Accueil > Actualités
Actualités
Un concours ouvert Ă  tous ! Le Tour des cartes (des vins) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 04 Octobre 2017 14:54

Le Tour des cartes (des vins), un concours ouvert à tous !

 

Fort du succès de la première édition de son concours baptisé le Tour des cartes, dont le palmarès a été dévoilé en tout début d'année, le magazine Terre de vins invite les professionnels de la restauration à participer dès à présent. Le principe est simple, du bar à vins aux restaurants de grande gastronomie, les sommeliers ou les chefs-propriétaires peuvent adresser leur carte des vins et ainsi s'inscrire de fait à ce concours. Au total, sept catégories correspondant à autant de styles différents permettent ainsi à tous de figurer parmi les 100 établissements qui seront mis à l'honneur dans quelques mois.

Des dizaines de critères ont été établis par le comité d'organisation. Ils vont de la diversité à la présentation des appellations en passant par l'originalité et le rapport qualité-prix. Vainqueur toutes catégories en 2017, L'Auberge de l'Ill (3* en Alsace) sera à nouveau à l'honneur cette année. En effet Serge Dubs, son chef sommelier Meilleur sommelier du monde 1989, présidera le jury final.

A noter que les cartes peuvent être transmis au format numérique et qu'elles ne seront en aucun cas diffusé, ce qui peut rassurer les explorateurs des vignobles à la recherche de pépites aussi rares que méconnues...

Et bien entendu, au moment de l'envoi précisez la catégorie dans laquelle vous concourez :

- Bars Ă  vins,

- Brasseries, bistrots, restaurants bistronomiques,

- Restaurants de chaînes,

- Restaurants traditionnels et gourmets

- Restaurants gastronomiques,

- Restaurants gastronomiques de prestige,

- Palaces.

Pour toute question ou précision, ou si vous souhaitez envoyer vos fichiers en plusieurs fois, vous pouvez vous adresser à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
Gestion du stress hydrique Les AOC gagnent un peu de liberté d’irriguer PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mardi, 03 Octobre 2017 15:23

Gestion du stress hydrique

Les AOC gagnent un peu de liberté d’irriguer

Mardi 19 septembre 2017 par Marion Sepeau Ivaldi

Sur vitisphere

Le nouveau décret permet aux vignes AOC d'utiliser les systèmes d'irrigation enterrée. Une manière de donner davantage de solutions technique.

Le nouveau décret permet aux vignes AOC d'utiliser les systèmes d'irrigation enterrée. Une manière de donner davantage de solutions technique. - crédit photo : DR

Publié le 11 septembre dernier, le décret sur l’irrigation change les règles en matière d’alimentation hydrique. Et ajoute un peu de cohérence agronomique dans la gestion du stress hydrique des vignes AOC.

« C’est une véritable satisfaction que ce dossier aboutisse après six à sept ans de travail » souligne Bernard Angelras, président des Costières de Nîmes et chef de file du sujet à l’INAO. Le 10 septembre a été publié le décret modifiant les règles d’irrigation des AOC. Le texte introduit plusieurs modifications. Il est désormais autorisé d’irriguer du 15 juin à la vendange et non entre le 15 juin et le 15 août, comme la réglementation le prévoyait jusqu’alors. Cet allongement des dates d’autorisation permettra d’éviter les effets de blocage de maturité et de défoliations précoces en fin de cycle, comme on a pu le voir cette année. Le texte autorise également les systèmes d’irrigation enterrée. Et c’est aussi un soulagement pour les producteurs. « Les canons à eau induisent une utilisation supplémentaire de produits phytosanitaires car il humidifie les feuilles, favorisation les contaminations fongiques. Les systèmes de gouttes à gouttes hors sols sont attaqués par les lapins » explique Bernard Angelras. « Et ils empêchent le travail des bineuses sous le rang » ajoute Philippe Pellaton, président des Côtes du Rhône.

