Accueil > Actualités > Des VIP de Pékin vont découvrir le vignoble du cahors
Des VIP de Pékin vont découvrir le vignoble du cahors PDF Imprimer Envoyer
Écrit par DESBUREAUX Robert   
Samedi, 26 Août 2017 08:17

publié le 22/08/2017 à 03:54, Mis à jour le 22/08/2017 à 07:38

Vin : convaincre les influenceurs chinois

Economie - Des VIP de Pékin vont découvrir le vignoble du cahors

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jérémy Arnaud , Terroir Manager de l'Union Interprofessionnelle du Vin de Cahors. / Photo DDM,
 

La semaine prochaine pendant trois jours, une délégation chinoise de huit experts viticoles séjournera sur l'appellation à l'invitation de l'UIVC. Selon Jérémy Arnaud, le Terroir Manager, la stratégie de l'Appellation est de s'appuyer sur ces relais d'opinion influents dans leur pays, pour conquérir de nouvelles parts de marché.

La Chine s'est éveillée aux vins voilà une petite quinzaine d'années. En 2009, l'Union Interprofessionnelle du Vin de Cahors lors d'un voyage d'études organisé avec le Groupe Cahors, avait déployé une banderole Cahors Malbec sur la grande muraille. Une manière symbolique de prendre place sur l'immense marché viticole chinois, en passe de devenir d'ici un ou deux ans, le premier du monde. La venue dans le Lot la semaine prochaine (du 28 au 30 août) sur le terroir de l'appellation, d'une délégation de huit experts en vin dont les avis sur le web sont très écoutés des consommateurs chinois, fait partie d'une stratégie pour renforcer la visibilité des cahors dans ce pays. Il y a un enjeu économique évident mais pas seulement. Jérémy Arnaud, Terroir manager à l'UIVC qui accueillera la délégation, confirme : «La Chine s'est mise au vin. Elle produit des vins, elle a ses sommeliers, ses experts, ses journalistes spécialisés. C'est un marché qui a mûri et nous allons recevoir ici ces relais d'opinion très importants, ces influenceurs chinois».

L'idée de ce «Cahors Malbec Tour» conçu avec le Bureau National Interprofessionnel de l'Armagnac, est de faire découvrir à ces visiteurs avisés, l'histoire de ces vins, leurs typicités directement auprès des vignerons qui les accueilleront dans les châteaux et domaines. «De retour en Chine, ils seront les bons apôtres de nos vins» espère Jérémy Arnaud.

Aujourd'hui, un peu plus de 3 000 hectolitres de vins de Cahors partent en Chine c'est une «goutte», rapporté aux 40 000 hectos exportés dans le monde chaque année. «On a tout à construire en termes d'image, note le Terroir manager. L'UIVC y voit une niche sur un marché caractérisé par une plus forte valorisation des vins , ils y sont vendus plus cher qu'ailleurs».

L'interprofession souhaiterait reproduire avec l'Empire du Milieu, la tactique utilisée depuis dix ans aux États-Unis, convaincre des experts qui à leur tour diront tout le bien qu'ils pensent des cahors. L'appellation est déjà considérée en Chine comme l'un des grands terroirs de France.


Au programme des prescripteurs chinois

Lundi 28 août, à peine débarqués de l'avion , les prescripteurs chinois vont enchaîner les visites : Château Lagrezette à Caillac, Château Chambert à Floressas.

Mardi 29 août, ils visiteront le Château du Cèdre à Vire, découvriront le Clos Triguedina chez Jean-Luc Baldès, la métairie Grande du Théron à Prayssac. le lendemain, visite de la cave coopérative des Côtes d'Olt (Groupe Vinovalie) à Parnac. Intronisation des invités par la Confrérie des Vins de cahors et déjeuner au restaurant Le Gindreau (2 étoiles) chez Pascal Bardet. L'après-midi, ils prendront la direction du Gers où ils seront accueillis par Marc Darroze à Roquefort.


Le chiffre : 1,63

million d'euros>chiffre d'affaires. C'est le chiffre d'affaires des cahors en Chine, un pays où la bouteille est la plus valorisée.

 

Rechercher

Photos

Actualités

Identification

©2008 NetAssoPro Tout droits réservés