetAssoPro Tout droits réservés