Des hausses de rendements possibles pour les vignes non irriguées

Enfin, le texte introduit la notion d’hétérogénéité des terroirs, en permettant des rendements différenciés entre les parcelles irriguées et celles non irriguées. « Désormais, les parcelles irriguées devront respecter le rendement de base tandis que les parcelles non irriguées (dans des terroirs plus frais) pourront procéder à des dépassements de rendement » se satisfait Philippe Pellaton. Ce devrait être l’appellation Ventoux qui devrait être la première appellation à bénéficier de ces nouvelles décisions en matière de rendement. Elle avait formulé une demande en ce sens durant l’été. À ce moment-là, elle agissait par vocation politique, souhaitant souligner que le décret se faisait un peu trop attendre. Finalement, son vœu aura été exaucé. Le Comité national de l’INAO du 14 septembre n’a pas trouvé matière à redire à ce qu’elle ait deux rendements cette année.

 
Le porto, le trésor caché du Douro PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Mardi, 03 Octobre 2017 15:16

Le porto, le trésor caché du Douro

Par Marc Baudriller le 16.09.2017 à 17h12 Abonnés

Le célèbre vin demeure méconnu. Son patrimoine, son histoire, la variété de ses goûts et surtout la splendeur de ses vignes méritent d’être découverts. Invitation au voyage dans une vallée magnifique.

La vallée du Douro, près de Covelinhas, à une centaine de kilomètres de Porto.

La vallée du Douro, près de Covelinhas, à une centaine de kilomètres de Porto. Au bord du fleuve, de loin en loin, s’étalent au beau milieu des vignes les noms des grandes maisons de Porto : Sandeman, Corte, Da Silva, Symington…

Jon Arnold/Hemis.Fr
 

En cette fin d'été, comme chaque année, les vendangeurs s'éparpillent dans cette vallée magique, dressée de part et d'autre du fleuve Douro, à cent kilomètres de Porto au nord du Portugal, vallée peignée de vignes jusqu'au sommet de ses pentes escarpées. Pour 50 à 60 euros la journée, des hommes âgés, beaucoup de femmes, quelques jeunes arrivés des petits villages environnants - parfois de plusieurs dizaines de kilomètres - sont venus cueillir à la main les précieuses grappes, comme l'ont fait avant eux leurs parents et grands-parents, de 4 ou 5 heures du matin jusqu'à 17 heures le soir.

L’époque contemporaine laisse bien son empreinte. Dans les rangs, la musique des portables a remplacé celle de l’accordéon, les caisses de plastique supplantent les paniers d’osier et les garçons ne font plus la connaissance de leur future compagne dans les abris où dormaient les vendangeurs sur place, dans les replis du relief abrupt du Douro. On écoute de la musique d’aujourd’hui, mais on esquisse comme avant quelques pas de danse et on chante toujours.

Durant quatre à six semaines, les vendangeurs ramassent les fruits issus d’une large variété de cépages, foulent parfois le raisin au pied, à la romaine, du rouge jusqu’aux cuisses pour 15 à 20 euros supplémentaires par jour. Scènes bucoliques dans une nature hostile. La température passe de 10 degrés l’hiver à 42 degrés l’été. Le raisin pèse lourd sur les épaules et sur les bras. Résultat, « la production d’un litre de vin du Douro coûte quatre fois celle d’un litre de champagne ! », assure José Alvares Ribeiro, le directeur exécutif de la célèbre marque anglaise de porto Symington.

Efforts colossaux

En ces lieux, la nature coûte à l’homme des efforts colossaux pour ne lui rendre que chichement le précieux jus. Chaque parcelle a été arrachée, au prix d’un travail forcené, à la roche, ce schiste clair et friable, couvert d’une végétation méditerranéenne de broussailles et de chênes-lièges nains brûlés au soleil. Le moindre rang de vigne manifeste la victoire de l’homme après un long combat. Il a fallu briser à la pioche le schiste pour dégager d’étroits plateaux horizontaux, les « banquettes », retirer les pierres une à une, ramener la terre arable à la pelle, planter, arroser, tailler… Sur des kilomètres, les murets de trois à quatre mètres de haut reliés par de petits escaliers retiennent la terre. Paysages majestueux, sauvages et disciplinés. Sur le Douro, large et paisible comme la Seine depuis que des barrages ont assoupi ses flots colériques, la vallée reste un couloir mouvementé où s’étalent de loin en loin, au beau milieu des vignes, les noms des grandes maisons de Porto : Sandeman, Corte, Da Silva, Symington…

Ici ou là, percent les couleurs vives d’un rosier, le vert d’un oranger lourd de fruits, le bleu des champs d’oliviers dans les collines lacérées de vigne dressées au-dessus du fleuve. Un village se réfugie dans un creux, un clocher pointe le ciel, une maison blanche se blottit entre deux palmiers parmi de somptueux jeux de courbes et de lumières. Le charme du paysage cache une sélection draconienne. « Chaque parcelle de vigne est classée selon douze paramètres, du sol au cépage en passant par la densité de plantation », explique Jorge Dias, le directeur général de Porto Cruz au Portugal. Seules les meilleures fourniront du porto. Une aubaine pour le producteur : le vin destiné à muter en porto « est acheté trois fois plus cher au litre que les récoltes destinées à être vendues en vins du Douro ».

Le rĂ´le de France

Comment deviner que la France a joué un rôle dans la naissance du célèbre apéritif ? Lorsque Colbert a décidé de taxer les exportations de vins de Bordeaux à destination du Royaume-Uni, les Anglais se sont tournés vers les vins capiteux du Portugal. Au XIXe siècle, pour le transporter plus aisément, ils bloquent la fermentation de ce vin du Douro par ajout de 20% d’alcool et font vieillir le mélange dans des foudres de chêne, vastes tonneaux cerclés de fer contenant 36.000 litres. Le porto, vin dit « muté », est né. Il a depuis conquis le Royaume- Uni et bien d’autres pays, dont la France, premier consommateur au monde depuis 1963, sans se dévoiler. Car les Français ne connaissent que quelques variantes de la palette extraordinaire de ses goûts et de ses couleurs.

Les marques rivalisent d’invention. La maison Cruz offre un Dalva Dry Whistle, le seul porto blanc vieilli en fût de chêne, frais, floral, citronné, peu sucré, un Dry Whyte Reserve, doré, subtil, au goût de fruits confits, après sept ans passés lui aussi en fût de chêne. Un porto blanc vieilli sept mois en cuve d’inox a les caresses et les parfums d’un Sauternes. Le Lagrima, qui n’a fermenté qu’un seul jour, fraternise avec un Monbazillac. Un porto rosé Pink, plus commercial, peut sembler un peu vulgaire face à un Tawny Spécial Réserve, au goût légèrement boisé hérité d’un septennat passé en barriques.

Les millésimes recueillent la meilleure récolte de chaque décennie, les Ruby LBV finissent leur vieillissement en bouteille et non pas en fûts. Les colheita et vintage, portos millésimés et non plus issus d’assemblage, partagent leur histoire entre foudre et bouteille. Un nectar de 2001, après cinq ans passés en foudre et onze dans le verre, exhume la liqueur de framboise et le sirop de cassis de l’enfance sur une merveilleuse longueur de bouche. C’est un feu d’artifice, une variété de parfums et d’expériences.

Pour en arriver là, le séjour du breuvage à Porto est décisif. Face à la vieille ville aux fières façades de granit qui s’étend comme une coquille sur l’autre berge, 350 millions de litres, propriété de toutes les maisons de Porto, dorment dans les entrepôts sans charme qui bordent les ruelles de Vila Nova de Gaia. « La plus grande concentration d’alcool au monde dans un environnement urbain », dit Jorge Dias. Massés dans les restaurants pimpants, tout juste aménagés sur les quais, les touristes ne s’aventurent pas jusque-là. On oublierait cet océan alcoolisé si les quinze grandes maisons de négoce n’étalaient sur les toits leurs marques : Calem, Sandeman, Noval, Cruz, Offley, Ramos Pinto…

A l’intérieur, des forêts de cuves en inox hautes comme dix hommes, d’innombrables foudres de chêne bruns et dorés, vieillis, comme cirés, cerclés d’épaisses ceintures de fer, où le breuvage vieillit parfois depuis quarante ans, des rangées de barriques de 550 litres couvant colheita ou millésimes. Jamais de barriques neuves : le Porto ne doit pas « boiser ». Le bois vient souvent des forêts françaises, les bouchons des chênes-lièges du sud du Portugal. Hors de son pays de soleil et d’océan, le porto pèche par modestie.

PORTO CRUZ A SOIF DE TERRES

La marque Porto Cruz, largement leader sur le marché français de la grande distribution, achète un tiers de la production de la région du Douro et produit la moitié de ses besoins dans ses propres chais. Mais ce grand nom du porto, qui fête cette année ses 130 ans, n’était jusqu’ici qu’un négociant qui achetait du raisin sans posséder le moindre hectare de vignes. Intenable face à l’exigence d’authenticité de plus en plus forte. En 2014, Cruz a pris un virage stratégique et acquis l’une des plus grandes propriétés du Douro, la Quinta do Vintozelo : 400 hectares de terrain dont 200 de vignes surplombant le fleuve, une féerie de bâtiments entourant une antique chapelle perchée dans ce paysage lunaire. Et des projets pharaoniques pour mêler le porto, le terroir et le tourisme. Car le marketing aussi se nourrit de terre.

 
Commission dégustation PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mardi, 03 Octobre 2017 14:25
La Commission dégustation se réunit de Nouveau !
 
Le 16 Octobre 2017 RDV Ă  16h30
à Le Barboteur , 18 Rue des Pénitents Gris, 31000 Toulouse
 
Dégustation de bières choisies par Brieu, Ancien élève du Lycée Hôtelier, Sommelier et Brasseur au centre de Toulouse.
 
Au programme : discussion autour de la bière, Découvertes de produits faits par ou avec la collaboration de notre hôte.
 
Une collation est prévue pour ne pas repartir le ventre vide.
 
Tarif : 20€ max (probablement moins) à régler sur place
 
Inscription obligatoire
 
 via le lien : 
 
ou bien Ă  Alexandre directement :
 
Alexandre MARTORANA 
06 77 54 80 13 
09 53 65 91 19
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 
9ème édition de l'opération "Chefs Solidaires" . PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 28 Septembre 2017 14:04

9ème édition de l'opération "Chefs Solidaires" .

 

Sollicité par Madame Carole DELGA, Présidente de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée , le lycée hôtelier d'Occitanie de Toulouse est heureux de participer à l'opération "Chefs Solidaires" pour cette 9ème édition.

 

Notre association elle aussi s'engage dans cette démarche caritative par sa présence !

 

Le mercredi 04 octobre 2017, les élèves de Baccalauréat Professionnel  Turbo « Cuisine Gastronomique » et de Formation professionnelle « Chef de rang », encadrés par leurs enseignants Sylvain Vinel et Frédéric Gennari, participeront à l'opération Chefs solidaires au profit du Sidaction. A ce titre les bénéfices du dîner servi au restaurant d'application de l'établissement seront reversés à l'association de lutte contre le sida.

 

Les réservations sont ouvertes pour bénéficier d'un menu d'exception à 47 € (accords mets et vins)

A cette occasion le vignoble de Fronton a été sollicité et sera partenaire de la soirée avec 4 cuvées différentes servies sur le diner.

 

Cette édition 2017 a pour parrains : Guillaume Gomez, président des cuisiniers de la République Française et coprésident d'Euro-Toques, et Christian Millet, président des cuisiniers de France.

 

Chefs solidaires au restaurant d'Occitanie Ă  Toulouse, le mercredi 4 octobre 2017.

Réservations obligatoires auprès de Robert DESBUREAUX     Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Plus d'informations sur   http://chefssolidaires.sidaction.org

 
OFFRE EMPLOI CHAMONIX PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DESBUREAUX Robert   
Samedi, 09 Septembre 2017 08:39

"L'hôtel Héliopic Sweet & Spa 4 étoiles à Chamonix recherche pour sa réouverture en saison d'hiver un serveur en charge de son tout nouveau bar à vins.

Le restaurant de l'hôtel étant rénové et doté d'un bar à vins moderne, il s'agit d'une superbe opportunité de développer un projet ambitieux dans un groupe jeune et dynamique.

Le bar à vins disposera de 15 places assises, avec une carte de tapas originale et une carte des vins modulables chaque semaine et selon les différentes soirées à thème.

Le restaurant dispose également d'un bar à cocktail et de 140 places assises avec une cuisine raffinée.

Votre profil : Bonne présentation, sens affirmé de l’accueil et du service, aisance relationnelle, esprit d’équipe, dynamisme, passion du vin et curiosité, connaissances sur des vignobles et vins français, bon niveau d’anglais requis.

En relation avec le Directeur de la Restauration, vous serez en charge de la carte des vins pour l'hôtel et responsable du bar à vins, de la gestion et stocks, la participation aux approvisionnements, à l’élaboration de la carte des vins (amélioration, consolidation, découvertes,…), à la recherche des accords mets et vins aux conseils clients et au service du vin, participation à la mise en place de la salle et au service en relation avec le Maître d'hôtel.

Poste à pourvoir fin novembre 2017 pour participer à la formation initiale de réouverture du restaurant et à la préparation de celui-ci, contrat hebdomadaire de 39h par semaine, poste logé et nourri, contrat

saisonnier jusqu'au 16 Mai 2018 avec possibilité de poursuite au 1er Juin 2018 pour la saison d'été. Fermetures annuelles de l'hôtel 3 semaines en Novembre et 2 semaines en Mai

Les CV et lettre de motivation sont à adresser à l'attention de Mr Vincent Vauthier: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. "


Cordialement,

Vincent Vauthier
F&B Manager / Directeur de la Restauration
HĂ´tel HĂ©liopic
50, Place de l'Aiguille du Midi
74400 Chamonix Mont Blanc
Tel : 04 50 54 55 56
Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
SALTA COLTADAS LES 16 ET 17 SEPTEMBRE 2017 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DESBUREAUX Robert   
Mardi, 05 Septembre 2017 20:40

Un super texte descriptif complet sur la très confidentielle AOP Vins d'Entraygues et du Fel et pour la circonstance qui fête le vin : 

SALTA COLTADAS LES 16 ET 17 SEPTEMBRE 2017

VOIR LE PROGRAMME DE SALTA COLTADAS  SUR LE SITE DE L'OFFICE DU TOURISME 

A VISITER AUSSI SUR FACE BOOK

A l'extrême nord de l'Aveyron, les «coustoubis», vignerons paysans, travaillaient leurs vignes plantées en terrasses sur murettes (coltada) sur les pentes abruptes des vallées du Lot et de la Truyère......cliquez sur :  http://leconfluent-entraygues-sur-truyere.blogspot.fr/ 

 

 
Portes ouvertes - FĂŞte des vendanges dimanche 10 septembre 2017 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Dimanche, 03 Septembre 2017 10:03

Portes ouvertes - FĂŞte des vendanges dimanche 10 septembre 2017

 

Entrée libre de 10h à 18h

Le domaine de Candie, la régie agricole municipale, ouvre ses portes au grand public une seconde fois, pour la Fête des Vendanges.

 

Au programme, la découverte du domaine, de ses productions et de la manière écologique de cultiver, la présence de producteurs locaux, des ateliers, des animations, un grand pique-nique... pour découvrir ce domaine qui fait partie du patrimoine de la ville.

 

alt

  • -Presse et dĂ©gustation de jus de raisin frais
  • -DĂ©gustation guidĂ©e par des sommeliers de la gamme BIO

  • -RĂ©colte et mise en pot du miel produit au domaine

  • -Pique-nique dans le parc (poulets et agneaux grillĂ©s, salade, assiette BIO, sorbets etc.,)

  • -Fruits et lĂ©gumes d’automne produits autour de Toulouse

  • -MarchĂ© fermier avec producteurs locaux spĂ©cialisĂ©s dans la vente directe

  • -Atelier de fabrication de pain au levain cuit au feu de sarments

  • -Grands espaces jeux, en lien avec la ferme,animĂ©s par LES LUDOTINES

  • -Inauguration du point de vente directe

 

 

ICI > Visualisez le programme du 10 septembre 2017

 

 

Domaine de Candie
17, chemin de la Saudrune - 05 36 25 26 15
métro ligne A - station Basso Cambo
Périphérique A64 - sortie 37b Tournefeuille - Route de Seysses direction Portet/Garonne - Parking de Thalès

 
Découvrez le palmarès complet du guide Bettane et Desseauve 2018 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Dimanche, 03 Septembre 2017 10:01

Découvrez le palmarès complet du guide Bettane et Desseauve 2018

 

Michel Bettane et Thierry Desseauve publient mercredi 30 août le millésime 2018 de leur guide des meilleurs vins "accessibles", avec plus de vins bio sélectionnés et un palmarès qui comprend de nouvelles distinctions. Parmi les nombreux tops dressés par le duo, plusieurs domaines se distinguent dans le palmarès général. Bettane et Desseauve ont été notamment surpris par le vignoble de l'île de Porquerolle, le Domaine de l'île. La Champagne est représentée à travers Piper-Heidsieck, qui arrache le titre de "domaine qui progresse". Le duo a apprécié le retour sur le devant de la scène viticole du Mas Conscience, qui opère sur les terrasses du Larzac. Les félicitations sont également attribuées au Domaine de l'Oratoire Saint-Martin, en tant que domaine bio de l'année. Palmarès complet du guide Bettane et Desseauve 2018

 

La découverte de l'année : Domaine de l'île
Le domaine qui progresse : Piper-Heidsieck
Le domaine qui confirme : Château Marquis de Terme
Le domaine qui revient : Mas Conscience
Le meilleur domaine bio : Domaine de l'Oratoire Saint-Martin
Le domaine Signature : Dauvergne Ranvier

 


Le top 10...

Top 10 des vins de l'année : Domaine Chanson Père et Fils avec Beaune Premier Cru Clos des mouches 2015, rouge / Beaune Premier Cru Clos des Fèves 2015, rouge / Beaune Premier Cru Les grèves 2015, rouge
Top 10 des vins de l'année : Château Cos d'Estournel avec Saint-Estèphe 2014, rouge
Top 10 des vins de l'année : Château Pavie avec Saint-Emilion Grand Cru 2015, rouge
Top 10 des vins de l'année : Château Suduiraut avec Sauternes 2015, blanc
Top 10 des vins de l'année : Domaine Bart avec Bonnes-Mares Grand Cru 2015, rouge
Top 10 des vins de l'année : Domaine J.A. Ferret avec Pouilly-Fuissé Hors Classe - Tournant de Pouilly 2015, blanc
Top 10 des vins de l'année : Champagne Jacquesson avec Dégorgement Tardif N°736 Blanc Extra-Brut NM
Top 10 des vins de l'année : Domaine Peyre Rose avec Languedoc Syrah Léone 2007, rouge
Top 10 des vins de l'année : Domaine Cosse Maisonneuve avec Cahors La Marguerite 2014, rouge
Top 10 des vins de l'année : Domaine Jean-Louis Chave avec Hermitage L'Ermitage 2014, blanc

 


Le top des vins qui...

Top des vins qui nous ont émus : Domaine René Bouvier avec Marsannay Champs Salomon 2015, rouge
Top des vins qui sont les parfaites expressions de leur terroir  : Mas Jullien avec Terrasses du Larzac Autour de Jonquières 2014, rouge
Top des vins qui se sont révélés : Champagne de Castelnau avec Champagne Hors Catégorie NM
Top des vins qui confirment  : Clos Venturi avec Corse Clos Venturi 2015, blanc
Top des vins qui nous ont étonnés : Clos Saint Vincent avec Bellet Vino Di Gio 2015, rosé
Top des vins que nos desgusteurs mettent dans leur cave : Domaine Anne et Hervé Sigaut avec Chambolle-Musigny Premier Cru Les Noirots 2015, rouge
Top 100 des meilleurs rapports qualité-prix : Domaine des Champs Fleuris avec Saumur-Champigny Les Tufolies 2016, rouge
Top 100 des vins de garde de l'année : Château Léoville-Poyferré avec Saint-Julien 2014, rouge

 


Le Top 10 AOP/IGP les plus en forme cette année

AOP Mâcon et Mâcon-Village
Bellet
Bourgueil
Corbières-Boutenac
CĂ´tes du Roussillon et Roussillon-Villages
Moulin-Ă -Vent
Nuit Saint-Georges
Pessac-LĂ©ognan
Pinot d'Alsace
Le vin doux naturel

 
Les Labels et le vin PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DEMOLIS Nicolas   
Dimanche, 03 Septembre 2017 09:59

AB, Demeter, AVN et les autres : du label dans le vin

30 août 2017.  Soyons clairs : la plupart des vignerons qui travaillent bien la vigne ne s'embarrassent pas des labels. D'abord parce qu'ils ne veulent pas se mettre des contraintes inutiles sur le dos, ensuite parce que cela coûte un petit peu d'argent (pour des contrôles parfois très aléatoires), enfin parce qu'ils vendent toutes leurs quilles sans avoir besoin de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, si ce n'est que cela « goûte » bien. Néanmoins, les labels existent et ils ne sont pas (totalement) fait pour les chiens. Tour d'horizon (rapide) de ce que vous pouvez trouver comme logos sur les bouteilles.

 https://www.atabula.com/2017/08/30/ab-demeter-avn-autres-label-vin/
 

Bio

altLe logo AB

Il est bien sûr le signe distinctif le plus connu, réservé à l'agriculture biologique. Il peut être associé au logo européen qui est représenté par une feuille constituée d'étoiles. Celui-ci est obligatoire sur tous les produits alimentaires pré-emballés d'origine européenne depuis 1993. Une différence avec le logo français, qui peut être utilisé de manière facultative.


altLa mention Nature & progrès

Moins connue, cette mention émane pourtant de l'une des plus anciennes organisations de l'agriculture biologique en France et en Europe. C'est une marque associative privée, dont l'utilisation est permise par un cahier des charges strict, plus exigent que celui de l'Union européenne. Pourtant, une mention "Nature & Progrès" n'apporte pas une certification "agriculture biologique".

Biodynamie

En viticulture, la biodynamisme consiste à considérer le vignoble comme un organisme vivant, dont les besoins naturels doivent être pris en compte. Les vignerons opérant en agriculture biodynamique prennent en compte l'influence magnétique de la terre, mais aussi celle de la lune et du soleil. Ils soignent la vigne à l'aide de décoctions naturelles.

altLe logo Demeter

Demeter est la marque la plus connue pour repérer les vins biodynamiques. Créé en 1932, Demeter est relayé dans 53 pays et n'est attribué qu'aux productions agricoles qui respectent les principes de la biodynamie lors de la culture, mais aussi au moment de la transformation des produits. Généralement, le caractère du terroir des vins biodynamiques est très affirmé. Ils ont une vraie typicité. Avant d'être certifié Demeter, un vin doit d'abord décrocher le label bio. Pour autant, la certification est plus strict. En bio, on autorise par exemple l'utilisation de la gélatine ou du phosphate d'ammonium, ce qui n'est pas le cas pour Demeter.

altLe label Biodyvin

Il faut au moins quatre années de culture biodynamique pour décrocher le label de ce syndicat créé en 1995. Celui-ci compte aujourd'hui 103 domaines en France et 2 en Allemagne. Les vins estampillés du label Biodyvin doivent obligatoirement avoir décroché le logo AB. Quant au cahier des charges, les conditions sont résumés simplement : "aucun ajout, aucun retrait, aucune modification".

Vin nature

La définition du vin nature n'est pas encore officielle puisque chaque association qui oeuvre pour un vin "100% raisin" définit ses propres règles. Pour autant, les vignerons qui revendiquent ce type de production indiquent ne pas ajouter de sulfites, qui permettent de stabiliser le vin. Celles-ci que l'on connaît mieux sous les noms de souffre ou de CO2 peuvent être utilisées à différentes étapes de l'élaboration d'un vin. Les producteurs en utilisent aussi bien pour nettoyer les cuves que pour arrêter la fermentation des levures, par exemple. A noter que la boisson en contient aussi naturellement.

altLa mention AVN

AVN comme l'Association des vins naturels. C'est l'identité la plus remarquée pour distinguer les vins natures. Les vignerons doivent y souscrire pour en être membre. Ces derniers ont pour principe de refuser l'utilisation de molécules issus de la chimie de synthèse. L'association défend le principe d'un vin réalisé artisanalement et veut être une "alternative à l'uniformisation du goût". Selon l'organisme, l'un de ses rôles est aussi d'informer les consommateurs sur les principes du vin nature.

altLes vins S.A.I.N.S

L'association regroupe les vins "sans aucun intrant ni sulfite ajouté". Elle assure que les traces de soufre ne sont que naturelles. Le cahier des charges est drastique. Seule une vingtaine de vignerons peuvent se vanter de la mention "vins S.A.I.N.S".

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 113

Rechercher

Photos

Actualités

Identification

©2008 NetAssoPro Tout droits réservés